CAC40 : la pression monte d’un cran mais l’indice pourrait accélérer à la hausse

Rédigé le 26 janvier 2018 par | A la une, Analyses indices, Cac 40 Imprimer

Semaine assez agitée sur le CAC40 qui confirme la « zone à risque » sur laquelle j’insiste depuis maintenant quelques semaines. Mais malgré une fébrilité croissance, l’indice ne lâche étrangement que peu de terrain face à la montée de l’euro et à la tension du marché obligataire.

L’EURUSD pulse à la hausse et vient de toucher l’objectif des 1,25. Ce niveau était, rappelez-vous, mon objectif depuis début janvier. C’est donc un mouvement ultra-rapide qui aurait dû porter atteinte à nombre de valeurs françaises… Mais non.

Les taux (marché obligataire) continuent de se tendre et flirtent maintenant avec des limites qui – si elles sont dépassées – mettront la pression sur les marchés actions (enfin, théoriquement, maintenant, plus rien ne m’étonne…).

CAC40 : wait and see

Cela dit, face à ces catalyseurs de risque, la volatilité (nervosité) a monté d’un cran cette semaine, mais sans qu’une dynamique quelconque ne se dessine à court terme. Alors, je ne vais pas vous surprendre, dans ce nouveau point hebdo : tant que le CAC reste bloqué sous sa zone à risque, on ne fait rien.

Graphiquement, le CAC est coincé à un feu rouge de carrefour. Avec pour limite haute la résistance oblique (segment rouge) et en support les 5 540 points (segment bleu) qui correspondent au plus-haut de 2017 (« +H 2017 »).

CAC40 cours graphique courbe 2018 Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Techniquement, je vous propose de suivre un signal bien particulier. Il s’agit d’un triangle de compression qui est en train de se mettre en place sur la MACD.

Triangle de compression : kézako ?

Un triangle de compression, c’est quoi ? En deux mots c’est une zone dans laquelle l’amplitude des vagues d’impulsion MACD déclinent régulièrement et que l’on peut cadrer dans une formation en triangle. Ce triangle marque une sorte d’accumulation d’énergie, avec une lutte entre acheteurs et vendeurs. Et quand l’un des deux camps arrive à prendre le dessus, alors on peut comparer ça à un élastique qui lâche – et généralement l’impulsion qui suit est du genre « musclée ». Le signal d’accélération du titre est donné soit par la cassure de sa résistance, soit par la cassure du support. Bref, quand un des deux camps lâche prise. Je vous renvoie d’ailleurs aux analyses de Mathieu et à sa stratégie, car c’est ce qu’il joue dans ses trades quotidiens, en y ajoutant de l’effet de levier. Il vous explique comment il fait ici).

Prenons un exemple concret. Regardez le dernier triangle de compression de la MACD qui s’est formé entre 2016 et 2017. Je l’ai signalé en jaune sur l’indicateur. Le signal a été donné par la cassure de la résistance. Regardez l’effet que cela a eu sur le CAC40 (grande flèche jaune) ! Une hausse de 4 500 points à 4 900/5 000 points en ligne droite (10%) et en quelques semaines à peine ! Je vous laisse constater ce qui s’en passé suite à la validation du signal.

CAC40 : dans un nouveau triangle de compression

Bref. Tout cela pour vous dire que le CAC se retrouve maintenant dans un nouveau triangle de compression.

Un indice pour la suite ? La MACD vient de se retourner à la baisse. Si le CAC continue de ne rien lâcher, c’est-à-dire de latéraliser, cela confirmera un signe de force sous-jacent. Et lors au prochain croisement haussier de la MACD, ça pourrait accélérer à la hausse très vite, et très fort.

Bon week-end,

Gilles,

Besoin d'un coup de main dans vos trades ?

Mots clé : - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire