CAC 40 : ne faites pas le malin, j’ai un très mauvais pressentiment.

Rédigé le 24 février 2017 par | A la une, Cac 40, US Imprimer

Oui, j’ai un mauvais feeling. Rien de précis, rien de vraiment quantifiable, de factuel… mais je n’aime pas ce qui est en train de se passer sur les indices US d’abord… et sur les indices européens et CAC40 par la suite.

Ceci dit, j’en suis conscient,… encore faut-il avoir des arguments pour le démontrer. Mais ce qu’il se passe est extraordinaire au sens premier du terme. Donc je peaufine mes graphes et mes analyses sur les indices US pour essayer de trouver « ce qui cloche »… et je vous reparle dès que j’ai trouvé.

En attendant, passons au CAC40, car la situation n’est guère plus sereine je trouve.

Sur le CAC40, oui, la tendance de court terme est toujours haussière, mais le potentiel haussier s’amoindrit progressivement, des signaux d’alertes commencent à émerger, et le risque augmente.

Donc pour l’instant, je réitère ma stratégie :

– laissez porter vos positions haussières (comme c’est le cas depuis maintenant des semaines);

– ne renforcez pas à la hausse,

– commencez à diversifier votre stratégie en vous positionnant ou en repérant quelques shorts, comme expliqué la semaine dernière.

Les oiseaux rentrent à terre

Comme je vous l’ai dit en préambule, je n’ai encore rien de tangible, de concret, de signal clair qui me permette de dire « attention, gros retournement à venir ». Mais… il y a quelques signaux d’alerte dont j’ai appris à me méfier.

Après avoir navigué pendant des années sur les marchés financiers, j’ai pris l’habitude de scruter l’horizon, et de sentir le vent tourner. Il fait beau, le ciel est bleu, la mer est calme, mais les oiseaux marins reviennent dans les terres. C’est souvent l’annonce d’une tempête, même si aucun signe visible de son approche ne se manifeste encore. Alors, en marin aguerri, vous décidez de rester sagement au port au lieu de tenter  une sortie pour attraper un banc de sardines.

Voilà un peu à quoi me font penser les marchés financiers en ce moment.

Alors quels sont les signaux qui me disent que les oiseaux sont en train de rentrer dans les terres ?

Wall Street pète les plombs

Tout d’abord, Wall Street, qui vole depuis des jours de record historique en record historique. Les indices US, pourtant extrêmement haussiers, sont même en train de sortir (à la hausse) de leurs canal de tendance haussière de long terme.

C’est ce que l’on appelle (très complaisamment) une « exagération haussière ». Ce que Philippe qualifierait de bulle haussière, et ce que j’appelle, moi un « pétage de plomb ». Peu importe la manière dont vous l’appelez, cette situation est souvent le signe que le mouvement est en train de vivre ses derniers moments (j’y reviendrai sans doute dans l’analyse de Lundi).

Pendant ce temps-là, le CAC bloque sous les 4 900 points

Rien. Ou tout du moins pas grand-chose. Il reste bloqué par la résistance des 4 900 pts (« R ») (segment rouge pointillé). La semaine dernière, le CAC40 cotait 4 899 pts. Hier soir, il clôture à 4 891 pts et ce matin il affiche 4 899 à l’ouverture. Pile-poil sur la résistance, qu’il n’arrive toujours pas à passer (il chute sur les 4 860 en fin de matinée).

CAC40 à 4900 points

Autrement dit, le CAC40 ne suit pas la cadence imposée par les indices U.S. C’est un signe de faiblesse flagrant pour un indice « suiveur »  comme le CAC. Donc si les U.S se retournent, alors le CAC40, indice faible, va se prendre une lame de travers et risque de chavirer.

Les signaux se brouillent sur le CAC40

Last but not least : Vous vous rappelez du signal d’achat en approche que nous avions ciblé il y a trois semaines ? Et qui a été validé il y a moins de 15 jours et que je confirmais la semaine dernière (doubles flèches vertes sur MACD et prix) ?

Oui, il a fonctionné et enclenché une impulsion haussière. Mais alors que ce genre de signal est « normalement » très puissant et aurait dû permettre au CAC de s’affranchir facilement des 4 900 pts…. Il s’est essoufflé très vite sur les 4 930 et ne suffit pas à porter le CAC40 plus haut. Donc, ça bloque toujours sous 4 900 pts.

L’un des  principes en analyse technique veut que quand un signal est validé, les prix doivent répondre rapidement et fortement. S’ils ne le font pas, ou du moins pas suffisamment… c’est qu’il y a de l’eau dans le gaz. Quelque chose d’anormal sur les marchés.

Conclusion : Oui, il fait toujours beau ; la tendance de court terme (canal bleu) reste haussière donc tant que le CAC40 reste inscrit dans cette tendance, on la suit.

Mais si les 4 900 pts ne sont pas rapidement débordés, alors le risque baissier va augmenter considérablement.

Surveillez un indicateur de tendance comme le MACD (pastille jaune) : s’il croise à la baisse, prenez une couverture sur votre portefeuille actions (BX4-FR0010411884)

Il est possible que nous soyons dans l’oeil du cyclone. Ce n’est pas le moment de faire le malin !

Bon week-end,

Gilles

 

Mots clé : - - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

3 commentaires pour “CAC 40 : ne faites pas le malin, j’ai un très mauvais pressentiment.”

  1. Je voys remercie pour vos analyses je suis de plus en plus passioné
    Cordialement
    Jean luc Fere

  2. c’est super, merci et bonne continuation !

  3. un grand bonjour a tous…..merci…..

Laissez un commentaire