CAC40 : +2,5% en moins de temps qu’il n’en faut pour effectuer un vol Paris/New-York !

Rédigé le 27 octobre 2017 par | Analyses indices, Cac 40, Toutes les analyses Imprimer

CAC40Aaah, la « psychologie des marchés », c’est une source inépuisable d’étonnement et remise en cause de nos certitudes.

Les opérateurs ont salué les annonces de Mario Draghi jeudi (exactement ce à quoi le marché s’attendait) avec la même frénésie qu’un addict à la coke qui viendrait de boire 2 litres de Red Bull (emblème du marché haussier).

Très exactement 24 heures plus tard paraît une première estimation du PIB américain à +3% qui explose les attentes les plus optimistes (+2,5% pour tenir compte de « l’effet cyclones ») mais personne ne s’étonne de la non-réaction (totale) des indices boursiers (pas même un tressaillement de 0,05% de la courbe du CAC40).

L’indice parisien ne rajoute pas 1 point pour saluer le retour au zénith du Nasdaq (+1,2%) au sommet (6 636 points) ou du S&P500 à 2 570.

Alors bien sûr, j’entends bien que « les jeux sont faits », alors que le CAC40 (+0,9%) affiche une hausse hebdomadaire de +2,5%, mais je constate aussi qu’il a effectué le trajet 5 385/5 510 en moins de 6 heures prises en continu… après avoir a stagné durant 155 heures entre 5 350 et 5 400.

Et il comble son retard sur le Nasdaq et le S&P500 des 4 dernières semaines en moins de temps qu’il n’en faut pour effectuer un vol Paris/New-York !

La BCE prolonge son QE

Mots clé : - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire