Le CAC tente de se reprendre

Rédigé le 14 novembre 2017 par | Analyses indices, Cac 40, Statistiques et données macro Imprimer

Après sa nouvelle baisse de la veille, le CAC tente de se reprendre en ce mardi depuis la région des 5300 points (je vous invite d’ailleurs cliquez ici).

Tant que les 5 380 points ne sont pas repris, la prudence restera toutefois de mise (d’autant que la remontée de l’eurodollar au-dessus des 1,17 $ ce matin n’aide pas). En cas de nouvelle rechute, sous les 5 300 points, les 5 2645 points seraient alors en ligne de mire. A l’inverse, au-dessus des 5 380 points, une extension de la reprise vers les 5420 points pourrait être envisagée.

CAC

Hier soir, Wall Street a terminé proche de l’équilibre, la cote US n‘ayant donc pas suivi la baisse de l’Europe et résisté à un newsflow corporate mitigé – comme avec la chute de cliquez ici (US3696041033).

Au niveau de la macroéconomie en ce mardi, nous avons pris connaissance de statistiques décevantes en Chine au mois d’octobre. Les ventes au détail n’ont en effet progressé que de 10% (contre +13,3% attendu en moyenne par le consensus Bloomberg) tandis que la production industrielle a ralenti à +6,2% (après +6,6% en septembre et contre +6,3% attendu en moyenne par les économistes).

En Europe ce matin, la première estimation du PIB du troisième trimestre en zone euro est ressortie conforme aux attentes (+0,6%) tandis que l’indice de confiance Zew en Allemagne sur novembre a par contre un peu déçu (lecture à 18,7 contre 20 attendu en moyenne par les économistes).

A noter également qu’une conférence commune entre plusieurs responsables monétaires se tiendra ce jour au siège de la BCE. Cet après-midi aux Etats-Unis, l’évolution des prix à la production industrielle (PPI) en octobre sera au programme.

Au niveau corporate

Pour le reste des changements de recommandations de brokers

 

Mots clé : - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire