CAC 40 : éteignez vos écrans et profitez du beau temps

Rédigé le 26 août 2016 par | Analyses indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Ce qui caractérisait le CAC 40 fin juillet, lors de ma dernière analyse de l’indice, c’était le conflit entre acheteurs et vendeurs pour savoir si c’était le canal baissier de long terme (gris) ou le canal haussier de plus court terme (le vert) qui remportera la manche. J’ai indiqué ce moment par la flèche rouge sur le graphique.

CAC

 

Pas facile de trancher.

Mais comme les bonnes manières veulent que nous laissions la préséance aux plus anciens (des canaux), je penchais plutôt pour jouer un départ baissier du CAC qui cotait juste sous la résistance du canal gris.

Le CAC 40 cotait alors quasiment 4 500 et je visais un retour sur les 4 300 : « Le premier objectif de baisse, c’est la zone des 4 300 (le pivot intermédiaire P-Int). Niveau qui, s’il est atteint, permettra de placer les stops au niveau du point d’entrée pour annuler tout risque de perte sur cette opération. »

Bonne idée. Le CAC a bien atteint sa cible (4 300 points)… puis s’est retourné.

Au score board : plan de trade = 0 (trade neutre au final) / CAC = 0. Car un mois après, l’indice est sensiblement aux mêmes niveaux qu’à la fin juillet… (4 413 points ce matin vs 4 428 points fin juillet).

Maintenant, je pense qu’il est urgent d’attendre. Deux raisons à cela :

1 – Jackson Hole. L’arbitre vient de siffler la mi-temps et les équipes rentrent au vestiaire en attendant que le compte-rendu de la réunion de nos chers banquiers centraux et autres personnages de la plus haute importance pour la bonne marche du monde… Ensuite, les hostilités reprendront peut-être sur les marchés.

2 – Zone neutre. Graphiquement, le CAC 40 est toujours dans une zone sur une zone neutre.

Il a brièvement cassé la résistance du canal baissier… mais l’a immédiatement réintégré. Cela ressemble bougrement à un faux signal de sortie, et vu les volumes dérisoires échangés et la proximité de Jackson Hole, je n’y attache pas plus d’importance que cela.

Il va falloir attendre encore quelques jours pour pouvoir statuer plus clairement.

À mon humble avis, le CAC va entériner la cassure du canal baissier mais ce n’est pas pour autant qu’il va reprendre une dynamique haussière. J’attends plutôt un comportement en mode « range » c’est-à-dire sans réel directionnel à exploiter. La guigne, en somme.

Mais n’anticipons pas.

En attendant, les deux niveaux-clé qui cadreront le range sont la zone des 4 300 (notre pivot intermédiaire) et les 4 600, la résistance.

A 4 400 ce matin, le CAC est au milieu du gué. Une raison supplémentaire (mais suffisante en elle-même !) de lâcher votre écran et de profiter de cette belle journée.

Bon week-end,

Gilles

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire