Le CAC : rebond violent mais jusqu’où ?

Rédigé le 30 avril 2012 par | Autres indices Imprimer

Les marchés ont été particulièrement volatils et cela devrait continuer de plus belle en mai.

Tout d’abord, depuis le 16 mars et encore plus depuis le 17 avril, les indices européens sous-performent. Mais il semble à présent que depuis une semaine, un rebond violent ait été amorcé. Inversement de situation : les indice européens surperformés récemment rattrapent leur retard sur des marchés américains imperturbables et où la tendance haussière n’a pour l’instant pas été remise en cause. Pas facile donc de s’y retrouver.

Voyons donc en ce début de semaine quels sont les niveaux de résistance à surveiller sur les différents indices pour les prochains jours.

Le S&P vers de nouveaux plus hauts ?!
A tout seigneur, tout honneur. Commençons par l’indice directeur de notre petite planète, le S&P500. Car oui, au cas où vous l’auriez oublié, les indices suivent globalement le S&P. Donc en gros, tant que celui-ci est dans une tendance haussière, les corrections des autres indices ne seront que de court terme.

Voyons ensemble le graphique journalier du S&P pour être plus parlant :

Graphique: S&P500
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Le « boss » des marchés a buté contre les 1420 points début avril. Ce niveau coïncide avec le haut d’une figure en biseau ascendant en place depuis octobre 2011. Et contrairement aux indices européens, le S&P n’a connu qu’une correction très mineure ces dernières semaines, réagissant rapidement et avec force proche des 1350 points (le bas de son biseau). Il devrait donc maintenant aller tester le haut de son biseau, dans les 1440/1450 points.

Cette zone de résistance majeure correspond aux plus hauts de 2008 sur l’indice. Sur les indicateurs mathématiques, le RSI s’est clairement repris au-dessus d’un support horizontal à 35 et confirme la tendance haussière à court terme.

Ensuite ?
Cette zone des 1440/1450 points devrait donc être testée dans les prochains jours, ce qui marquerait un nouveau plus haut annuel sur le S&P. Cela ne vous rappelle rien ?

L’indice avait également fait son plus haut en mai l’année dernière. Bis repetita donc…

Après avoir buté sur cette zone des 1440/1450, nous risquons d’avoir une correction majeure dans les prochains mois. La cassure du bas du biseau (autour des 1370 points) confirmera cette idée. Mais nous n’en sommes pas là, il s’agit tout d’abord d’aller sur les 1440 points.

Le CAC : rebond violent mais probablement sans nouveau plus haut
Sur le CAC40, quels sont niveaux équivalents à ceux du S&P ?

Graphique: CAC40 et S&P500
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

L’Europe est coutumière des excès de court terme et celui de ces dernières semaines n’a pas fait exception. C’est flagrant quand vous comparez avec le graphique du S&P. Le CAC est beaucoup plus volatil, dans la correction comme dans le rebond.

Notre indice était nettement survendu et le RSI était ainsi en divergence haussière depuis le 10 avril – c’est-à-dire qu’il ne baissait plus alors que l’indice chutait : cela nous indiquait un mouvement excessif.

La configuration technique est intéressante quand on a en tête celle du S&P 500. En effet, le CAC est sorti de son biseau ; pendant que le S&P va aller tester le haut de celui-ci, le CAC revient tester ses anciens plus hauts dans un classique « pullback ». Etant donné la sous-performance de notre indice sur le moyen terme, je pense donc que nous ne devrions pas dépasser les plus hauts à 3600 points : nous devrions buter contre les 3430 points, ancien plus bas du 23 mars dernier, en parallèle des 1440 points sur le S&P. Peut-être irons-nous même sur les 3535 points en fonction de la surperformance du CAC dans le rebond, mais guère plus haut.

Vous avez donc compris que je mettais en parallèle la zone des 3400 / 3535 points sur le CAC40 et celle des 1440 points sur le S&P. Vous devez surveiller ces deux graphiques très précisément dans les prochains jours pour essayer d’anticiper un retournement.

Vous pouvez aussi profiter de l’effet de levier des turbos pour maximiser la volatilité du CAC40.

Par exemple, entre les 3250 et les 3430 points visés par Sébastien, l’indice a un potentiel de rebond de 5,5%. Mais si vous prenez un turbo avec un levier de 10, vous pourrez transformer votre trade sur le CAC40 en gain de 55% ! Pour savoir comment jouer les turbos, c’est par ici.

Mots clé : - - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

3 commentaires pour “Le CAC : rebond violent mais jusqu’où ?”

  1. […] parution dans le Billet du Trader le 30/04/2012. AKPC_IDS += […]

  2. […] volatilité est forte en ce moment. En France en particulier, comme vous le disait lundi mon collègue Sébastien. Il faut dire qu’en pleine période de publications de trimestriels, le calendrier politique […]

  3. […] volatilité est forte en ce moment. En France en particulier, comme vous le disait lundi mon collègue Sébastien. Il faut dire qu’en pleine période de publications de trimestriels, le calendrier politique […]

Laissez un commentaire