CAC40 – Fly me to the moon

Rédigé le 16 décembre 2016 par | Cac 40 Imprimer

Une vraie fusée « Objectif Lune ». La poussée est continuelle depuis la cassure des 4 600 pts ; la vitesse de propagation propulse le CAC pratiquement à la verticale.

La stratégie que je partageais avec vous dans mes derniers points CAC était de lâcher le BX4 que nous avions en couverture à 4 600 points et de laisser porter ses positions haussières / d’attendre un pull back pour éventuellement renforcer.

CAC

 

Pour le moment, aucun pull back ne s’est mis en place. Et comme la période d’habillage des bilans de fin d’année touche à sa fin, mieux vaut être prudent.

Donc, le comportement le plus sage et consiste encore à accompagner le mouvement, et ne pas chercher à se renforcer sur les niveaux actuels.

Par contre prenez bien vos bénéfices sur les objectifs de vos plans de trade : quand la target est atteinte, vendez ou au moins, sécurisez ! Ne jouez pas avec le feu : cette hausse directe vers la Lune ne sera pas éternelle.

Je pense par exemple au plan de trade sur l’indice espagnol, l’IBEX 35 que je vous avais proposé fin août. Eh bien nos objectifs viennent d’être atteints. Ces 15% de gain devraient nous aider à remplir la hotte du père Noël.

Concrètement, regardons d’un peu plus près le mouvement de hausse du CAC 40. Vous voyez le petit canal bleu, très étroit, et très pentu, en place depuis début décembre ? Tant qu’il est actif, il me semble suicidaire de chercher à contrer cette impulsion.

Techniquement, cette hausse devrait s’arrêter dans la zone des 4 900 pts, autour du point pivot (« P ») qui représente 50% du range (flèches verticales oranges) entre le support des 4 600 pts (rectangle vert horizontal) et la résistance des 5 200 pts. Cette zone de résistance des 4 900 pts est validée par une analyse de l’unité de temps rapide (le 2H).

CAC 2h

On distingue très bien le canal haussier (bleu), le support (vert) et la résistance (rouge) que le CAC40 est à deux doigts de toucher. Les reports d’amplitude (flèches bleues verticales) montrent également la forte probabilité que le mouvement soit bloqué sur ces niveaux.

Mais… pas d’anticipation intempestive : il faudra obligatoirement qu’un signal technique (baissier) valide un retournement. Et comme ce n’est pas encore le cas, je n’en parle même pas.

Bref, de toute façon, tant que l’ancien résistance devenue support (zone 4 600 pts) est en place et que le canal haussier du 2H est actif, on ne tente rien à la vente. On reste en mode tendance en ligne, et « pétage de plomb ».

Personnellement, j’attends la fin du pilonnage algorithmique de tendance en ligne journalière – pardon, « la fin des habillages de fin d’année » — pour y reprendre l’initiative.

Bon week-end, Gilles

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire