CAC40 : dans l’oeil du cyclone

Rédigé le 8 septembre 2017 par | Analyses indices, Cac 40 Imprimer

Veuillez excuser ce titre un peu trop téléphoné, mais il se passe des choses pour le moins intéressantes en ce moment. En fait, ce qui est intéressant, c’est qu’il ne se passe rien. Enfin rien d’important en ce qui concerne les marchés financiers.

Résumé des non-événements de ces derniers jours

« On » (les marchés) ne va pas s’appesantir inutilement sur des broutilles comme la dévastation du Texas par Harvey, ni par ni celle prévisible de la Floride qui devrait subir les ravages du cyclone Irma ce week-end. Les dommages se comptent en centaine de milliards de dollars (180 Mds$ selon les premières estimations du gouverneur du Texas) et la facture pourrait être encore plus salée en ce qui concerne la Floride.

On aurait pu (éventuellement) attendre un léger allègement de la part des investisseurs face à ces catastrophes humaines et financières. Mais non. Le S&P500 par exemple gagne une dizaine de points sur les 5 derniers jours. Vous allez voir : nous allons bientôt avoir droit aux commentaires comme quoi ces cyclones sont une opportunité pour relancer la croissance via le regain d’activité attendu dans le secteur de la (re)-construction.

Parfait. Suivant cette logique, on pourra toujours répondre qu’il faudrait peut-être aussi raser Wall Street pour relancer le secteur construction… et pourquoi pas, de la finance !

L’eurodollar continue son avancée. Un effet collatéral des non-déclarations tant attendues de Mario Draghi, qui a littéralement botté en touche pour éviter de parler des sujets qui fâchent.

Cette hausse de l’EURUSD est bien entendu un facteur de pression baissière sur les indices européens, pensez-vous ! Ah ? non ? Pas cette fois ? OK, pas cette fois donc… Le CAC a donc rebondi ces derniers jours et se retrouve ce matin au même niveau que lors du point de vendredi dernier (5116 versus 5106 ce matin).

Bref, circulez, il n’y a rien à voir.

OK. Message reçu.

Au niveau technique, c’est pareil ; pas de grand changement depuis la semaine dernière. Le CAC se positionne toujours sous les trois résistances que nous suivons depuis un bail :

CAC40 Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Donc, tant que ces résistances ne sont pas dépassées, pas d’initiative à la hausse. Reste malgré tout un biais positif (comme la semaine dernière) puisque le CAC refuse de baisser. Ce que j’interprète comme un signe de force.

Voilà. Franchement, pas de quoi s’étendre sur le sujet.

Continuez de surveiller la réaction de la MACD sur son axe de propagation baissier (l’oblique orange). Pour le moment le marché temporise, il convient de faire comme lui et d’attendre son signal.

Bon week-end,

Gilles,

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire