CAC40 à court terme : tactiques et niveaux d’intervention dans les trois prochains jours

Rédigé le 27 janvier 2014 par | Analyses indices, Apprendre la Bourse, Autres indices, Cac 40 Imprimer

Je ne vous apprends rien : nous avons eu une brusque accélération baissière du CAC en fin de semaine. La cause serait, selon les médias, une forte instabilité des parités monétaires et autres turpitudes touchant notamment les pays émergents.

L’indice a plongé à la verticale, sans même faire mine de temporiser sur les supports intermédiaires de court terme. Après une chute de 2,79% pour la séance de vendredi, au final, la baisse atteint 3,7% sur la semaine. Il me semble donc important de repréciser les niveaux de court terme à surveiller sur le CAC40. Demain, nous nous pencherons sur une vue de plus long terme.

A la base, rappelez-vous toujours d’une chose : deux types de psychologies animent les marchés : l’avidité et la peur :

–          L’avidité pousse les marchés régulièrement à la hausse. Parfois au-delà du raisonnable ;

–          La peur, elle, est un sentiment beaucoup plus violent. Du coup, les mouvements baissiers sont souvent beaucoup plus brusques et rapides que les mouvements haussiers.

Ce que votre humble serviteur résume à sa manière de la façon suivante : « on monte par l’escalier et on redescend par la fenêtre ».

Rappelez-vous aussi que deux types d’opérateurs interviennent sur les marchés :

–          Les opérateurs de court terme. Leurs prises de positions sont fréquentes mais elles souvent sont limitées à des horizons de l’ordre de l’intraday. Dans des marchés à faible volumes, ils sont capables de faire osciller les prix de façon substantielle. Mais ils n’ont pas la puissance de feu nécessaire pour faire décaler le marché de façon significative. Leur objectif est de tirer profit de mouvements rapides et de clôturer leur position aussi rapidement qu’ils les ont ouvertes. C’est ce que vous connaissez sous le terme de High Frequency trading (trading haute fréquence).

–          Les opérateurs de long terme ; très différents. Leurs interventions sont beaucoup moins nombreuses. Ils spéculent sur des horizons de temps élargis et portent leurs positions sans prêter attention aux soubresauts du marché. Différence significative avec les opérateurs de court terme : ce sont eux qui disposent des moyens financiers permettant de faire décaler les marchés dans la durée. Ce sont eux qui forgent les tendances.

Il est donc important de bien distinguer ces deux bataillons d’opérateurs car leurs stratégies, leur psychologie et leurs niveaux d’intervention sont totalement différents.

Ce matin, je vais cibler mon analyse sur les tactiques de court terme – et comme je vous le disais, demain je vous enverrai l’analyse des stratégies de long terme. Vous verrez que les deux horizons de temps permettent d’appréhender la situation de façon fort différente.

 

CAC court terme : Tactiques, niveaux et attitude à adopter sur un horizon de temps de 48 / 72 Heures. 

Voici donc le graphique du CAC40 en U.T. 2 heures.

Premières constatations : 

–          Le mouvement de la fin de semaine est certes violent mais il n’est pas exceptionnel. Début Décembre 2013, un brusque décrochage des prix avait aussi surpris le marché (premier segment bleu) avec 250 points de baisse… Que s’était-il alors passé par la suite ? Reprise en mains des acheteurs et contre pied fulgurant prenant la forme d’un « V Bottom » (pastille marron), suivi d’un Gap et d’une tendance en ligne.

–          Ce mouvement de décembre portait la signature des opérateurs de court terme. Pourquoi ? parce que les volumes ! Il y a eu un très faible taux de participation (flèches rouges). Autrement dit, si l’on compare l’évolution des prix avec les flux de capitaux à la mi-décembre, on remarque que les prix ont cassé le support des 4220 points (rectangle violet) mais que les volumes n’ont pas suivi. Au contraire, ils sont retombés sur leur support (segment vert) après avoir fait mine de casser les 4100 points. Ils sont ensuite repartis tout droit à la hausse avec une contre attaque sévère des acheteurs de long terme. Pourquoi ? Toujours les volumes. Regardez comme ils ont gonflés pendant la période de hausse qui a suivi !

Le mouvement baissier de Décembre dernier était donc le fait d’opérateurs de court terme : grosse volatilité des prix, faible participation globale du marché.

