CAC40 : Dernière chance à 4300

Rédigé le 30 septembre 2015 par | Cac 40, Toutes les analyses Imprimer

La zone de support des 4300, je vous en parlais dès le 25 août dernier alors que le CAC venait de dévisser brutalement de 9% en séance sous la pression des indices U.S. Si vous vous rappelez bien, le Nasdaq sombrait alors de 8% dans la journée et le Dow Jones affichait une perte de 1000 points.

Je vous mettais alors en garde contre un rebond rapide de l’indice (ce qu’il a fait) car vue la violence de la chute et les volumes des dégagements, tout rebond serait alors technique, se ferait rapidement et serait de courte durée.

Un mois après, nous revoilà donc sur le niveau des 4300 points qui, hier, a été touché et légèrement enfoncé pour la deuxième fois.

Les 4300 points en deux mots – ou plutôt, en deux graphes

Le premier graphe est une vue long terme – si j’y utilise l’Unité de Temps 4H, c’est uniquement pour permettre de bien visualiser les « touchettes » réalisées par les prix sur le support (haussier) indiqué par le double segment vert. Ce que nous voyons :

Le CAC 40 au 30 septembre

Donc, le support de la zone des 4.300 points qui n’était que « présumé » fin août commence à prendre de la constance  et sera validé si l’indice parvient à rebondir de nouveau.

Quelles chances de voir un rebond s’opérer sur les 4300 ?

Je vous propose de nous tourner maintenant vers l’Unité de Temps 2H avec une vue bien plus court terme. J’y ai retracé les niveaux de support / résistance (rectangles horizontaux et reports d’amplitude).

Le CAC 40 au 30 septembre

La première observation c’est que le support des 4300 points est confirmé. Donc, c’est très simple :

Si le support des 4300 casse, alors le prochain objectif de baisse devient le support des 4000 points. Pour l’instant, en vue long terme, c’est ce niveau qui est privilégié.

En attendant, ma stratégie d’intervention à court / moyen terme sera d’avancer à « petits pas », sans chercher à anticiper quoi que ce soit, mais en sélectionnant des valeurs à forte visibilité et forts rendements, et qui ont une excellente visibilité graphique. C’est dans cette optique que je vous proposais d’ailleurs de jouer les rebonds sur Total (FR0000120271) et Engie (fr0010208488).

En cas de pull back, notamment sur la résistance du canal gris ou en cas de remontée vers 4600 / 4650 alors, il faudra prendre de nouvelles positions à la vente. Mais nous n’en sommes pas là.

Pour l’instant, le CAC s’amuse à faire des « touchettes » sur une ligne de support. Alors tant qu’il sera valide, je continuerai moi aussi à vous proposer des « touchettes » à l’achat sur des valeurs du CAC !

Bon, et pour la suite, je vous proposerai une analyse trimestrielle des indices US, histoire de cadrer un peu tout ça pour le dernier trimestre.

Mots clé :

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire