CAC 40 : une fausse sortie du canal ?

Rédigé le 17 juin 2011 par | Autres indices Imprimer

_____________________________________________

Analyste et rédacteur du service de trading Agora CFD _____________________________________________

Fusions-acquisitions : c’est la saison, profitez-en !

Notre équipe a préparé un rapport exceptionnel et ultra-détaillé recensant les trois meilleures opportunités à saisir en ce moment avec les fusacqs comme on les appelle.

3 X 50% de gains sont à la clé.

Découvrez vite ces trois investissements lucratifs en cliquant ici.

_______________________________Pour vous aider dans vos trades________________________________

Graphiquement, les supports cèdent les uns après les autres : 4 000, 3 900 et hier, les 3 800 points. Arrêt du QE 2 de la Fed à la fin du mois, mauvaises statistiques économiques US qui se succèdent, durcissement monétaire en Chine… Rien n’épargne les marchés en ce moment.

Le repli de ces dernières semaines et notamment l’ouverture d’hier, jeudi 15, ont ramené le CAC 40 sous un seuil clé : la base d’un large canal ascendant de moyen terme. L’indice est repassé en territoire négatif depuis le 1er janvier. Quel est le risque aujourd’hui ?

Vraie début de baisse ou fausse sortie ? A court terme, je pense que le début de l’été ressemblera à ce que nous avons connu l’année dernière. Autrement dit, un mois de juillet positif. Ce pari peut sembler audacieux alors qu’au moment où je rédige cet article le « rouge vif » domine sur les places boursières.

Graphiquement, le CAC 40 est passé dangereusement sous la base de son canal ascendant de moyen terme. Je n’exclus pas dans les toutes prochaines heures/jours qu’une poursuite de cette sortie baissière nous amène jusqu’aux points bas de mars autour des 3 700 points (à l’heure où j’écris ces lignes, l’indice cote 3 752 points).

Mais, sur une base hebdomadaire, je pense qu’il devrait s’agir d’une fausse sortie. Regardez. Sur un graphique en chandelier weekly, la formation d’une bougie d’essoufflement de type « doji » par exemple (comprenez avec une « ombre » importante comme cela avait été le cas fin novembre 2010 ou après Fukushima en mars dernier) ne semble pas impossible.

Graphique: CAC 40Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Comment expliquer ce rebond que j’anticipe ? A ce stade, vous vous demandez légitimement quelles pourraient être les motivations « fondamentales » d’une telle réaction acheteuse. Voilà quatre arguments à ne pas ignorer.

1) La saison des trimestriels va débuter Cette fois encore, je pense que la « réalité corporate » se rappellera aux marchés. Au regard de la baisse déjà effectuée, le début de la saison des trimestriels – qui commence dans moins de deux semaines – devrait être un catalyseur de soutien.

2) Pessimisme sur la Grèce avant la réunion du 23 juin La Grèce inquiète. Or, jeudi prochain, nous en saurons plus sur les modalités de l’aide internationale au pays. Le pessimisme de ces derniers jours pourrait donc être pris de court avec des rachats de short techniques en fin de semaine prochaine (qui iraient dans le sens de « bougies weekly » d’essoufflement dont je vous parlais juste avant).

3) Le Dow Jones Industrial Average vient d’enchaîner une série record de semaines consécutives de baisse (six voire peut-être sept !) L’indice de référence de la Bourse de New York, le DJIA, vient d’enchaîner sa sixième semaine consécutive de baisse et semble bien parti pour une septième à l’heure où je rédige cet article. Cela ne s’était pas produit depuis 2002.

Or, et c’est là où les choses se corsent, comme le faisais d’ailleurs remarquer mon collègue américain Eric Fry dans son dernier article, depuis la fin des années 1990, le marché boursier américain a subi moins de cinq fois ce phénomène rare – je veux dire des pertes hebdomadaires consécutives de cette ampleur.

Or, rétroactivement, même dans les deux cas, où un grand marché baissier s’était ensuite installé, à savoir septembre 2000 et février 2001, nous avions à chaque fois constaté un rebond de court terme (d’une durée de deux à trois semaines).

Je vous laisse jeter un oeil au graphique suivant qui illustre mes propos :

Graphique: S&P 500Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

4) Les indicateurs de risque commencent à être au plus haut Le rendement du T-Note est déjà sous les 3%. Le Vix rattrape logiquement son retard ces derniers jours et se dirige vers la zone clé des 25/30%.

Conclusion En résumé, même si nous sommes aujourd’hui, dans le pire des cas, à l’aube d’un grand marché baissier (comprenez ici avec plus de 20% de pertes à envisager dans l’année qui vient), je pense que nous passerons bientôt par un rebond technique.

Je le situe temporellement à partir de la fin de la semaine prochaine. Cette phase de sursaut commencerai selon moi aux alentours du 25 juin et durerait jusqu’à la mi-juillet. Mais ensuite, ne l’oublions pas trop vite : à moyen terme tant que les 4 000 points ne sont pas franchis, ce sera surtout le seuil horizontal des 3 530 points (voire des 3 350 points) qu’il s’agira de surveiller.

[NDLR : une chose est sûre, l’été s’annonce agité sur les marchés. Si vous cherchez de l’effet de levier mais avec un maximum de sécurité, n’attendez plus et rejoignez Mathieu dans son service de trading sur CFD. Pour connaître sa méthode qui a déjà rapporté plus de 260% de performance brute cumulée cette année, continuez votre lecture…]

Mots clé : -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

5 commentaires pour “CAC 40 : une fausse sortie du canal ?”

  1. […] Vendredi, Mathieu pensait que les niveaux sur lesquels nous sommes allaient déclencher un rebond. Sébastien est aujourd’hui de cet avis. J’ai une approche moins technique qu’eux ; honnêtement, je ne peux pas m’empêcher de regarder les fondamentaux, et je ne vois pas comment nous pourrions rebondir. “Les indicateurs mathématiques, les graphiques plaident pour un rebond” m’expliquent Mathieu et Sébastien. N’empêche… j’ai du mal avec ce scénario. Cela fait débat au bureau. Nous avons coutume de dire que “quand tout le monde pense la même chose, plus personne ne pense.” Les cerveaux s’activent donc. […]

  2. […] parution dans le Billet du Trader le 17/06/2011. AKPC_IDS += […]

  3. […] fin de semaine dernière dans ces colonnes, je vous parlais d’une probable fausse sortie du canal ascendant sur le CAC 40 (à court terme). Or, conformément à ce que j’écrivais, la séance de vendredi aura été […]

  4. […] colonnes le mois dernier, je vous indiquais être sceptique à l’idée de voir notre indice hexagonal réellement accélérer à la baisse. L’intitulé de mon article à la mi-juin illustrait alors ma prudence quant à un scénario […]

  5. […] colonnes le mois dernier, je vous indiquais être sceptique à l’idée de voir notre indice hexagonal réellement accélérer à la baisse. L’intitulé de mon article à la mi-juin illustrait alors ma prudence quant à un scénario […]

Laissez un commentaire