CAC40 : la barrière est à 5100 points. Quelles stratégies appliquer ?

Rédigé le 30 mars 2015 par | Cac 40, Toutes les analyses Imprimer

Comme chaque début de trimestre, je vous propose de prendre un peu de recul sur l’évolution du CAC afin de voir le contexte global dans lequel évolue notre indice national. Cela vous permet d’avoir la big picture, de planter le décor des soubresauts quotidiens de l’indice, et donc de savoir dans quelle direction aller et avec quelle stratégie.

Alors oui, le CAC est en tendance haussière. Il a pris 18% depuis le 1er janvier dernier sous l’effet d’un déluge de liquidités annoncé par la BCE. Difficile d’évaluer quand et comment les effets secondaires de cette injection de liquidités commenceront à se faire sentir, mais je doute qu’un tel rythme de progression effréné puisse se maintenir longtemps. 18% en trois mois, cela donne tout de même 72% en rythme annualisé…

Ce matin donc, alors que le CAC40 s’envole à l’attaque des 5100 pts, la prudence reste de mise. C’est ce qui ressortait déjà lors de l’analyse de court terme publiée jeudi dernier. Une consolidation était devenue probable d’un point de vue technique. Puis une séance particulièrement volatile a suivi, durant laquelle le CAC a perdu jusqu’à 1,7% dans de forts volumes d’échanges (5 Mds€)… avant de rebondir dès l’ouverture de Wall Street. Les prix sont revenus clôturer un gap baissier, mais dans des volumes beaucoup plus timides cette fois.

Dans l’analyse que je vous avais proposée, la zone des 5100 pts ressortait clairement du cadrage graphique. Elle apparaît aussi dans l’analyse très long terme que nous allons décortiquer aujourd’hui.

En vue mensuelle, quels sont les niveaux importants ?

cac 40

Graphiquement, vous voyez sur cette vue mensuelle que les prix :

  1. sont au contact de la résistance du canal haussier (vert et pentu) ;
  2. ont réalisé l’objectif du report d’amplitude (flèches bleues + boites bleues) ;
  3. sont au contact de ce qui devrait être une résistance, cadrée elle aussi par reports d’amplitude (les canaux baissiers rouges pointillés).

Et voilà que toutes ces résistances se regroupent et se recoupent sur les mêmes niveaux et avec le même timing (pastille violette) : la zone des 5100 points !

Que faire sur ce niveau des 5100 points ?

Notez cela sur un post-it et collez-le sur votre écran : Pas de prise d’initiative sur l’indice CAC40 sur ces niveaux. Si vous prenez position sur des valeurs qui composent l’indice, ok, mais sur des échelles de temps réduites et avec des objectifs rapides et limités.

En tout cas, ne faîtes rien tant qu’on ne connait pas la réaction du CAC sur la zone des 5.100 points.

Un indice intéressant auquel personnellement je commence à m’intéresser de près est le « CAC PME ».

En effet, c’est là que se nichent les valeurs de croissance. Et les mouvements sont moins soumis aux aléas de la guerre des banques centrales que sur le CAC40. Les algorithmes beaucoup moins actifs. Donc, la lecture des prix souvent plus aisée. Je sais que mon collègue, Eric Lewin, qui est spécialiste des mid et small caps, enregistre en ce moment de belles perf sur ces valeurs (dans sa lettre  Mes Valeurs de Croissance ).

D’ailleurs, si le CAC40 a pris 18% depuis le début de l’année, le CAC PME n’a gagné que 6,7%. La semaine dernière, la consolidation y a été beaucoup plus marquée puisque le CAC PME a enregistré un repli de… 6%. Donc, les meilleures affaires risquent bien de s’y nicher et je compte bien sur mes propres algorithmes de détection de points de trade pour vous en proposer quelques-unes.

En attendant, avec un CAC flirtant à 5100 points : prudence et pas de prise de risque inutile.

Bons trades,

Gilles

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire