CAP GEMINI : Ne PAS acheter même sur un signal de hausse

Rédigé le 31 août 2016 par | Actions, Big caps, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Tout le monde connaît le dicton « La tendance est ton amie » (Trend is your friend, en VO). C’est correct. Enfin… tant que la tendance ne se heurte pas à un obstacle qui en marque la fin.

Et c’est ce moment qui est souvent délicat à évaluer… qui arrive vite… et qui est souvent détecté trop tard. Car par définition, une fois que la tendance s’est grippée ou enrayée… eh bien… il n’y a plus de tendance.

Eh c’est souvent ce que l’investisseur ne voit pas ou ne sait tout simplement pas anticiper : le retournement de tendance ; le danger qui arrive. Et quand il le réalise, c’est souvent trop tard : le mouvement a vécu et ses plus-values ont fondu comme neige au soleil.

J’ai trouvé un bel exemple de valeur en tendance qui va me permettre de vous montrer comment on travaille ce type de situation. L’exemple nous est donné aujourd’hui par Cap Gemini (FR0000125338 – CAP). 

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

La tendance, vous la voyez facilement : c’est celle qui est inscrite dans le canal vert, dont le support de base est le segment vert en gras.

Et ce qui nous intéresse ici, c’est la partie supérieure de la tendance, qui apparait en bleuté. J’ai mis en évidence les zones de contact avec le support médian (médiane)/résistance par des pastilles jaunes.

Jusqu’ici tout va bien. La tendance est notre amie.

L’obstacle qui pourrait stopper la tendance, c’est la résistance de très long terme, qui passe autour des 90 €, et signifiée par la barre rouge horizontale. Celle-là aussi, c’est une vieille amie. À chaque fois que les prix l’ont approchée en 2002 et 2015/2016 (petites flèches rouges), le jugement du marché a été sans équivoque : Stop ! Et impulsion baissière (souvent très conséquente).

Alors, même si les plus gros supports/résistances finissent toujours par céder, eh bien… tant que ce n’est pas fait… ce n’est pas fait.

Donc, de vous à moi, vu que le futur ne peut être prévu, ma vraie meilleure amie (celle qui a sauvé in extremis mon compte de trading quand j’en étais à mes premiers pas sur les marchés) c’est le money management (la gestion du risque) et, en corollaire, les stratégies à appliquer (ou à ne surtout pas appliquer) selon que vous êtes dans une tendance/sortie de tendance/ou autre. (D’ailleurs, je vous conseille de regarder mon Webinaire sur le Money Management ainsi que celui sur les stratégies de trading en tendance, disponibles ici).

Mais dans le cas concret de Cap Gemini, voici les situations possibles et comment vous y adapter :

Cas n°1 : La résistance (zone 90 €) est débordée

Dans ce cas, attendons-nous à une accélération haussière (au moins à court terme). Si cette résistance est franchie, le prochain point d’arrêt (objectif) sera la résistance du canal oblique du canal. À vue de nez, sur une impulsion rapide, ça va chercher dans les 100 €, soit environ 10% plus haut.

CAP GEMINI vue journalière

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Pour savoir où placer son stop si vous prenez ce trade, il va falloir se pencher sur la vue journalière.

J’ai reporté la zone de résistance hebdo (rectangle rouge – zone 90 €). Si la résistance des 90 € est franchie, cela veut dire que l’on est reparti à la hausse et que cette résistance de très long terme ne doit PLUS être invalidée.

Dans ce cas, on pourra placer un stop sous le dernier point bas marqué par les prix. C’est le segment orange (que j’ai marqué « S-A » pour « Stop en cas d’achat »). Il se situe à 8% de la zone de résistance. Rappelez-vous : notre objectif de hausse était d’environ 10%.

Cas n°2 : La résistance renvoie les cours à la baisse

Si la résistance est suffisamment solide et contient les cours, alors les prix buteront de nouveau et l’objectif potentiel sera un retour sur le support (oblique vert). Cela donne dans les 10 à 15% de baisse, selon la vitesse du mouvement.

En jouant ce scénario, on pourra placer un stop juste au-dessus de la résistance (Stop Vente – « S-V », le segment bleu), à environ 2% de la zone de résistance. Ce qui est bien plus intéressant à tenter !

Vous avez deux stratégies : je vous laisse deviner laquelle est la meilleure !

Principe de base : il est impossible de prévoir l’avenir. Tout ce que vous pouvez faire, c’est vous y préparer, et donc analyser tous les scénarios possibles pour pouvoir dégainer rapidement.

Alors, quelle stratégie devez-vous jouer à votre avis (si vraiment vous ne savez pas, il est plus qu’urgent de regarder mes webinaires pour acquérir les bases du money management !) ?

Reste maintenant à trouver un signal technique pour savoir à quel moment une des hypothèses va se valider.

Comme on parle ici de tendance, on va prendre un indicateur de tendance (la MACD). Reprenez le graphe journalier : ses vagues d’impulsion sont capées par une résistance (segment rouge). Si cette résistance est passée, la tendance restera haussière et donc la stratégie devrait être de se positionner à l’achat. Enfin… on a vu que le risk/reward n’était cependant par des meilleurs.

Par contre, si la MACD se retourne, on opte pour la stratégie baissière qui sera beaucoup moins risquée et potentiellement plus lucrative.

Mon dernier VRAI conseil :

Avant toute prise de décision et intervention sur les marchés, que vous soyez joueur de court terme ou investisseur de long terme, la chose essentielle à faire est dans un premier temps « cadrer les prix », évaluer les zones de support/résistance majeures et ne prendre appui que sur celles-ci pour déclencher les trades.

Et calculez à l’avance où vos stops pourront être placés. Ce sont eux qui vous permettent de gérer le risque et de calculer votre ratio risque/rendement.

Bonne semaine à tous, Gilles

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire