CAC40 : règlement de comptes à OK Corral

Rédigé le 5 octobre 2018 par | Analyses indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Ah ces vieux films ! C’est souvent avec plaisir qu’on les revoit… et d’une certaine façon c’est un peu pareil avec le CAC.

Dans son cas aussi, il y a des séquences inoubliables et qui ont tendance à se reproduire. C’est ce qui se passe actuellement et vous allez voir que l’histoire se répète, pratiquement au point près.

Tout d’abord, je vous propose de prendre quelques instants pour observer la façon donc le CAC évolue depuis grosso modo un an et demi.

Graphique cours du CAC 40

Cliquer sur l’image pour agrandir

Il y a ici des niveaux de support et de résistance qui définissent très bien le comportement de l’indice.

Les premiers sont les niveaux horizontaux et deux niveaux ont été plus que pertinents : le support de la zone des 4 500 points et celui des 5 100 points (les rectangles horizontaux verts). En reportant l’amplitude entre ces deux niveaux (les grandes flèches verticales bleues), il se trouve qu’on tombe sur le « top » de mai dernier (les pastilles bleues et le rectangle horizontal rouge).

Un support dans la zone des 5 250 points, une résistance dans celle des 5 550 points

Par ailleurs, deux canaux obliques délimitent parfaitement l’évolution du CAC, avec de surcroît des points d’impact à la fois précis (les petites flèches rouges et vertes) et très pertinents eux aussi. En prenant l’amplitude (la flèche orange) du canal supérieur (résistance en rouge et support en vert) et en la reportant vers le bas, on tombe sur le support oblique (bleu) inférieur.

Observons maintenant comment le « marché » (en fait les algos, puisqu’ils représentent 80% des transactions) a géré le business entre octobre 2017 et février dernier.

C’est le premier « range » délimité par la première « boîte bleue ». L’amplitude est de 300 points, avec un support dans la zone des 5 250 points et une résistance dans celle des 5 550 points (les flèches bleues horizontales), et il se trouve que la configuration actuelle est très exactement identique (la deuxième « boîte bleue »).

Quelles conclusions à ce stade ?

D’abord, gardons en tête que la caractéristique d’un « range », c’est qu’il n’y a ni tendance, ni dynamique à exploiter.  On peut ici « jouer » les aller-retours entre le support et la résistance, mais tant que l’on ne sera pas sorti des limites du « range » – c’est nerveux, en mode « portes de saloon » avec un effet « règlement de comptes à OK Corral » entre acheteurs et vendeurs -, il n’y aura pas grand-chose à faire.

Ensuite, le « range » actuel se situe pile entre la résistance de la zone des 5 700 points et le support des 5 100 points. Le CAC navigue donc au milieu du gué, et c’est une raison supplémentaire pour ne pas prendre d’initiative si l’on est un investisseur ou un swing trader.

Dans ce genre de configuration, il convient de temporiser. Toujours à cause de ce « range » qui est balayé nerveusement par les prix à court terme.

Enfin, le support oblique (segment vert) arrive en conjonction avec le bas du « range » actuel (pastille orange). Il s’agit donc d’un support haussier, et en cas de contact il faudra s’attendre à une réponse positive des algos pour le défendre.

A contrario, ce sera un très mauvais signal pour la suite s’il venait à casser.

Pour ce qui me concerne, je reste en retrait et j’attends de voir qui va gagner le duel entre acheteurs et vendeurs, mais je table sur une sortie par le bas. Pourquoi ?

Rendez-vous lundi pour une analyse trimestrielle sur le CAC et les indices européens.

Vous verrez que les graphiques de long terme seront pour le moins très instructifs.

En attendant, bon week-end !

Gilles

ETE sur le DAX, diamant sur le Stoxx 600 : le mois d’octobre s’annonce chaud !

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Mots clé : - -

Laissez un commentaire