CAC40 : voici la stratégie des grosses mains !

Rédigé le 20 octobre 2017 par | A la une, Algos, Analyses indices, Cac 40 Imprimer

Pas facile d’analyser et de se projeter dans les mouvements à venir d’un indice quand justement cet indice… ne bouge plus. Et c’est le cas de notre CAC40.

Après une forte accélération (tendance en ligne, canal blanc) qui a duré tout le mois de septembre, le CAC s’est retrouvé soudainement en état de mort cérébrale, tétanisé dans un minuscule corridor d’une trentaine de points d’amplitude. Ce goulot d’étranglement, c’est le petit rectangle en vert fluo que l’on distingue à peine sur le graphe ci-dessous (d’où la couleur vert fluo d’ailleurs, histoire de pouvoir le repérer…).

Vous devez comprendre le schéma général

comment va le CAC40 Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Dans ce cas, la meilleure chose à faire est de prendre du recul, de replacer le mouvement dans un contexte plus large, histoire de voir ce que l’on peut anticiper pour la suite… – si suite il y a… c’est à dire qu’un électrochoc sera venu ranimer le patient.

Alors j’ai pris un graphe en 3h certes, mais qui remonte à mi-2016 : on obtient une perspective détaillée, mais à moyen terme.

D’ailleurs, prenez quelques secondes pour essayer comprendre le raisonnement de ceux qui « font le marché » depuis août dernier – ceux que l’on appelle « les grosses mains ».

Cette accélération baissière (point bas du 29 août) est la signature typique d’une stratégie de « déglaçage » mise en oeuvre par les algos – donc par ceux qui les contrôlent.

Stratégie des grosses mains et des algos pour dégager le marché

Concrètement, pour préparer le terrain avant leur offensive haussière, ils vont dans un premier temps aller sortir le maximum de petites mains (longues) en allant attaquer leurs stops. Ils mettent alors un bon coup de pression à la baisse : c’est le point bas de l’ETEI.

Une fois le terrain déblayé, il ne reste plus qu’à aller éliminer les autres petites mains : les vendeurs cette fois-ci. La technique consiste à aller toucher et déclencher leurs stops en les prenant « par surprise » avec un bon gap haussier qui permet de passer directement au-dessus d’une ligne de résistance : ici la résistance oblique rouge.

A partir de là, la voie est libre. Un maximum d’intervenants de court terme se sont faits sortir, le mouvement haussier s’auto-alimente via des rachats de stops vendeurs et il suffit de quelques gros contrats sur les marchés Futures (FCE) pour que la hausse fuse à moindre coût, dans très peu de volume. Résultat : une progression algorithmique que nous avons vue dans la tendance en ligne.

Pour mémoire, c’est bien ce genre d’analyse qui m’avait permis de sentir le coup venir dès le 1er septembre. Dans cette analyse, je vous ai parlé de la cassure à la hausse du canal baissier juste après le point bas de l’ETEI. (oui, petit cocorico !).

Nous avons donc les niveaux qui correspondent au calibrage algorithmique du moment et comprenons le « raisonnement » qui sous-tend leur stratégie.

Les grosses mains vont se remettre à bosser

Le CAC évolue dans son goulot d’étranglement correspondant au rectangle vert fluo.

Mais ce qui (à mon humble avis) est important, c’est que ce goulot d’étranglement correspond à une dérive latérale qui prend place juste sous la zone de résistance des 5 400 points (rectangle violet). Autrement dit, à l’abord de la résistance, il n’y a pas d’attaque baissière, de pression la vente, pas de flux sortant… Juste un étau algorithmique qui maintient les prix sous la résistance. Et vous l’aurez remarqué : aucune nouvelle économique, financière ou géopolitique n’a le moindre effet.

Cette absence de signaux baissiers qui prend place dans un marché globalement haussier est à interpréter comme un signal de force de la part du CAC.

Accessoirement, la dérive latérale observée depuis le début du mois d’octobre, a permis « d’écraser » la volatilité. Et par voie de conséquence, de permettre et aux vendeurs d’options et autres produits dérivés (les grosses mains, encore) d’encaisser la prime de valeur temps.

Ce qui maintenant me permet de conclure avec une petite prévision pour la semaine prochaine : le roulement des échéances sur contrats dérivés a lieu ce vendredi (journée des trois sorcières). Il est donc probable que les grosses mains se remettent au boulot pour faire bouger le marché dès la semaine prochaine, une fois le roulement des échéances terminé.

Enfin, on verra… Mais pour l’instant, je garde mon biais haussier et je relancerai si passage de la résistance des 5 400 points.

Bon week-end à toutes et à tous.

Gilles,

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Un commentaire pour “CAC40 : voici la stratégie des grosses mains !”

  1. Perso, je table sur une conso de 3 à 5% minimum à partir d’une vue weekly sur Cac GR. Divergence baissière typique des derniers top sur RSI + DI+ baissière en daily (mais vendeurs en sommeil contrairement au DAX), bougie minuscules de top en attente de fatalyseurs (semaine de résultats pour le Cac?), Ibex en carafe, grosse résistance LT sur DAX en weekly atteinte.
    Bref, un éternuement U.S. et c’est la cave pour le DAX et le Cac…

Laissez un commentaire