CAC40 : la boîte à baffe qui nous tape sur les nerfs

Rédigé le 16 mars 2018 par | A la une, Analyses indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Après avoir lâchement fait l’impasse sur le point CAC40 vendredi dernier, j’essaye de recoller les morceaux pour voir comment l’indice a évolué sur 15 jours…

En fait, il ne s’est pas passé grand-chose : variation de l’ordre de 1% (en arrondissant) en deux semaines, c’est du ʺbruit de fondʺ. Du non-évènement.

Cependant, graphiquement on voit que le CAC est animé par de fortes oscillations de court terme : des variations rapides, des renversements pratiquement instantanés. C’est l’effet ʺporte de saloonʺ auquel je vous disais de faire attention il y a 15 jours.

Concrètement, ces mouvements sont trop rapides pour pouvoir être gérés à partir de l’unité de temps journalière. Si vous utilisez des indicateurs basés sur cette unité de temps, ils vont se retrouver en retard vu la vitesse des retournements.

Prenez du recul pour éviter les baffes

Alors voici deux conseils pour gérer la situation quand vous êtes dans une boîte à baffes comme maintenant.

1 – Soit vous ciblez l’unité de temps qui va vous permettre d’intervenir ʺen phaseʺ avec la volatilité du moment et de jouer ces retournements rapides. Ce n’est pas compliqué : il ʺsuffitʺ (ahah) de trouver l’unité de temps qui se trouve en phase #1 de range (ahah… bis !). Si vous ne connaissez pas cette approche, elle fait partie des bases de ma formation et de ma stratégie de trading (voir les 6 webinaires ici).

Cette unité de temps est actuellement le 2h… ce qui est donc ingérable, sauf si :

2 – Soit vous sortez de cette zone d’instabilité, prenez du recul et posez les bases qui vous aideront pour vos prises de décision ultérieures. En gros, vous dézoomez et prenez un horizon d’investissement à plus long terme.

Le côté négatif de cette approche ? Les niveaux de renversement (et donc les stops) seront placés plus loin, ce qui augmente le risque en période de forte volatilité et de renversements successifs.

Le point positif ? Elle est facile à suivre, logique, voire rationnelle. C’est ce que je vous propose aujourd’hui même si j’avoue que j’ai passé des heures et des heures à essayer de cadrer le CAC40 proprement ; mais rien n’est évident en ce moment.

CAC40 graph

Nous avons peut-être un canal haussier (bleu) délimité par les segments pointillés. Je dis bien peut-être car il demande à être confirmé. Mais en gros, vous pouvez vous laisser guider par sa dynamique, le biais est positif et vous pouvez conserver vos positions haussières.

À court terme, le CAC devra cependant repasser la zone des 5 300 / 5 330 pts (double segments violets ET MM150) pour préserver ce biais haussier.

Signal d’alerte en cas de cassure du support (vert pointillé) autour des 5 200 pts.

Toujours le même pivot à 5 300 pts

En élargissant le champ de vision avec une vue hebdomadaire (petit encart en bas à gauche), on voit mieux l’importance des 5 300 pts : elle correspond à un pivot (rectangle horizontal violet ʺPʺ) délimitant les territoires de chasse des bulls et des bears.

Voyez comment les algos le travaillent : avec la même amplitude à la hausse et à la baisse (flèches bleues). Actuellement, le CAC40 évolue sur ce point Pivot…

Personnellement, je garde un léger biais haussier, tant que les conditions sont identiques, je ne fais juste RIEN. Je n’ai pas du tout envie de trader en intraday sur du 2h ou du 30mn, donc je temporise et j’attends d’y voir plus clair.

Voilà – j’espère que ça peut vous aider à vous retrouver dans une situation actuellement instable et embrouillée.

Il faut laisser le temps au temps pour décanter un peu tout cela. Cela vous évitera de nombreuses baffes qui finissent par faire mal !

Bon week end, Gilles,

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

2 commentaires pour “CAC40 : la boîte à baffe qui nous tape sur les nerfs”

  1. Bonjour,

    entre le 26 janvier 2018 et aujourd’hui je vois une compression sur le CAC et le DOW (visible en vue journalière), d’où les effets porte de saloon.
    (je ne suis pas un pro peut etre que je me trompe)

    cordialement

  2. Bonjour,

    entre le 26 janvier 2018 et aujourd’hui je vois une compression sur le CAC et le DOW (visible en vue journalière), d’où les effets porte de saloon.
    (je ne suis pas un pro peut etre que je me trompe)

    cordialement

Laissez un commentaire