L’habituel défaut de l’homme est de ne pas prévoir l’orage par beau temps

Rédigé le 7 mai 2010 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Par Vanessa Popineau, pour La Rédaction

Comme je vous le disais dans mon précédent Billet, vous avez été très nombreux à réagir à l’e-mail de notre lecteur David M. Aujourd’hui, il est donc temps d’ouvrir, l’espace d’un article, nos colonnes à vos commentaires. C’est du reste là le fondement originel de l’Agora (nom de notre éditeur), du forum — romain comme numérique.

Parole de contrarié :

Ph. D.

« Je suis, pour ma part, d’accord avec D.M. D’ailleurs, vous en convenez quand vous dites ‘nous avons toujours raison trop tôt’. Vous le savez, dans les marchés quels qu’ils soient avoir raison trop tôt c’est avoir tort !!!« 

Petite rectification. Si je voulais jouer sur les mots, je ne dirai pas exactement que nous avons raison trop tôt… mais plutôt que nous vous prévenons trop tôt.

Désolée, nous pensions bien faire… Car dès que nous sentons ou analysons qu’un grain de sable se met dans le rouage, nous vous avertissons sur les conséquences probables ou possibles. Pas de chance : récemment, le grain de sable s’est transformé en gros caillou. Mais ne vous inquiétez pas, notre travail, c’est de mêler nos vues de long terme aux opportunités de court terme, et nos analystes techniques et traders sont là pour cela. Car si nous essayons, d’une manière générale d’imaginer ce que sont les grandes tendances, à court terme, nous savons bien qu’il faut profiter du marché. Le timing est une chose et les prévisions en sont une autre.

Parole de contrarien :

J.-Y. M.

« C’est vrai que c’est difficile d’être contrarien par les temps qui courent mais je ne changerai rien. Ce qui est paradoxal c’est la différence d’approche de l’investissement et du trading… Il est difficile pour beaucoup de gérer ces deux genres en même temps.

Je trade et pourtant j’investis et pour des raisons différentes… en pleine schizophrénie le bonhomme.

J’ai lu une fois que Simone Wapler estimait que inflation et déflation pouvaient cohabiter, ai-je bien compris ?! Je serais partant pour cette explication au niveau micro-économique, on peut constater que cette hypothèse peut se défendre, et si on admet que la macro-économie est l’ensemble des éléments micro-économiques on devrait penser autrement.

Depuis que le marché monte, le troupeau a de plus en plus raison (il va donc investir dans les Sicav de son banquier…) et pourtant les calculs de probabilité démontrent l’imminence du retournement… c’est comme l’alpinisme ! Le trader et l’investisseur sont des alpinistes ! Le boursicoteur ne l’a pas compris, c’est comme cette affaire de Galilée, certains croyaient que la terre est plate… (oh là je me prends pour Bill Bonner… je viens de finir son dernier bouquin, passionnant mais D.M. ne doit pas aimer la morale…).

Donc D.M. a raison mais il va se faire ratisser. Pourquoi ?! Parce que plus on monte, plus la probabilité d’atteindre le sommet augmente… mais aussi plus la probabilité d’entamer la descente… Et puis D.M. devrait se demander pourquoi il y a des vendeurs ?! Pourquoi acheter BNP Paribas lorsque son directeur général vend en vrac ses stocks-options ?! (oh là là je me prends pour Marc Mayor … j’adore).

Conclusion, l’important c’est de déterminer les points d’entrée et de sortie, accepter le risque de perdre, etc. Une autre chose c’est qu’on est focalisé sur les cours, le prix mais c’est très réducteur. Il faudrait toujours avoir en tête les volumes. C’est comme une épicerie, les prix montent et, s’il y a de moins en moins de clients qui passent à la caisse, l’épicier dans un premier temps maintient sa marge, mais ensuite vient le moment où la marge chute… et c’est les soldes !

Je suis la valeur AAPL, c’est d’une régularité incroyable, le cours monte, le volume baisse, divergence, retournement, le cours baisse, le volume monte, retournement, etc.

Cela dure depuis deux ans… tout ça dans un canal haussier bien net ! C’est ce que le CAC40 faisait depuis avril 2009, mais le canal s’est fermé en fin d’automne, la divergence sur 6 mois est bien réelle. Tous les signes démontrent que les alpinistes sont en altitude et manquent d’oxygène. Alors courage, les contrariens vaincront. »

Témoignages d’investisseurs abonnés :

A.B. qui a suivi la recommandation de Philippe Béchade sur le Téléphone Rouge.

« Je ne sais pas si aujourd’hui votre lecteur M. D. était sur la plaque ou à côté. Pour ma part je n’ai qu’à me louer de vous avoir suivi et de détenir un tracker double short sur le CAC. Un vrai plaisir par les temps qui courent. »

E. B. à l’attention d’Isabelle Mouilleseaux rédactrice de L’Edito Matières Premières.

« Lecteur de votre lettre ‘matière première’, je constate que vos analyses prospectives se vérifient concrètement. Je crains un krack du système obligataire. Merci de bien vouloir nous donner un conseil. »

H. G.-V. abonné à Défis & Profits.

« Dommage pour D.M. Quand il voudra allumer son cigare il se brûlera les moustaches… Il ne s’est pas rendu compte qu’il était tout consumé… Grâce à vos conseils, en vous lisant attentivement, j’ai pu mettre de côté 900 000 euros et je peux dormir tranquille sans m’inquiéter pour l’avenir… Merci ! « 

Comme le disais à juste titre Nicolas Machiavel, « l’habituel défaut de l’homme est de ne pas prévoir l’orage par beau temps« …

Merci à vous et… bons trades

Mots clé : - - -

Un commentaire pour “L’habituel défaut de l’homme est de ne pas prévoir l’orage par beau temps”

  1. une sieste qui m’a fait rater le très beau trade 🙂 je m’explique, mercredi j’ai fermé en début d’après-midi une position turbo put cac40….j’ai eu une grosse envie de sieste et comme je pensais que jeudi Jean-Claude Trichet allait parler pour ne rien dire 🙂 j’ai estimé que le rebond pouvait arriver ?! en fin de sieste j’avais raté un joli profit supplémentaire, mais le lendemain ce fut l’orgie 🙂 Jean-Claude a parlé mais il a dit que la BCE n’allait pas mettre au pot, la baisse a été encore monstrueuse, sans compter le déraillage du soir à New-York…moralité : couper les positions si on fait la sieste 🙂 ensuite, les marchés n’ont plus la moindre considération pour les discours européens, c’est inquiétant pour la suite….sans compter ce projet d’un jour, un fonds de 70 milliards pour combattre la spéculation ?! imaginons que le Forex qui brasse 3000 milliards de dollars par 24 heures et dont la paire EUR/USD doit bien représenter 25 % du total ne sera pas manoeuvrable à volonté avec 70 milliards…qu’en pensez-vous ?! (cela dit une nouvelle idée va bien germer d’ici lundi…M. Jouyet de l’AMF demande aux services secrets de traquer le spéculateur).

    C’est facile, le vil spéculateur est anglo-saxon, il a un chapeau haut de forme, un monocle et fume des gros cigares ! 🙂

Laissez un commentaire