CAC : Ya d’la rumba dans l’air !

Rédigé le 2 novembre 2018 par | Analyses indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Pour ce point hebdomadaire, une fois n’est pas coutume, je vous propose de faire un point non pas technique, mais exclusivement graphique.

Vous allez vous apercevoir que les images « racontent l’histoire » et qu’elles permettent, en deux temps trois mouvements, de bien comprendre ce qui est en train de se passer…  et de se projeter pour la suite.

Pour rappel, le CAC a ouvert la semaine dernière à proximité immédiate d’un support de court terme présumé et évalué à la zone des 4 950 points. La dynamique était résolument baissière – le CAC a perdu plus de 10% en ligne droite – et, « à très court terme, le CAC devrait essayer de défendre les 4 950 points », avais-je anticipé.

A long terme, j’estimais par ailleurs qu’« à la moindre bonne nouvelle, les acheteurs (auraient) un appui pour au moins stopper la baisse ».

Et depuis ? Eh bien depuis, une tentative de cassure des 4 950 points s’est soldée par un échec, les acheteurs ayant toujours réussi à faire clôturer l’indice phare au-dessus de ce seuil, et la dynamique baissière de court terme a pris fin, au point qu’on retrouve ce matin un CAC autour des 5 150 points.

La zone de support des 4 950 points qui était donc « présumée » est maintenant confirmée, mais attention car nous sommes (toujours) en pleine zone de turbulences. Et pas seulement à cause du sursaut de ces derniers jours, mais aussi parce que, pour rappel, les toujours très attendues élections de mi-mandat aux Etats-Unis se tiendront en début de semaine prochaine.

A ce titre, ce n’est pas le moment de « faire le malin » au niveau trading, car on ne sait jamais comment les choses peuvent tourner. Je m’attends pour ma part à ce que Donald Trump prenne soin d’éviter toute maladresse à quelques heures du scrutin, voire qu’il tente de rassurer les marchés avec l’un de ses fameux tweets dont il a le secret.

Graphe CAC40 vue 2 heures

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

Néanmoins, toujours à court terme entre le support confirmé de la zone des 4 950 points et le pivot (le segment violet) vers 5 250 points, le CAC risque de rester très nerveux et sans direction exploitable. Attention par ailleurs à la moyenne mobile 150 jours (« MM150 »), qui arrive en piqué et qui devrait bloquer les velléités acheteuses en attendant le résultat du scrutin américain.

Midterms, budget italien, Brexit… soyez vigilants !

A long (voire très long) terme maintenant, je vous soumets deux graphiques qui permettent de bien comprendre pourquoi les acheteurs ont violemment répondu la semaine dernière. Le premier concerne le CAC. Il s’agit d’une mise à jour de celui sur lequel j’attirai votre attention la semaine dernière :

Graphe CAC40

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

Ce graphique montre la retombée du CAC sur l’ancienne résistance devenue support (les doubles segments rouges et « O TLT ») et, surtout, la réaction du CAC à son contact (la pastille verte).

C’est le (premier) pourquoi de mon message de la semaine dernière (« Dès lors, à la moindre bonne nouvelle, les acheteurs auront un appui pour au moins stopper la baisse ») et pour le moment, on va dire que c’est « OK ». Et que le réveil des acheteurs est intervenu au bon moment, pile là où on les attendait…

Le deuxième graphique est quant à lui une mise à jour d’un graphique du CAC GR (le CAC Gross Return, celui qui inclut les dividendes dans son calcul) publié dans ces colonnes en mai dernier et qui permettait de confirmer les craintes de consolidation à venir sur le CAC40.

Graphe CAC40

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

Il se trouve qu’il a réagi dans la zone cible (la pastille orange) et qu’on le retrouve sur un support intermédiaire (le petit rectangle horizontal vert de la zone des 13 000 points). La dernière bougie date de ce matin, donc elle ne compte pas, mais regardez la multitude de points de rebond qui se sont produits dans cette zone de support (les petites flèches vertes)

Voici donc une raison supplémentaire qui vient étayer le support de long terme dont je vous parlais à propos du CAC40.

Personnellement, j’ai relâché la couverture comme expliqué la semaine dernière (sur cassure du canal baissier 2h) afin d’être « neutre » au niveau de l’équilibrage global du portefeuille.

Pour la suite, la stratégie c’est « Couché ! Pas bouger ! », en attendant le comportement des marchés mercredi (après le résultat des élections américaines) ainsi que les suites des discussions autour du Brexit et des démêlés entre Rome et Bruxelles.

Un gros programme tout de même…

Bon week end !

Gilles

Nasdaq : les fusions/acquisitions pour éviter la purge ?

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Mots clé : - -

3 commentaires pour “CAC : Ya d’la rumba dans l’air !”

  1. Bonjour,
    Merci Gilles, intéressant comme d’habitude.
    Cependant un simple graphique sans indicateur technique style Macd ou autre me semble moins pertinent.
    En ce qui concerne le CAC GR c’est vrai qu’il y a un vrai fort support mais le fait qu’il ait été souvent testé sans que la résistance supérieure ne cède lors des rebonds a mon avis ne le renforce pas, au contraire.
    Dans un autre domaine, regarde le gold en weekly, ça a l’air bien bull.
    Bien à toi

  2. Bonjour vincent – et merci pour votre commentaire CONSTRUCTIF. On en redemande des comme ça 😉
    Alors la raison pour laquelle je n’ai (exceptionnellement) pas inclu d’indicateur technique, c’est que vu le programme de la semaine à venir – ( élections / Italie / brexit …) le marché peut se faire retourner « comme une crêpe » et sans prévenir. Alors les indics techniques – en tout cas sur des vues à court terme n’ont ( a mon humble avis) pas trop d’intérêt. Et pour info, en fait j’utilise mes propres indicateurs ( surtout l’un d’entre eux que j’ai nommé « puissance cycle » qui est (toujours à mon humble avis) autrement plus puissant qu’un stochastique ou une MACD. Le problème étant que c’est un indicateur perso et qu’évidement rare sont ceux qui l’ont. Donc une fois une configuration répérée, quand je dois rédiger un plan de trade pour bourse au quotidien, je regarde quel indicateur « standard » ‘ MACD ou SMI que tout le monde à a sa disposition et quelque soit sa plateforme de trading ) pourrait donner le meilleur signal en fonction de ce que me raconte la « puissance cycle » »

    Vous savez quoi ? Je vois que vous vous intéressez à l’analyse technique, alors si vous n’avez pas l’indicateur « puissance cycle » et les stratégies qui vont avec ,contactez le support de Bourse au quotidien, en leur donnant vos coordonnées et en leur demandant de me les communiquer et je vous donnerai l’accès au webinaire qui explique tout ça – ainsi qu’aux codes pour l’exploiter ensuite.

    Yes ?

    Bon week end ,
    Gilles,

  3. sympa comme attitude de votre part.j’apprécie .Par ailleurs ,je lis très souvent vos réflexions graphiques mais hélas je m’aperçois qu’il faut une grande rigueur pour déceler les tendances.merci pour vos rubriques

Laissez un commentaire