Or la baisse de fin de semaine porte la même signature :

Une grosse impulsion des prix mais des volumes de désengagement restreints (deuxième flèche rouge sur les volumes OBVD).

Le support volume intermédiaire à surveiller dans les heures qui viennent sera le support bleu. Une réaction des prix à son contact signifiera que les opérateurs de court terme lâchent l’affaire et débouclent leur position. Dans cette hypothèse, le rachat de positions vendeuses (donc passage d’ordre d’achat sur le marché) provoquera un arrêt de la baisse et rebond des prix.

Objectifs sur les prix :

Même si les volumes continuent d être faibles, il n’en reste pas moins que les objectifs théoriques de baisse sont :

–          La Fermeture du Gap avec le retour sur le support des prix sur les 4100 points (rectangle vert). D’autant que les 4100 points, c’est aussi un support hebdomadaire CRUTIAL comme nous le verrons dans l’analyse long terme de demain ;

–          Un retour des volumes sur leur support (segment bleu).

 

Ce que vous devez savoir

Pour l’instant, les vendeurs ont la main, mais ce sont des intervenants de court terme. Dans les heures à venir, nous devrions voir de quelle nature est la réaction des opérateurs de long terme – ce sera riche d’enseignements pour la suite des évènements. En cas d’absence de réaction de leur part, cela voudra dire qu’une vraie consolidation se met en place.

Mais pour l’instant, nous ne pouvons qu’être dans l’expectative et OBSERVER afin d’exécuter nos stratégies et naviguer au mieux dans cet environnement.

Notre stratégie justement ?

–          Surtout, NE RIEN ANTICIPER. Ne prenez plus position en attendant de voir de quel bois se chauffent les opérateurs de long terme sur les niveaux indiqués.

–          A court terme, respectez vos plans de trade et surtout vos niveaux de stop. Si vous avez suivi mes derniers plans de trades publiés dans le Billet du Trader, vous avez peut être remarqué qu’ils y a autant de trades à l’achat que de trades short. Les shorts se portent … (très) bien. Certains trades longs se sont fait sortir avec de faibles pertes en proportion grâce aux stop, d’autres n’ont pas délivrés leur signal d’achat (et donc n’ont pas été exécutés). D’autres sont encore positifs et de toute façon, « bordés » avec des stops qui limitent très fortement notre risque.

Les heures à venir vont être passionnantes et riches d’enseignements. Je vous donne rendez-vous demain pour l’analyse de long terme que je rédige au plus vite.

__________________Publicité__________________

Déjà 3 gains en 2014 !

Diplômé de la prestigieuse Society of Technical Analysis, Mathieu Lebrun vous invite à engranger sans plus attendre des gains à répétition en suivant ses conseils !

Depuis le début de l’année, Mathieu n’a pas chômé, il a déjà permis aux traders qui suivent ses conseils d’engranger +36% de performance depuis le début de l’année – et ce n’est qu’un début ! Pour en savoir plus sur son service : découvrez ce message spécial…

____________________________________________

Mots clé : - - - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

2 commentaires pour “CAC40 à court terme : tactiques et niveaux d’intervention dans les trois prochains jours”

  1. CAC court terme – Strategies http://t.co/RFSiG0xMUf

  2. Bonsoir, Sur le dernier graph vous mettez en évidence le peu de volume face à la forte volatilité…l’un étant précisément la raison du second…

    Ensuite, cette fatalité éveille pour vous l’absence des long-termistes…là où l’on sort précisément d’une phase de distribution au plus haut (double top en l’occurence) avec très fort volume d’échange sur laps de temps relativement long, ce qui reflète en général bien le turn over de positions long-terme…

    Pour finir, vos visions ne sont pas du tout basées sur les volumes mais sur un dérivé de l’indicateur OBV…c’est à dire un melting pot entre volumes et prix et plus l’indications des volumes purs. Cela fausse tout puisque lors de la montée du rally par exemple, il y eu peu de volume et fortes variations de prix (ce qui est toujours d’une logique élémentaire et ne présuppose aucunement l’action solitaire des court-termistes donc), l’OBV variant donc fortement non pas à cause des volumes mais bien des prix…minimisant de fait l’importance des volumes sur lesquels pourtant vous semblez baser vos analyses techniques.

    Cordialement,
    Mattis

Laissez un commentaire