CAC40 et Eurostoxx50 : le point européen trimestriel

Rédigé le 2 octobre 2017 par | Analyses indices, Cac 40, Europe Imprimer

Le troisième trimestre vient de se clôturer, et une page importante (du moins, en ce qui concerne l’analyse technique des indices boursiers) se tourne.

Comme chaque trimestre donc, faisons un « point européen » sur les analyses de long terme du CAC et de l’Eurostoxx50. (Voir le dernier point trimestriel des indices européens ici). Lundi prochain, nous verrons les indices américains.

Le CAC40 et l’Eurostoxx50 ont cassé des résistances historiques. La dynamique haussière se poursuit et les premiers objectifs laissent entrevoir un potentiel de progression de l’ordre de 5% par rapport aux niveaux actuels.

Il y a énormément de choses à dire du point de vue technique, mais pour partager avec vous les conclusions de ces analyses de long terme, j’ai pris le parti d’épurer au maximum les vues étudiées afin de ne mettre en évidence que ce qui est réellement important.

I. Point européen côté CAC40 – libéré de sa résistance historique : dynamique haussière enclenchée

Alors, en commençant par le CAC40, la vue trimestrielle montre une chose, une seule chose, mais elle est d’importance : la grande oblique baissière (doubles segments rouges) qui était une résistance historique a été dépassée, libérant de ce fait un nouveau potentiel haussier.

point européen - CAC40 en données trimestrielles Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Graphiquement, c’est un fait très important. Vous allez voir, à l’aide des vues mensuelles et hebdomadaires, que cette cassure ne s’est pas faite n’importe où, n’importe quand ni n’importe comment.

La vue mensuelle permet d’affiner la dynamique des prix et de faire apparaître les principaux niveaux de support ou de résistance du CAC. Je les ai déterminés par l’analyse des reports d’amplitudes – les flèches bleues verticales qui séparent ces niveaux.

Vous commencez à en avoir l’habitude : ce sont sur ces zones de support ou de résistance qu’il convient de prendre position ; ce sont les zones d’intervention que vous devez repérer avant d’acheter (ou de vendre).

Un potentiel réduit de 5%

point européen - CAC40 en données mensuelles Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Là, deux résistances ont été vaincues :

Tant que ces supports tiennent, le CAC reste orienté à la hausse et profite de la dynamique du canal haussier (bleu). Le prochain objectif est « O1 », soit les 5 570/5 600 points. Ce qui correspond à un potentiel de progression d’environ 5%.

Scénario validé sur le CAC40

Le CAC40 a été assez sympa pour venir valider le scénario que je partageais avec vous juste avant les élections. A ce moment, le CAC se situait juste sous la résistance et j’écrivais :

« En cas de signal haussier, (NDLR : la cassure des résistances) attendre un pull-back sur la zone de résistance actuelle. Ensuite, vous pourrez jouer une impulsion sur les 5 570/5 600 points (segment bleu horizontal, premier objectif « O1″) »

L’indice est reparti de l’avant avec un signal technique haussier (pastille verte) dont je partageais avec vous le timing lors d’un précédent point hebdo. 

Désormais, avec plus de 6 mois de recul, je ne change pas une virgule de mon analyse faite au printemps dernier et qui se déroule exactement comme anticipé.

point européen - CAC40 en données hebdos Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

A plus court terme cependant, l’indice devrait être chahuté vers les 5 430 (le plus haut après l’effet « Macron »), mais je surveille ces mouvements de court terme dans mes points du vendredi. Donc pour cette partie, nous verrons cela en temps et en heure.

II. Point européen côté Eurostoxx50 – objectif 3800 points

Je vais faire un point rapide sur l’indice européen, car nous avons la configuration est similaire à celle du CAC40 – donc vous avez compris le raisonnement. La seule différence vient du fait que la cassure de la résistance oblique historique (le gros segment rouge oblique) y est moins nette.

point européen - Eurostoxx50 en données mensuelles Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Ici, la grosse zone de support (« S ») se situe vers 3 000 pts. Cela dit, elle est trop éloignée des cours actuels pour nous être utile (elle est à plus de 15%).

Pour ceux qui surveillent l’Eurostoxx50, le niveau de support à surveiller sera donc plutôt le support intermédiaire (« S-I », segment bleu horizontal pointillé) qui se situe vers 3 400 points. C’est de là qu’est partie la dernière impulsion haussière ; il ne doit donc pas être cassé pour que la dynamique haussière perdure.

Tant que le support intermédiaire tient, que la MACD ne donne pas de signe négatif, alors l’objectif « O1 » (graphique + calculé par report d’amplitudes) se situe vers 3 800 points.

Et vous savez quoi ? Les 3 800 points représentent un potentiel d’environ 5% par rapport aux niveaux actuels ! Maaaagiiique.

Je rajoute qu’il est impératif de ne pas se focaliser sur des objectifs qui ne peuvent, en tout état de cause, n’être que théoriques. L’important est de les avoir en tête afin de gérer les mouvements au fur et à mesure qu’ils continuent de se développer sur des échelles plus courtes.

Bonne semaine,

Gilles,

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire