CAC 40 : doji !

Rédigé le 6 décembre 2011 par | Autres indices Imprimer

_______________________________________

Analyste et rédacteur du service de trading Agora CFD
_______________________________________

La semaine passée a été celle de tous les records pour notre indice :

  • hausse cumulée de plus de 13% en quatre séances ;
  • plus gros gap intraday de la décennie, mercredi dernier, entre 3 060 et 3 100 points à 14h. Philippe Béchade s’est arraché les cheveux dessus, et vous en a parlé jeudi dernier.

Aujourd’hui en ce début décembre, le CAC revient déjà tutoyer les 3 200 points… de nouveau un bon timing pour vendre ! Vous allez voir pourquoi.

◊ BCE et nouveau sommet européen au programme
En fin de cette semaine, nous allons avoir un calendrier chargé. Jeudi, la BCE est attendue au tournant. Le marché « price » une nouvelle baisse des taux lors de cette réunion. Il faut dire que Mario Draghi a pavé la voie en indiquant en fin de semaine que, vu la situation, « il était prêt à prendre des mesures supplémentaires pour soutenir la croissance ».

Les marchés s’accordent donc sur cette hypothèse : la faiblesse de l’EURUSD (toujours sous les 1,35) ainsi que les rendements négatifs des taux courts allemands en sont la preuve (sur l’échéance à un an, cela constitue ici aussi une première depuis la création de la zone euro).

Tout cela avant le nouveau sommet européen à Bruxelles (encore annoncé comme celui de la dernière chance) qui se tiendra jusqu’à vendredi.

◊ Signaux d’essoufflement
Vendredi dernier, le S&P 500 et le CAC 40 ont tous deux clôturé en laissant des doji. Sur un graphique en chandeliers, le doji se remarque car il forme une sorte de « croix » puisque les cours d’ouverture et de clôture sont identiques. Cette figure chartiste illustre donc l’indécision du marché sur les niveaux de prix testés : en l’occurrence, la région des 1 260 points sur le S&P 500 et des 3 200 points sur le CAC 40.

Graphique: CAC 40
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

La bougie de vendredi dernier se traduit par une « mèche haute » laissée en intraday et des cours de clôture très proches du cours d’ouverture.

Graphique: Bougie CAC 40
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Graphique: Bougie SPX
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

D’ailleurs, sur l’indice élargi américain, on observe aussi une résistance graphique symbolisée par la ligne de tendance descendante (visible en pointillés sur le graphique). Le « doji » de vendredi n’en est donc que renforcé.

Certains titres refuges commencent ainsi à reprendre du poil de la bête cette semaine. Je pense ainsi au Bund et au T-Note qui ont testé vendredi (et tenu) d’importants supports horizontaux.

Graphique: Bund
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Graphique: TNote
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

En résumé, le « bear market rally » de la semaine dernière a probablement déjà mangé son pain blanc. Des prises de bénéfices sont donc désormais à envisager.

Voilà mon plan de trading dans les prochains jours : vendez le CAC 40 depuis la zone des 3 200 points pour viser une correction vers les 3 045 points (retracement de 50% Fibonacci + gap intraday de mercredi dernier).

Pour les moins téméraires, rachetez-vous en fin de semaine à l’approche du sommet de Bruxelles. Si la réunion de la BCE devrait être un non-évènement (vu que le marché anticipe déjà une baisse du taux directeur, les probabilités de « surprise à la hausse » me semblent assez faibles), le nouveau sommet européen pourrait, lui, réserver des « annonces inattendues ».

Mais toutefois aujourd’hui, avec un CAC40 sur les 3 200 points et 400 points repris en ligne droite la semaine dernière, je ne suis pas convaincu que cette échéance débouche sur un nouveau rally haussier identique à celui du 27 octobre.

Mes arguments ? L’essoufflement acheteur sur les bons chiffres de l’emploi US vendredi ! Car quand les « bonnes nouvelles » commencent à être vendues (malgré l’annonce d’un taux de chômage américain tombé à 8,6% le mois dernier, les indices n’ont pas progressé vendredi), c’est bien souvent que le « gros du mouvement » est derrière nous. Affaire à suivre…

NDLR : vous savez que pour jouer ces mouvements de court terme, l’idéal est d’utiliser des effets de levier. Et pour cela, les CFD sont des produits très réactifs, qui répliquent parfaitement les variations du sous-jacent. Si vous voulez profiter des stratégies rapides et performantes de Mathieu sur le CAC 40 et ne pas rater les prochaines opportunités, rejoignez son service le plus vite possible.

Sa méthode unique a permis de réaliser un très beau gain de 51% sur le Nasdaq en quatre jours seulement ! Le mois dernier, elle lui a permis de faire des miracles dans le contexte actuel – avec des plus-values de 90% sur le S&P 500… 100% sur le CAC 40… 45% sur l’or… en quelques jours seulement à chaque fois. Ne ratez pas les gains suivants.

AL'or comme vous ne l'avez JAMAIS VU ! Cliquez ici pour visionner la vidéo.

Mots clé : -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire