Point sur le CAC40 et le Dow Jones

Rédigé le 11 mai 2010 par | Analyses indices, Autres indices, US Imprimer

Ces dernières années, notamment lors de la dernière correction de 2007/2009, la volatilité a explosé sur les marchés. Mais ce jeudi 6 mai a battu des records et il restera assurément dans les annales sur ce point.

Une perte de plus de 1 000 points en séance pour le Dow Jones ! Bien plus qu’après le 11 septembre 2001, ou lors de la faillite de Lehman Brothers. Du jamais vu à Wall Street ces vingt dernières années. L’indice est passé de 10 880 points à 9 869 points, avant de reprendre ensuite quasiment 700 points… Quant à l’indice de volatilité du VIX, il prenait plus de 60% dans la journée.

En termes de valeurs, que dire d’Accenture, dont les cotations sont passées de 40 dollars à quelques cents en l’espace d’un instant. Que penser de Procter & Gamble — qui possède entre autres Gillette, Duracell, ou Head&Shoulders — le géant à l’activité hautement spéculative des produits de consommation qui perdait plus de 37% en séance ? Le Nasdaq parle d’annuler une partie des transactions de la séance et a indiqué qu’il enquêtait sur des transactions erronées. La SEC pour les actions et la CFTC pour les produits dérivés, ont annoncé la même chose peu après.

Lourde tendance corrective à prévoir

Mais revenons maintenant sur ce qui nous intéresse aujourd’hui, la situation sur le Dow Jones, et surtout sur le CAC 40 — avec deux graphiques de ces indices en données journalières.

Graphique du Dow Jones en données journalières

A tout seigneur tout honneur, sur le Dow Jones, comme on le voit ci-dessus, après avoir testé à nouveau ses plus hauts à 11 200 points en début de semaine dernière, l’indice a finalement cassé le support des 10 900 points dont je vous parlais la semaine dernière. Et jeudi, au cours d’une seule et même séance, il est passé des 10 900 à 9 869 points, revenant à seulement 34 points de son support majeur correspondant aux plus bas de février à 9 835 points.

Au même moment, au cours de cette folle séance, le CAC future était à 3 185 points ! Mais surtout, dans la dernière heure, l’indice parvenait ensuite à reprendre quasiment 700 points, signe d’une très vive réaction des acheteurs sur le très court terme en fin de séance. Nous pourrions donc avoir une poursuite de ce rebond après la violente réaction sur le support à court terme, avant une rechute qui pourrait être tout aussi violente en cas d’échec sous les 10 900 points, qui deviennent maintenant résistance, voire les 11 250 points.

Le court terme devient la règle, restez vigilant…

Nous entrons à nouveau dans un marché correctif dans lequel les rebonds à prévoir seront sûrement aussi violents que les baisses et où seul le court terme domine, comme en 2008 par exemple.

Dans ce type de marché, où l’on peut perdre autant en une heure qu’avant en 3 mois, on ne peut en effet plus parler de moyen terme ou de long terme. Qu’est-ce que cela voudrait dire aujourd’hui ?

L’analyse technique est plus que jamais indispensable dans ce type de marché. Elle nous donne des repères, et nous indique les niveaux à surveiller. C’est pourquoi je l’utilise depuis des années. Ce marché très volatil est difficile à trader et nous oblige tous à faire preuve d’humilité. Compte tenu de la volatilité exceptionnelle du moment, je vous invite à la prudence dans la taille des positions que vous prenez. Néanmoins au regard des mouvements exceptionnels que nous rencontrons, ce marché sera aussi source d’opportunités dans les prochains jours — à la hausse comme à la baisse. Vous pourrez retrouver chaque jour mes recommandations dans @Turbos Trader.

… et surveillez les seuils critiques

Passons maintenant aux niveaux importants à surveiller sur le CAC pour les prochains jours.

Graphique du CAC40 en données journalières

Le niveau le plus important à surveiller pour le CAC dans les prochains jours, voire les prochaines semaines est le support majeur des 3 380/3 400 points. Il correspond aux anciens plus hauts de juin 2009 sur l’indice. En effet, ce support pourrait donner lieu au minimum à un rebond à court terme. Une correction en A/B/C depuis les plus hauts de janvier à 4 088 points reste même possible tant que ce niveau des 3 380 points n’est pas nettement cassé.

En cas de rebond à court terme, les résistances se situent à 3 844 points, proches des plus hauts de la semaine dernière, du retracement de 61,8% de la baisse de ces dernières semaines, et point bas du grand chandelier baissier du 27 avril, point qui est donc désormais très important à court terme, avec juste au-dessus la résistance horizontale des 3 910 points.

La volatilité devrait rester forte dans les prochains jours. Après un rebond violent caractéristique de ce type de marché, si nous devions finalement casser nettement les 3 380 points, nous aurions ensuite une accélération en direction du support intermédiaire des 3 200 points, mais surtout du support majeur des 2 958 points, pour retracer tout le mouvement de hausse depuis mars 2009.

Mots clé : - - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire