CAC 40 : Une partie de Billard à trois bandes

Rédigé le 24 février 2016 par | Algos, Analyses indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Première bande : Mi-février dernier, le CAC affichait 14% de perte depuis le début de l’année et avait touché mon objectif de baisse à 4.000 points.

Deuxième bande : A ce moment, le support des 4 000 points ayant été atteint, je vous envoyais une nouvelle analyse : «Jusqu’où le rebond peut-il aller ?» et nous avions alors pour objectif les 4 300 points. Bingo again : le CAC a pris un direct vers les 4 300 (4 304 au plus haut touchés Lundi en séance), soit plus de 8% de hausse en ligne droite, à coups de gaps haussiers, historie d’aller plus vite.

Il faut dire qu’il a bien été aidé par une série de statistiques désastreuses dont Philippe vous a donné quelques exemples récents.

Troisième bande : le prochain objectif. Pas facile d’arbitrer car puisque les 4.300 points ont été touchés, une réaction vendeuse a logiquement lieu depuis la fin de séance d’hier (mardi 23). Or c’est la nature (force / faiblesse / profondeur / volumes) de cette baisse qui nous permettra d’y voir un peu plus clair.

Nous allons donc essayer de cadrer et de déterminer l’objectif de cette vague de baisse pour voir jusqu’où nous la considérerons comme une consolidation logique et intermédiaire ou à partir de quand nous avons à faire à nouveau retournement baissier de grande amplitude.

Au besoin, tous les cadrages long terme sont disponibles ici, mais vu la volatilité ambiante, je nous allons nous concentrer sur des unités de temps courtes : le journalier et le 2 heures.

Pourquoi le rebond était un faux rebond

160224_CAC40D

Pour mémoire, le signal technique qui a validé le rebond sur les 4.300 était un retournement de la MACD sur son axe de propagation (flèche verte sur axe de propagation en orange). La MACD est un indicateur de tendance ; il est, encore aujourd’hui, toujours inférieur à sa ligne de zéro, ce qui dénote une tendance baissière toujours active. 

Il risque donc d’y avoir un retournement baissier de la MACD puisque la tendance est toujours négative.

Surtout que… regardez les volumes… Pendant ce rebond frénétique du CAC40 sur les 4300 points, les volumes se sont effondrés (flèche orange sur volumes). C’est ce que vous disait déjà Mathieu hier. Il s’agissait donc d’un mouvement purement algorithmique (comme nous le pressentions) qui n’avait pour objectif que de rincer les baissiers pour préserver coûte que coûte le niveau des 4.000 points.

Et bien sûr, les gérants qui vous disaient que les 4.000 points étaient une opportunité d’achat se sont surtout abstenus de le faire (sinon nous aurions eu des volumes en hausse)…

Donc c’était un mouvement synthétique, sans participation. A priori, donc, un simple pull back dans une tendance baissière.

Et en y regardant de plus près (nous allons passer en 2 heures), les niveaux sont encore plus clairs :

Zoom sur le dernier mouvement de hausse

160224_CAC402

Les 4.300 points correspondaient à un retracement vers l’oblique rouge dont Mathieu n’a eu de cesse de vous parler également et qui correspondait à la résistance du canal baissier ET au niveau horizontal (rectangle vert) : les algos ont fait leur boulot à l’approche de cet important niveau.

La réplique baissière est maintenant enclenchée : l’indicateur de momentum (Stochastique Momentum Index) s’est retourné à la baisse.

Donc pour moi, tant que les prix évoluent dans le canal baissier (bleu), ils confirment les indications données par le MACD du l’unité de temps journalière : on est baissier.

Maintenant, il faut gérer cette baisse et déterminer quels sont les niveaux de supports potentiels.

Quels prochains niveaux du CAC40

À court terme, Il y en a deux :

Scénario à la baisse :

Les 4.200 (premier segment vert) mais qui vient d’être enfoncé au moment où j’écris ces lignes.

Le support plus sérieux reste celui des 4.100 points (double segment vert sur UT 2H et prenez une seconde pour remonter sur le graphe journalier pour constater que ce support (segment vert pointillé) est d’importance car il prend naissance en août 2014.

Donc à très court terme tant que nous sommes au-dessus de 4.100, nous sommes dans une simple phase corrective du mouvement de hausse. Mais sans signal technique haussier (SMI)… alors on se donne rendez-vous à 4.000 pour faire de nouveau le point !

A la hausse ?

Si la résistance (segment rouge) du canal baissier est cassée à la hausse, alors l’objectif ressort à 4 500 points.

Stratégie ? ON ATTEND ! on reste NEUTRE et on ne prend pas position pour l’instant. Conservez vos BX4 si vous en avez (je crois qu’Eric Lewin vous en a d’ailleurs recommandé dans sa Lettre PEA, et conseille d’attendre encore un repli pour se renforcer sur ses valeurs préférées) PEA

Keep cool et à très vite !

Gilles

Mots clé :

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire