CAC : la fin de de la torpeur estivale ?

Rédigé le 31 août 2018 par | Analyses indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Le mois qui s’achève aura été marqué par un manque total de dynamique, une assez forte volatilité et… toujours aucune conviction de la part des intervenants.

Maintenant, attention ! La situation pourrait en effet changer… et vite ! En tout cas, des signaux techniques qui militent pour une reprise des hostilités sur les marchés sont en train d’apparaître.

Pour ce point CAC de la semaine, je vous propose en premier lieu une mise à jour de la vue court terme (4 heures) qui montre bien – et de façon lisible – le comportement erratique du CAC.

Graphe CAC

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

Afin de bien visualiser le manque de dynamique actuel, les niveaux respectifs de début août et de ce matin sont marqués par les petites pastilles rouges, lesquelles sont reliées par un segment de même couleur.

Comme je vous le disais en préambule, la volatilité est en revanche assez marquée. Entre le point haut du 8 août (vers 5 550 points) et le plus bas du 15 août (autour des 5 300 points), la variation (volatilité) a en effet été de 4% environ. Actuellement, le CAC se trouve à peu près au milieu de ces deux bornes.

Quant au manque de conviction des intervenants (humains ou algos), il est visible à travers un flux de transaction qui reste complètement « neutre »  (le canal gris latéral sur l’« On Balance Volume »).

C’est d’ailleurs ce manque de volume qui laisse le champ libre aux algos pour lesquels il suffit de quelques « contrats », dans un marché creux, pour contrôler un indice du calibre du CAC.

A très court terme donc, le risque reste baissier, avec en outre des indicateurs (ici le « Stochastique Momentum Index », SMI) qui une fois arrivés en zone de surachat se sont retournés à la baisse (la pastille orange).

Surveillez les tweets de Donald Trump !

Passons maintenant en vue journalière.

Graphe CAC

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

Ici, la MACD est en train de « compresser » dans un triangle (le #2) dans lequel les variations des vagues d’impulsion diminuent en intensité.

La mécanique de ce type de figure sur la MACD est identique à une formation en triangle (« flag/pennant« , etc.) sur les prix. C’est une formation bien connue et caractérisée par des prix qui jouent au ping-pong entre les obliques du support… jusqu’au moment où ils sortent du triangle, avec généralement avec une forte impulsion à la clé.

Eh bien pour les triangles sur MACD, c’est exactement le même principe.

À titre d’exemple, le dernier que nous ayons eu sur le CAC en vue journalière remonte à fin 2016 (le #1). A l’époque, la sortie de ce triangle (la pastille orange sur la MACD) avait donné lieu à une impulsion significative.

Il convient donc de faire attention à formation actuelle. Elle n’est en effet pas terminée et devrait relancer le mouvement (il y a statistiquement deux chances sur trois), ou tout du moins elle est susceptible de remettre de l’animation dans un marché qui en manque cruellement.

Pour résumer, je dirais que le calme du mois d’août ne doit surtout pas être prétexte à un relâchement de notre attention car à mon avis, et à l’aune du comportement des prix et des indicateurs, la situation devrait assez vite se tendre.

Je pense que ce qui est en train de se passer est important. Cela fait maintenant plusieurs semaines que les analystes s’attachaient à décrypter les mouvements du CAC à partir de vues de court terme, sachant que sur le moyen terme (journalier) les conclusions étaient en substance « neutre », « rien à faire, pas de dynamique exploitable », etc. C’était ennuyeux certes, mais finalement, avec un peu de recul, cela s’est révélé être la bonne attitude.

Cette situation devrait néanmoins toucher rapidement à sa fin et le CAC se réveiller.

Surveillez aussi les tweets de Donald Trump, car c’est sans doute de là que viendra la prochaine bourrasque.

Bon week-end,

Gilles

Eutelsat, une certaine idée de la gravité

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire