CAC40 : un mauvais karma

Rédigé le 19 octobre 2018 par | Analyses indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Mauvais karma pour le CAC40 ! Si mon dernier point hebdomadaire avait pour titre « le CAC joue avec le feu », on peut dire que le torchon a brûlé cette semaine.

A l’absence de visibilité à court terme est venue s’ajouter un net regain de volatilité ces derniers jours, ce qui est rarement un bon présage. Toujours à court terme, il n’y a pas de tendance identifiable… et pour saupoudrer le tout, quelques ingrédients fondamentaux sont venus rendre le climat plus incertain encore.

Entre autres, dans le désordre,  les publications trimestrielles reçoivent pour le moment un accueil mitigé, les négociations relatives au Brexit s’enlisent, les élections de mi-mandat approchent à grands pas et les tensions quant au budget italien ne faiblissent pas, au contraire…. Dernier facteur anxiogène en date : une montée inattendue des tensions entre l’Arabie saoudite et les Etats-Unis à la suite de la disparition du journaliste Jamal Khashoggi, opposant au prince héritier Mohammed Ben Salmane et dont l’assassinat ne fait plus guère de doute.

Alors que le CAC est grosso modo au même niveau que la semaine dernière (NDLR : c’était avant le rejet par Bruxelles du budget italien annoncé en milieu de matinée, fin de non-recevoir qui a immédiatement entraîné une baisse de quelque 0,6% et menace sérieusement le support des 5 080 points), les conclusions seront peu ou prou les mêmes. Nous avons par ailleurs eu confirmation de quelques points importants.

Pour rappel, un support avait été identifié sur la zone des 5 100 points et tant que ladite zone « tenait », le message principal était de ne pas paniquer (en tout cas pas immédiatement), sachant qu’à court terme le CAC devrait revenir combler le gap des 5 200 points.

Graphe CAC40

On voit très bien ici comment les grosses mains se sont battues la semaine passée pour préserver le seuil des 5 100 points. Le graphique de gauche est en bougie journalière et permet de bien se rendre compte du « travail » de défense qui a été entrepris. Sur celui de droite, on distingue aussi précisément comment le gap des 5 200 points a été fermé avec maestria par le marché…

Une incertitude totale à court terme entre les 5 100 et les 5 200 points

Première conclusion à ce stade : entre 5 100 et 5 200 points s’est formée une zone d’incertitude totale à court terme, avec un affrontement violent entre les forces acheteuses et leurs homologues vendeuses.

La vue ci-dessous montre bien l’importance d’une zone plus resserrée, entre 5 100 et 5 150 points, qui correspond à un support (le rectangle vert horizontal) sur lequel le CAC a déjà rebondi à six reprises (les pastilles oranges) depuis début 2017.

Nous en sommes actuellement au septième test, sachant que tant que ce support tient le coup, l’indice sera en mode consolidation, pas (encore) en mode retournement.

Graphe CAC40

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

Le graphique en vue mensuelle montre bien lui aussi l’importance de cette zone qui correspond au support du canal haussier (gris)  et au support horizontal « S » dont le premier point remonte à 2008 (première pastille jaune) :

Graphe CAC40

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

Conclusion ? La bataille sur les supports est en cours et son issue est toujours indécise. Le programme fondamental et géopolitique étant extrêmement chargé, l’incertitude est à son maximum.

Dans ces conditions, et tant que le CAC n’aura pas permis de d’esquisser ne serait-ce qu’une petite tendance, même à très court terme, ce sera le flou le plus total.

Personnellement, vu la façon dont le mouvement de clôture du gap à 5 200 points a été menée (de manière uniquement technique et algorithmique) et son manque de conviction pour se reprendre par la suite, je pense que le CAC se trouve dans une situation de plus en plus risquée. C’est intuitif et c’est un simple « ressenti », mais je trouve les bulls un peu trop en retrait dans leur défense des supports, ce qui n’augure rien de bon à mon sens.

Dans ces conditions, je n’hésiterai probablement pas à couvrir un portefeuille orienté CAC40 avec des instruments comme le BX4. Quitte à revendre rapidement la couverture en cas de rebond…

Le marché américain va bientôt revenir dans le peloton

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Mots clé :

Laissez un commentaire