CAC : les grosses mains jouent avec les 5300 points

Rédigé le 29 septembre 2017 par | Analyses indices, Cac 40 Imprimer

Ce vendredi clôturera la bougie mensuelle. Même si le CAC40 est encore haussier à court terme, l’indice a atteint une résistance de moyen terme, et il y a donc risque de correction.

Le CAC40 a donc bien évolué conformément à mes attentes de la semaine dernière :

Je reviens sur cet aspect court terme dans un instant, mais avant je voudrais vous montrer ce qui me rend un tantinet méfiant.

Nous avons une belle zone de résistance moyen terme à 5 300 points.

Le graphe ci-dessous, en bougie mensuelle, la met bien en évidence (segment rouge horizontal).

4 bougies mensuelles qui butent sur les 5 300 points

Alors, que racontent les formations en chandeliers japonais ? Même si vous n’êtes pas familier avec cette représentation, je vais vous décrypter tout cela :

chandeliers japonais Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Bougie n°1 – avril 2017 : une mèche haute vient tester les 5 300 points puis reflue. Ça ne passe pas.

Bougie n°2 – mai 2017 : forte accélération au-dessus des 5 300 et… ben finalement non. Ça ne passe (toujours) pas. Les cours clôturent juste sous 5 300 points : la résistance est validée.

Bougie n°3 – juin 2017 : encore une tentative de passer les 5 300. La bougie ouvre sous la résistance, qui est passée dans un premier temps (mèche haute). Mais la tentative échoue vers les 5 370 points, et les cours se replient. La réaction est violente : les prix chutent jusqu’à 5 120 points. Décidément, ça ne passe toujours pas.

Bougie n°4 – septembre 2017 : c’est MAINTENANT ! Le CAC40 se retrouve encore pile au contact de la résistance aujourd’hui, dernier jour du mois.

Vous m’avez donc compris : la zone des 5 300 points est ultra-sensible ! C’est une résistance établie depuis le mois d’avril. Je pense qu’elle sera passée avant la fin de l’année, mais à court terme, elle serait un bon prétexte pour démarrer une correction.

Alors c’est encore l’analyse du comportement des prix qui va permettre de mettre en place une stratégie pour gérer le mouvement.

Car si le CAC40 doit corriger, alors les premiers signes apparaîtront à court terme.

Les grosses mains mènent la danse

Sur le court terme, ça y est, le tracé algorithmique est maintenant bien visible : c’est le petit canal haussier orange du graphique 3h ci-dessous. Très peu de volatilité (canal étroit) mais tracé au cordeau. C’est ce que l’on appelle tendance en ligne. (N.B. : les prix sont brièvement sortis de ce canal mais c’est cet « écart » n’est dû qu’à une sordide spéculation sur le dossier L’Oréal).

CAC40 en données 3h Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Bref, tendance en ligne. Et comme elle est visiblement pilotée par les algos et que ce sont eux (id est les banques d’investissement les programment et ont la puissance de feu nécessaire pour emmener les prix où elles le veulent), il est hors de question de les contrer.

Tout cela n’est qu’une stratégie des grosses mains.

La zone des 5 300 points ayant été brièvement touchée la semaine dernière (5 302 points), les algos ont fait leur boulot : ils ont désactivé les produits dérivés baissiers avec barrière 5 300 et ont amené la bougie mensuelle sur des plus-hauts afin de préparer la saison des résultats qui va commencer d’ici quelques jours.

Il va donc falloir se méfier des embrouilles qui peuvent survenir dans cette zone ! Tant que le canal algorithmique est actif, il ne faut pas le contrer.

Par contre, les indicateurs sont toujours en surchauffe sur le test de cette résistance. Pas terrible.

Donc, comme la semaine dernière, restez prudent à court terme tout en restant positif à moyen terme.

Après avoir allégé la semaine dernière, et étant donné les élections en Catalogne ce week-end, je me prends une petite couverture BX4 histoire de passer un week-end tranquille. Je relâcherai ma couverture immédiatement en cas d’invalidation, mais elle ne coûte pas cher et me permettra de dormir tranquillement !

Bon week-end,

Gilles,

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire