CAC : Trump au service, balle de break

Rédigé le 7 septembre 2018 par | Analyses indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Au moment où j’écris ces lignes, exceptionnellement jeudi matin, Donald Trump a les coudées franches pour imposer (ou pas) une taxation de 25% sur 200 Mds$ d’importations chinoises.

Le fera-t-il ? Et s’il opte pour une forme de compromis, par exemple en ne taxant « que » 100 Mds$ à 10%, les marchés l’interprèteront-ils comme une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

Dans ce climat d’incertitudes exacerbées, mieux vaut en tout cas prendre les devants et essayer de repérer sur quels niveaux le marché pourrait être le plus susceptible de réagir. Et en cas de « mauvaise nouvelle », vous connaissez la stratégie : les algos lâchent le marché, le font plonger jusqu’à un niveau de support important et c’est là qu’ils inversent la vapeur pour contre-attaquer et rétablir la situation.

Comme d’habitude, je vous propose de repartir des projections de la semaine passée.

Graph sur le cours du CAC 40

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

Dans mon point de la semaine dernière (la pastille rouge montre où l’on se trouvait alors), je rappelais l’atonie du CAC au mois d’août, tout en vous mettant en garde : « Maintenant, attention ! La situation pourrait changer… et vite ! En tout cas, des signaux techniques qui militent pour une reprise des hostilités sur les marchés sont en train d’apparaître », écrivais-je, ajoutant qu’« à très court terme, le risque (restait) baissier ».

J’ai manifestement vu juste car le CAC a depuis plongé de 4% … pour se retrouver PILE sur un support important, aussi bien graphiquement que techniquement.

Graphiquement, ce support est celui qui regroupe d’une part l’oblique bleue (anciennement la résistance du canal baissier bleu) et d’autre part le support horizontal « S1 ». Celui-ci correspond à la projection des reports d’amplitudes (les flèches bleues verticales + les pastilles noires, qui montrent les derniers impacts et les réactions des prix).

L’un et l’autre convergent désormais autour des 5 250 points (pastille verte). On est dessus ce matin.

Sur le plan technique maintenant, il se trouve que non seulement les vagues d’impulsion ne sont jamais parvenues à passer le support d’impulsion (le rectangle horizontal vert) depuis le début de l’année, mais qu’en plus ce support a systématiquement donné lieu à un retournement de la vague (les petites pastilles bleues foncées) et à une nouvelle progression du CAC (les petites flèches vertes sur les prix). Or, nous sommes maintenant de retour, une fois de plus, sur ce support d’impulsion (la pastille vert fluo sur la partie « MACD »).

La prudence est plus que jamais de rigueur étant donné l’environnement macroéconomique incertain

Ce support technique confirme la présence du support graphique, et si signal il devait y avoir, c’est un endroit idéal pour qu’il se valide. Gardons-nous toutefois d’anticiper quoi que ce soit… et surveillons impérativement le comportement de la MACD.

L’indicateur d’inertie (le « Stochastique momentum index », SMI) est quant à lui arrivé en zone de survente (pastille verte) et vient de terminer son cycle baissier (la flèche orange pointillée). Donc a priori, c’est-à-dire sans nouvelle majeure de nature à impacter négativement le marché, il confirme que nous sommes dans le bon timing pour donner un signal positif sur le support graphique.

Enfin, s’agissant du niveau du consensus de marché, plus concrètement ce que font les intervenants (à ne pas confondre avec ce qu’ils disent), il n’y a toujours pas de participation. Globalement, personne ne prend vraiment position ni à l’achat, ni à la vente. C’est ce que révèle l’indicateur « On Balance Volume », qui évolue toujours sans direction en zone « neutre » (le canal horizontal grisé).

Voilà pour l’état des lieux.

Dans un marché « normal », je devrais donc dire « go », mais au vu des enjeux et des déclarations qui peuvent tomber dans les jours qui vont venir, je préconise plutôt la prudence et la patience. Ne pas anticiper donc, sauf à vouloir parier un peu comme on le ferait au casino…

May the force be with you !

Gilles,

Secteur automobile européen : les mauvaises nouvelles sont dans les cours

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Mots clé : -

Laissez un commentaire