CAC : mon analyse à court et moyen termes

Rédigé le 22 septembre 2017 par | Analyses indices, Cac 40 Imprimer

Résumé des épisodes précédents sur le CAC– c’est important pour comprendre le mouvement et pouvoir anticiper la suite.

Ayez ce graphe bien à l’esprit pour lire la suite :

CAC en données 3h Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

J’anticipais la fin de la tendance baissière en place depuis le printemps dernier (canal bleu) et une cassure des multiples résistances (zone des 5 120 + résistance du canal baissier + passage en force de la MM150)

Je confirmais le potentiel de hausse et la cassure des résistances attendue. A ce stade, on y était presque.

J’attendais un léger patinage au niveau des 50% de retracement de Fibonacci (segment bleu pointillé – ce qui sera le cas) mais « L’objectif graphique reste un retour sur les 61,8% de Fibonacci, qui correspond d’ailleurs à l’objectif théorique de l’Epaule-Tête-Epaule Inversée (ETEI – segments blancs) »

C’est fait. L’objectif de l’ETEI (et de 61,8% de Fibo) est désormais atteint.

Et maintenant ?

Ehbien maintenant, la hausse ayant été violente, des gaps ayant été formés et la volatilité tendue à ses extrêmes. Je serai donc très prudent à court terme – et toujours positif à moyen terme.

Soyez prudent à court terme : les indicateurs sont en surchauffe

A court terme, nous venons de voir que les objectifs techniques sont atteints ; mais en plus, les indicateurs en surchauffe : attention au départ d’une correction technique.

Pour prendre un exemple, en s’appuyant sur le comportement de l’indicateur d’inertie (le Stochastique Momentum Index – SMI) on s’aperçoit que non seulement il est « tendu » et en zone de surachat, mais qu’il « refuse » de laisser le marché respirer. Ce genre de comportement est certes très positif mais aussi particulièrement dangereux.

La dernière fois que nous avons eu ce genre de configuration, c’était suite aux élections et de la poussée « post-Macron » (première pastille verte sur SMI).

La situation n’est certes plus la même car un immense gap avait été laissé ouvert et nous anticipions qu’il soit comblé ; ce qui a été fait.

Désormais, c’est le contraire.

Le pull-back sur les zones de support long terme a été fait, un nouveau signal (haussier) a été donné, et j’attends une consolidation intermédiaire, beaucoup plus légère. Un retour vers les 50% de retracement (5 220 points) permettrait d’y voir plus clair, et de voir des canaux de tendance se dessiner. Mais pour l’instant, rien.

Tant que l’on n’aura pas eu de réplique baissière, il sera impossible de juger de la « force » des vendeurs, et donc difficile de se projeter dans l’avenir.

Donc, vous voyez, la conclusion est pour une fois beaucoup plus « neutre ». Ce que vous devez garder à l’esprit :

A moyen terme, je reste toujours positif

Mais – et c’est très important –, une correction de court terme ne devrait pas remettre en cause le signal de long terme dont je vous parlais la semaine dernière. C’est-à-dire un signal haussier (petit encart) intervenu lors du pull-back sur l’ancienne résistance (oblique rouge) devenue support.

CAC en données hebdos Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Par manque de temps, je ne réactualise pas le graphe, mais rien n’a changé sur le fond. Je vous renvoie donc à mon article de la semaine dernière, et vous pourrez vérifier que sans doute, les miracles existent en Bourse.

Mots clé :

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Un commentaire pour “CAC : mon analyse à court et moyen termes”

  1. En échelle log, le CAC est toujours sous la ligne descendante hebdo…
    L’IBEX est en rade et n’a pas suivi (11 septembre), le FTSE va jouer quitte ou double et le MIB a déjà beaucoup monté : dispersion sur les marchés EU…Divergences baissières sur l’EUSTOX50 sur MACD et SMI aussi.
    Saisonnalité et début de réduction en octobre du bilan de la FED pourraient donner la direction aux marchés US même si le CAC semble résistant tous ces derniers mois (Macron trade?).
    merci pour vos articles !

Laissez un commentaire