Avènement d’un monde financier orwellien

Rédigé le 26 novembre 2015 par | Cac 40, Toutes les analyses Imprimer

Plus grotesque, tu meurs !

Jusqu’où ira l’indécence des manipulateurs d’indices ?

Les places européennes étaient attendues en légère baisse ce jeudi après leur hausse aussi inespérée qu’improbable de 1,5% mercredi.

Voici maintenant le CAC40 en hausse de +1,3% et qui tutoie les 4 960 points.

Quelle explication à ce rallye purement algorithmique (admirez l’incroyable régularité haussière du graphique qui illustre le travail des « robots ») ?

Quelle information décisive justifie une envolée de 2,8% en 48 H, strictement aucun chiffre, ni aucune « stat » étant au menu ce matin ?

Le contexte géopolitique souriant ? L’atonie de la consommation aux États-Unis ? L’explosion du montant des créances douteuses qui ne peuvent plus être dissimulées en Chine ? Récession au Japon, désintégration politique au Brésil avec l’inculpation du président du Sénat, principal soutien de Dilma Roussef ?

Non, l’ensemble des explications plausibles à cette hausse sortie de nulle part donne la nausée :

Car souvenez vous qu’il faut désormais payer 0,33% pour faire crédit à la France sur 1 an et -0,005% sur 5 ans… et il s’en faut de peu désormais que le Portugal, totalement en faillite, n’emprunte à taux négatif sur 3 mois.

Bienvenu dans un monde financier digne de 1984 : le risque c’est la sécurité, la ruine c’est la prospérité, la terreur c’est la sérénité.

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire