CAC 40 : une configuration graphique qui devient inquiétante pour les haussiers

Rédigé le 15 janvier 2008 par | Autres indices Imprimer

L’indice vedette de la Bourse de Paris commence bien mal l’année, puisqu’il se situe d’ores et déjà à proximité de ses plus bas de 2007. En l’espace de seulement deux semaines, le CAC 40 a déjà perdu 4,5% ! A quoi peut-on donc s’attendre pour le premier semestre de l’année ?

◊ Retournement du marché en vue La lecture graphique du CAC 40 en données hebdomadaires (ci-dessous) nous offre une vision à moyen terme. Or, nous constatons d’emblée que la moyenne mobile à 30 semaines (ou 150 jours) – souvent utilisée aux Etats-Unis et popularisée notamment par Stan Weinstein dans son ouvrage Secrets pour gagner en Bourse que vous pouvez voir ci-contre – entame depuis l’été dernier un sévère retournement.

Son orientation à la baisse a d’ailleurs précisément bloqué toutes les tentatives de reprise de ces dernières semaines. Selon la théorie développée par l’auteur américain, l’indice se situe actuellement en « phase 3 » : il s’agit d’une période de consolidation latérale avant l’essor d’une nouvelle dynamique (vers le haut ou vers le bas). La faiblesse actuelle de l’indice présage pour l’heure d’une issue baissière, et ce signal serait donné par la rupture des 5 300 points. Cette entrée en tendance descendante (la « phase 4  » de Weinstein) ne fournit pas d’objectif, mais nous indique seulement l’orientation suivie par le marché.

◊ Un risque de baisse d’au-moins 12% supplémentaires

Une lecture chartiste plus traditionnelle rend, quant à elle, tout a fait plausible la formation d’une « épaule tête épaule » à moyen terme.

Cette figure qui s’étale sur l’ensemble de l’année 2007 a d’ores et déjà été validée puisque la ligne de cou vient d’être rompue. Si cette hypothèse s’avère juste – elle en prend en tout cas la voie pour le moment – il s’avèrerait alors que le potentiel de baisse serait d’encore environ 12% pour ces prochains mois ! En effet, la cible théorique de cette formation de retournement (report de la hauteur de la tête au point de rupture de la ligne de cou) se situe à 4700 points.

◊La fin du marché haussier ? Cela signifierait donc que le marché haussier entamé en 2003, a bel et bien pris fin l’été dernier, et que l’année 2007 a constitué en une longue phase de transition et distribution… L’avenir nous montrera si c’est ce scénario sera suivi par le marché, ou bien la sortie actuelle n’est qu’un faux signal et le marché rebondira sur les 5 300 points pour revenir vers 5 750/5 800 où des résistances ont été accumulées.

En tout cas, la conjoncture mondiale n’est guère souriante et le scénario baissier devient de plus en plus probable.

Heureusement, les turbos nous permettent de jouer la hausse (via des calls) ou la baisse (via des puts) des indices, et donc d’enregistrer gains sur gains….. quelles que soient les conditions de marché ! A condition, bien sûr, d‘avoir le bon timing… mais c’est précisément pour cela que j’assure le service @Turbos Trader.

Mots clé : -

Laissez un commentaire