Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


CAC40 : vous voulez voir un algo en marche ?

Rédigé le 6 janvier 2017 par | Algos, Cac 40 Imprimer

Le CAC a gentiment validé nos pronostiques. Et franchement… c’est désolant.

C’est moralement désolant parce que c’est la confirmation que les indices ne sont plus qu’un fétu de paille balloté au gré des banques centrales et des algos des grosses mains qui les manipulent.

Cette semaine, Philippe Béchade vous en a encore donné des exemples de cette manipulation et je vais aujourd’hui encore vous monter ce dont ils sont capables.

Par contre, il y a un grand avantage à tout cela : c’est qu’une fois que l’on a compris comment ils fonctionnent, les suivre à la trace devient relativement aisé, ce qui fait bien nos affaires en matière de trading – je suis d’ailleurs en train de réfléchir à un service qui permettra de jouer les algos : fun et performances garanties ! Je vous tiens au courant.

Dernier exemple en date : mi-décembre, après la cassure de la résistance des 4.600 pts, une simple projection graphique nous donnait un objectif de hausse du CAC à 4.900 pts. C’est ce que je vous expliquais dans mon analyse « CAC : Fly Me to the Moon ».

Bingo. Les algos ont bien fait leur boulot. Ils ont été chercher la target graphique que je vous avais montrée.

Depuis ? … Plus rien. Les cours plafonnent.

Que faire sur ces 4.900 points ?

CAC 2 h

Un petit tour par la vue journalière confirme aussi l’importance de ces 4.900 pts puisqu’ils correspondent à la résistance du canal haussier (vert) + à la résistance du canal haussier de plus court terme (bleu) + à 50% de l’amplitude (flèches oranges et segment orange pointillé) entre le support (« S ») des 4.600 pts et la résistance des 5.200 pts (rectangle violet horizontal).

CAC D

Ce qu’il faut faire ? Pour l’instant : rien. Je m’explique.

Les cours viennent tout juste de s’extraire de leur tendance en ligne algorithmique (le petit canal bleu) et 4.900 pts est, nous l’avons vu, devenu résistance. L’indicateur d’inertie (le Stochastique Momentum Index) vient d’entamer un cycle baissier (pastille jaune). Nous devrions donc entamer un cycle baissier dans une tendance haussière (canaux vert / bleu clair / bleu foncé), donc un cycle de consolidation baissière.

En termes de stratégie, cela veut dire que vous pouvez conserver vos positions longues, mais sans renforcer. C’est ce qui me semble le plus sage à faire car en plus, la saison des publications de résultats du quatrième trimestre va commencer.

Regardez ce que fait un algo

Bon, allez – maintenant pour bien se détendre avant le week-end et comprendre comment ce fantôme de marché est vérolé par les algorithmes, nous allons rigoler un peu en regardant le graphe du CAC40 suivant. Vous allez comprendre, visuellement, ce qu’est devenu « le marché ».

Il s’agit toujours du CAC. Mais en vue extrêmement rapide (quelques secondes) sur les séance des 3, 4 et 5 janvier.

CAC S

La barre des 4.900 pts, c’est le segment en bleu foncé horizontal. J’ai indiqué les moments des clôtures de mardi, mercredi et jeudi.

Comme vous le voyez, à chacune des clôtures, les prix étaient « relativement » éloignés des 4.900 pts et vlan… ! Au moment du fixing (flèches vertes et rouges), le décalage est brutal et « quelque chose » vient coller les prix sur les 4.900 pts.

Alors, une fois… cela peut être une coïncidence. C’est ce que l’on peut imaginer, quand on n’a pas l’habitude, à la clôture de Mardi (4.899,33 pts). Deux fois de suite ? Cela commence à être extrêmement improbable. C’est pourtant ce qu’il se passe à la clôture de Mercredi (4.899,40 pts).

Et jamais deux sans trois ? Jeudi, même chose : un petit coup de rein pendant le fixing permet de toucher les 4.900 pts. Et vues les statistiques que nous avons eues depuis une semaine… on ne peut pas dire que ce soit l’économie réelle qui permette justifier ce niveau.
Nous avons là une (nouvelle) preuve flagrante de l’omnipotence et omniprésence des algorithmes.

Je ne sais pas ce que vous en pensez… mais je trouve cela remarquable, limite du génie financier (bon il faut que je travaille encore un peu mon cynisme) : les algos sont capables en quelques secondes à peine de « jouer » avec le panier des 40 entreprises qui composent le CAC40, d’évaluer leur pondération respective à l’intérieur de l’indice et de tripatouiller les carnets d’ordres pour faire clôture l’indice national exactement où ils le veulent !
C’est une performance technologique vraiment remarquable. Je suis béat d’admiration (un peu amère…).

Alors je sais que les commentateurs médias main stream ne vous parleront jamais de ce genre de chose – cela donne des frissons à qui comprend ce qui est en train de se passer sur les marchés et la façon dont ils ont mutés et dont ils sont manipulés. Aux U.S par exemple, la manipulation est beaucoup plus communément connue et intégrée.

C’est désolant, oui. Mais une fois de plus, j’essaye de me raccrocher à l’idée que cela nous donne un parfait plan de route et un avantage compétitif indéniable pour trader. Je vais vous y aider et vous en reparlerai très bientôt. Et c’est une bonne nouvelle !
Finalement, c’est le principal…

Bon week-end,

Gilles

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire