CAC40 : on suit la tendance | La Bourse au Quotidien


CAC40 : on suit la tendance

Rédigé le 27 avril 2018 par | Analyses indices, Cac 40 Imprimer

Bienvenue dans ce point hebdomadaire consacré au CAC40.

Pour résumer rapidement notre position, nous sommes toujours haussiers, mais à maintenant moins de 1,5% d’une zone de résistance majeure, attention, les conditions changent vite ! Par conséquent, il ne va pas falloir hésiter à se couvrir en cas de début de consolidation.

CAC40 : comment gérer la situation actuelle ?

Dans cette analyse, je vous donne mon plan de trade, mes points de repère pour gérer la situation.

Vendredi dernier, je vous disais la chose suivante :

« Quelle posture adopter pour les jours prochains ? De mon point de vue, on suit à la hausse, avec un seuil intermédiaire à passer à 5 400 points et un objectif de court terme vers 5 450 points. Cela dit, je garde mes positions haussières sans pour autant les renforcer. »

Les 5 400 points ont été passés et les 5 450 points touchés à l’instant ou je rédigeais ces quelques lignes. Et à la clôture une heure plus tard, les à 5 453 points ont été touchés également.

Pour la suite, eh bien ce n’est pas très compliqué. On continue avec exactement la même posture que celle adoptée lors du précédent point hebdomadaire. On reste haussier, mais sans renforcer les positions.

CAC40 : attention au changement d’ambiance

Mais attention car l’ambiance est en train de changer :

1 – Nous suivons le mouvement de hausse depuis les 5 100/5 150 points. (cf. mon analyse Objectifs baissiers atteints ! Prêt pour un nouveau rebond ?)

Cette zone était une zone de support majeure comme vous pouvez le constater ci-dessous.

CAC40 en données hebdos Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Le CAC pointe maintenant à une en encablure d’une zone de résistance majeure qui commence vers 5 500/5 550 points. C’est-à-dire à environ 1,5% des niveaux actuellement atteints.

Désormais la stratégie consiste à attendre l’impact – et ensuite à couvrir rapidement les positions en cas de signal baissier venant se valider sur la zone de résistance.

CAC40 : le mouvement actuel est algorithmique = DANGER !

2 – Le mouvement actuel est purement algorithmique (je vous montre pourquoi dans quelques instants).

Donc dangereux, car si pour l’instant les algos (les grosses mains qui les contrôlent) boostent le CAC à marche forcée, au prochain coup de sifflet, on peut repartir à la baisse aussi vite que l’on était parti à la hausse sur les 5 100 points.

Tension sur les marchés obligataires = mauvais pour les marchés actions

3 – Les taux continuent de se tendre sur les marchés obligataires. Le 10 ans US par exemple, vient de toucher les 3%. Pour faire court, ce n’est évidemment pas un facteur de soutient pour les marchés d’action.

La raison de la hausse du CAC40 ? La baisse de l’euro/dollar

4 – A mon humble avis, une bonne partie de la hausse du CAC est imputable à la baisse de l’euro/dollar.

Ainsi, fin janvier, la paire cotait aux alentours de 1,25 EURUSD et nous avions les ingrédients d’une consolidation à venir à partir de ces niveaux. (« à 1,25 – une pause s’impose »).

Effet inverse – attention. Si 1,25 était une résistance, le support symétrique se situe vers 1,205 EURUSD. Et nous sommes maintenant en passe de l’atteindre. J’y reviendrai sans doute lundi avec une analyse complète, mais en cas de rebond sur ce support, ce sera un facteur négatif en plus pour le CAC.

Voilà en deux mots ce qui motive ma posture actuelle. Pour le reste, quelques graphes permettent de faire le point de façon détaillée et surtout de pouvoir suivre le mouvement de façon simple et rationnelle (enfin c’est l’intention en tout cas…)

CAC40 : comment suivre le mouvement de façon simple

Explications :

Comme précédemment stipulé en introduction, « on suit la hausse ».

Quelle hausse ? Pour aller vite, je me permets de faire un copier/coller de l’analyse de la semaine dernière :

« Actuellement le CAC évolue dans le petit canal haussier (bleu). C’est un canal de court terme puisqu’il s’est enclenché il y a un peu plus de 15 jours. MAIS tant que le CAC surfe dans ce canal haussier, ne vous posez pas trop de questions : il vous suffit de suivre le mouvement. »

Le canal (maintenant vert) est toujours actif. Les algos pilotent parfaitement la hausse à l’intérieur de ce canal que nous avons repéré il y a maintenant non plus 15 jours, mais 3 semaines.

Donc tant qu’il est actif – on ne se pose même pas la question – on suit le mouvement Les mêmes causes menant aux mêmes effets (à moins que ce ne soit l’inverse !).

