CAC40 : si, les miracles existent… surtout à l’approche des roulements trimestriels !

Rédigé le 15 septembre 2017 par | Analyses indices, Cac 40 Imprimer

Pour ce point hebdomadaire, je vous convie dans un premier temps à faire le point sur ce qui s’est passé la semaine dernière sur le CAC40 (et sur ce qui est important), pour ensuite tenter de se projeter sur ce qui nous attend.

CAC40 : Ce qui s’est passé.

Le CAC40 a finalement réussi à s’affranchir de la tendance baissière en place depuis mai dernier, c’est-à-dire le canal bleu « post-Macron » visible sur le graphe ci-dessous.

CAC40 en données 3h Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Ça tombe bien car c’est justement en cette cassure haussière que résidait notre pronostic depuis le 1er septembre.

Dès lundi dernier, le CAC a donc réussi à déborder, en formant des gaps à la hausse, ses (multiples) résistances. Exit la tendance baissière de ces derniers mois !

Pour mémoire, le signal de hausse ciblé depuis quelques semaines était une cassure à la hausse de l’axe de propagation baissier (segment oblique orange + pastille rouge).

Et maintenant, alors ?

La cassure haussière étant extrêmement récente, il va falloir attendre un peu pour que de nouveaux cadrages graphiques puissent se dessiner. Mais nous pouvons déjà tirer quelques observations et conclusions de ce qui s’est passé cette semaine.

1. La fin d’une dynamique baissière ne signifie pas forcément la mise en place d’une dynamique haussière – une latéralisation est tout à fait possible.

Le biais haussier est malgré tout maintenu, notamment pour le moyen terme, à cause des signaux apparus sur le graphe hebdo que nous allons voir dans un instant.

2. A court terme, tant que la zone la zone de support « S » tient le coup (zone des 5 100/5 130 points), le biais reste ici aussi haussier.

A noter que les 50% de retracement (segment pointillé horizontal bleu) de la vague de baisse débutée au printemps dernier viennent d’être atteints et que cela risque de « patiner » sur ces niveaux.

3. L’objectif graphique reste un retour sur les 61,8% de Fibonacci, qui correspond d’ailleurs à l’objectif théorique de l’Epaule Tête Epaule Inversée (ETEI – segments blancs).

Prenons un peu de hauteur.

Maintenant que ce premier mouvement de hausse court terme est validé, il faut remonter les unités des temps pour voir quelles peuvent être ses conséquences à moyen/long terme.

CAC40 en données hebdos Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Et vous allez voir que c’est là que ça devient intéressant.

Le mouvement d’impulsion court terme (graphe précédent) n’est pas parti de n’importe où ni n’importe comment.

Vous voyez la grande oblique rouge qui a été cassée à la hausse suite au « gap Macron » du printemps dernier ?

Pour conserver une situation technique haussière sur le moyen long terme, les bulls se devaient impérativement de préserver ce niveau.

Ils ont donc attendu que les prix fassent sagement leur pull-back sur cette ancienne résistance devenue support, et il se sont activés en remettant la pression JUSTE au moment où la situation commençait à devenir, disons, précaire.

C’est ce que montre le zoom sur les dernières bougies (le petit encadré en bas à gauche du graphe ci-dessus). Le tout accompagné par un signal positif de l’indicateur de momentum (Stochastique Momentum Index – grande flèche verte).

Pile-poil sur les « bons » niveaux avec le timing qui va bien.

D’où la confirmation du biais positif mentionné précédemment lors de l’analyse court terme.

Conclusion

CQFD.

Bon week-end !

Gilles

Laissez simplement votre e-mail et téléchargez le livre de Jim Rickards

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire