CAC40 : passé de l’euphorie haussière à la mort cérébrale

Rédigé le 13 octobre 2017 par | Algos, Analyses indices, Cac 40 Imprimer

La semaine dernière, je vous ai démontré que le CAC40 était en proie aux algos : il évoluait dans une tendance en ligne si parfaite qu’elle ne peut être l’oeuvre du « marché » au sens classique du terme (rencontre d’acheteurs et de vendeurs).

La seule chose à faire, pour les investisseurs que nous sommes, c’est de se laisser porter.

Jusqu’à ce que la tendance prenne fin et que les algos soient reprogrammés pour une autre stratégie.

Au passage, le sentiment reste haussier sur le moyen terme, avec pour objectif la zone des 5 750/5 600 points.

Maintenant, surprise ! Il y a eu du changement ces derniers jours !

Tendance en ligne cassée !

Oui, le CAC est sorti du canal de tendance en ligne ! C’est le signal que j’attendais pour recommencer à travailler le marché autrement qu’en suivant cette hausse algorithmique.

Quand une tendance en ligne est cassée par le bas, il y a une très forte probabilité (plus de 70%, donc 2 chances sur 3) pour que les prix viennent rester, voire dépasser les derniers plus-hauts (autrement dit, ici les 5 380 points).

A l’inverse, si une tendance en ligne est cassée par le haut, il s’agit d’un excès flagrant : les prix marquent un plus-haut de marché qui ne sera pas dépassé avant un bon moment.

Donc, en ce qui nous concerne, le CAC est sorti par le bas. J’ai donc commencé à surveiller tous les signaux qui pourraient indiquer le sens de la nouvelle impulsion à venir.

CAC40 Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Et là, mauvaise nouvelle : arrêt cardiaque et mort cérébrale pour le CAC.

CAC40 is dead

C’est ce que Philippe Béchade appelle, à fort juste titre, un « étau algorithmique ».

Sur le graphe, vous le distinguez à l’aide rectangle gris foncé. Il a débuté il y a une dizaine de jours maintenant, le 3 octobre (petite flèche rouge sur prix) et depuis, l’indice évolue entre 5 380 et 5 345 points. Et ça, ce sont des extrêmes.

Pour bien se rendre compte de la puissance du contrôle de l’étau, prenons par exemple non pas les amplitudes, mais les cours de clôture du CAC ces 5 derniers jours ouvrés (depuis vendredi dernier inclus donc). On laisse tomber les décimales qui ne veulent rien dire mais ça donne ça :

vendredi 6 : 5 360 points lundi 9 : 5 366 points mardi 10 : 5 363 points mercredi 11 : 5 362 points jeudi 12 : 5 360 points

Donc, à tout casser, 6 points de variation au maximum ! Avec hier soir, retour au même niveau que vendredi dernier (5 360 points) : ZERO amplitude sur 5 séances !

Et au moment au je termine de rédiger ces quelques lignes ce vendredi matin, le CAC pointe à… 5 360 points (à 10h11) !

Voilà. Ne venez pas me dire qu’il n’y a pas d’algorithme et de volonté des grosses mains de contenir le marché exactement comme elles le souhaitent. C’est un fait. Vous devez l’admettre et faire avec.

Maintenant, tant que le CAC ne sera pas sorti de la petite boîte (rectangle gris) dans laquelle il a été rangé, il n’y aura pas de signal ni d’impulsion à travailler.

Alors maintenant une bonne nouvelle : puisque ça ne bouge pas, et qu’il n’y a rien à faire, vous pouvez fermer les écrans et passer un bon week-end de farniente sans avoir à vous préoccuper du CAC40.

Peut-être que les publications trimestrielles américaines qui viennent de commencer apporteront un peu de mouvement dans les jours à venir.

En attendant, bonne sieste.

Gilles Leclerc

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Un commentaire pour “CAC40 : passé de l’euphorie haussière à la mort cérébrale”

  1. Votre canal blanc de faible amplitude est à mon avis mal positionné.
    Il est un peu trop étroit, vous devez sans doute un peu l’élargir.
    Elargissez la droite de tendance inférieur de votre canal blanc en la faisant passer par le point bas de septembre 2017 vers +-5050 pts et vous verrez un nouveau canal blanc qui est parfaitement cadré .
    Une petite impulsion haussière sera vraisemblablement attendu la semaine prochaine sauf rupture de ce nouveau canal blanc à la baisse.
    Bien à vous.

Laissez un commentaire