CAC40 en données 2h Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

« Algo engine » en poussé maximale

Philippe Béchade emploie souvent le terme de « hausse funiculaire » pour illustrer la hausse à marche forcée des marchés.

Eh bien, le graphe suivant va permettre de se rendre compte très précisément du phénomène et de voir que ce « funiculaire » avance à l’aide d’une « crémaillère » algorithmique parfaitement identifiable.

Cette crémaillère, c’est en fait la poussée constante des volumes tels que générés par les algos (qui représentent je le rappelle plus de 70 à 80% des ordres passés sur les marchés US par exemple).

Bref, ce flux est identifiable à l’aide de l’indicateur On Balance Volume (OBVD ici).

CAC40 en données 30 minutes Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Vous voyez ? La poussée est strictement rectiligne, constante et sans accroc (grande flèche bleue oblique).

Pourtant, des « accrocs », il y en a eu depuis ces dernières semaines (Syrie, taux, stats en tout genre, FMI et j’en passe et des meilleures).

Les algos insensibles aux accrocs

Eh bien les algos n’en n’ont que faire et ne modifient en rien leur « poussée », c’est-à-dire la trajectoire planifiée à l’avance et ce, quoi qu’il arrive.

Encore plus remarquable, c’est la façon dont ils maîtrisent parfaitement l’exécution de leur stratégie. Par exemple, prenez les consolidations (petites flèches rouges) à l’intérieur du canal haussier (vert) Et ensuite, comparez ces mouvements de consolidation au comportement des volumes. Les volumes sont toujours haussiers, quoi qu’il arrive. Autrement dit, ces petites consolidations (souvent d’une quarantaine de points) sont juste là pour permettre de « recharger » à la hausse et perpétuer le mouvement.

Bon. Cela dit, c’est un constat. Il ne nous aide pas à nous projeter dans le futur. Sauf que si vous avez accès aux flux intraday, tant que la poussée algorithmique suit sa ligne de progression actuelle, pareil. On ne se pose pas plus de questions que cela : il faut suivre la tendance !

Dernière chose :  la zone de résistance vers 5 550 points dont il était fait état en introduction.

CAC40 : attention aux possibles signaux de retournement

Elle correspond aux plus-hauts marqués par le CAC et au retracement d’amplitude (flèches verticales bleues) depuis le pivot « P » situé dans la zone des 5 300 points.

C’est un objectif théorique bien entendu. Mais si on y arrive, attention aux possibles signaux de retournement style MACD qui pourraient intervenir en unité de temps journalière.

On verra ça la semaine prochaine.

Pour le moment, le plus facile consiste à surveiller la progression du CAC dans son canal algorithmique.

CAC40 : tant que les 5 400 points tiennent, tout va bien !

Comme il est oblique, son niveau progresse constamment, mais disons que pour le moment, tant que les 5 400 points tiennent en clôture jour, pas de souci. Je sais c’est simplifié, mais c’est fait exprès pour donner un point de repère à ceux qui ne disposent pas de flux intraday permettant de répliquer le canal haussier.

A lundi pour une analyse de l’euro/dollar qui viendra compléter ce point hebdomadaire.

Sur ce, je vous souhaite à toutes et à tous un excellent week-end.

Gilles

Mots clé :

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

5 commentaires pour “CAC40 : on suit la tendance”

  1. Donc si je comprends bien, si la France avait une compétitivité comparable aux Allemands, elle serait exposée à une guerre commerciale commencée par les Etats-Unis, et le CAC flancherait autant que le DAX, même avec un Euro faible. Heureusement, les ponts de mai arrivent, mettant à l’arrêt la productivité. Il vaudrait mieux viser le haut du canal hebdo à 5700.
    Et licencier les salariés efficaces qui plombent la capitalisation.

  2. Encore merci à Giles pour cette analyse détaillée.
    Une vue hebdo est assez instructive également: voir maxi-divergences baissières sur RSI14 et ADX sur sommets mai 2017/today…
    On ne souligne pas assez la divergence entre le DAX/EURO STOXX et le CAC; et le mauvais chiffre du PIB ne semble pas affecter la fusée CAC pour le moment…

  3. Gilles , merci pour cette analyse ,
    bravopour la poussée algo
    bon WE

    YOFF

  4. malheureusement pour vous, il y a des années que vous annoncez des catastrophes: disparition de la France, vaporisation de l’Euro, éclatement du système financier mondial etc. sans compter l’or à un multiple du cours actuel. Plus de modération, voire de bon sens svp.!

  5. Bonjour
    dans l’article auquel vous répondez, il ne nous semble pas annoncer quelque catastrophe à venir ni faire preuve d’exagération…
    Cdt,
    La rédaction

Laissez un commentaire