CAC 40 : après le FOMC, ça passe ou ça casse donc couvrez-vous !

Rédigé le 17 septembre 2013 par | Analyses indices, Cac 40 Imprimer

Conférence "A la recherche du rendement perdu"

La semaine qui débute va être une semaine capitale sur les marchés financiers. Le 17 et le 18, tous les investisseurs n’auront d’autre préoccupation que la réunion du Comité de la Politique Monétaire de la Fed (FOMC).

L’enjeu est de taille : les programmes de quantitative easing (QE 1, 2 et 3) ont depuis quelques années abreuvé les marchés d’argent gratuit (ou presque). Une partie de cette manne s’est déversée sans discontinuer sur les marchés actions et matières premières — pour ne citer qu’eux. Les indices se sont donc mécaniquement vus catapultés à la hausse, faisant passer toutes les considérations fondamentales au second plan.

Les attentes quant à cette réunion du FOMC sont donc lourdes. Car si le rythme de la perfusion monétaire diminue, les marchés perdront progressivement ce qui est leur principal moteur de hausse ces dernières années.

Quelles seront donc les décisions du FOMC ? Evidemment impossible à prévoir, mais nous pouvons compter sur eux pour présenter les choses de la façon la plus soft possible afin de continuer à soutenir les marchés. Ce qui je vous rappelle est l’un des objectifs avoués de Ben Bernanke.

Pendant ce temps-là, les nouvelles macroéconomiques continuent à pleuvoir et effectivement, le temps semble moins radieux que ce que la progression ininterrompue des indices ferait croire.

La semaine dernière par exemple, la production industrielle européenne annuelle est ressortie en baisse de -2,1% en Europe, contre -0,1% attendu (excusez du peu). Les taux à 10 ans se tendent. Verdict : les marchés continuent de progresser.

Bref, la semaine à venir risque de combiner un cocktail d’attentes exacerbées, d’incertitudes et donc de volatilité sur les indices.

Et justement, sur les indices — et plus précisément sur le CAC 40 –, les niveaux actuels sont absolument clés. Fin août, je vous avais donné déjà les principaux supports sur l’indice. Je vous prévenais d’être prudent. Depuis, le CAC ayant bien progressé, il est l’heure de faire un nouveau point pour mettre en place votre stratégie.

Prenons d’abord l’unité Temps Mensuelle

Graphique du CAC 40 Index
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

En UT Mensuelle, les prix sont haussiers (canal gris) mais sont maintenant au contact de la résistance majeure de long terme qui se situe dans la zone des 4 150 points (rectangle violet + étoile grise. C’est LA résistance à battre pour les bulls s’ils veulent continuer de maintenir le CAC sur sa lancée.

Mais attention, une telle résistance, même avec un marché sous perfusion monétaire, me semble être une barrière de péage qui devrait faire lever le pied aux investisseurs. « Normalement » les prix devraient au minimum temporiser pour que le marché reprenne son souffle avant de pouvoir continuer à progresser.

D’autre part, et pour les amateurs de Fibonaci, la zone 4 150 points correspond à 38% de retracement de la vague de baisse initiée en 2008. Je ne l’ai pas indiquée sur le graphe pour ne pas surcharger, mais les niveaux de résistance sont bien là.

Nous sommes donc en présence d’une résistance graphique majeure qui apparaît aussi sur l’Unité de temps journalière (rectangle violet).

Regardons l’UT journalière

Graphique du CAC 40 Index
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

Sans aucun a priori, je constate que :

1 – chaque contact avec cette zone de résistance s’est soldé par au moins une consolidation. Et ce depuis sa naissance en 2008 (pastilles oranges) ;
2 – que cette fois-ci, les prix ne donnent aucun signe de faiblesse. Au contraire. Un cycle baissier s’est déclaré fin août dernier (flèche orange sur indicateur CDUR) or les prix continuent de progresser. Ce dernier élément est très important car une hausse des prix qui prend forme dans un cycle baissier est un signe extrêmement haussier.

Autrement dit, au prochain retournement du cycle à la hausse, si les prix se maintiennent aux niveaux actuels, une nouvelle et forte impulsion haussière est à prévoir… avec le dépassement des résistances mensuelle et hebdomadaire.

Conclusion
– Techniquement, et en pareille circonstance, je me préparerai à acheter la cassure à la hausse des niveaux actuels ;
– Par contre, tant que ces résistances ne sont pas clairement franchies et tant que les marchés n’auront pas intégré les conclusions du FOMC de cette semaine, je garde la plus grande prudence ;
– La meilleure solution consiste peut-être à hedger son portefeuille (c’est-à-dire à le protéger contre une baisse possible), quitte à rater quelques points de hausse.

A chacun de se positionner en fonction de ses convictions et du niveau de risque qu’il est prêt à prendre. Pour ma part, le plus important est la protection de mon capital de trading. Sachant que le marché regorge d’opportunités qui, de toute façon, seront encore présentes dans les jours à venir, je me refuse à entrer dans un trade avant validation des signaux.

Je préfère globalement rater quelques points de hausse, quitte à changer mon fusil d’épaule quand la situation sera devenue moins incertaine que me tirer une balle dans le pied en spéculant sur des événements par nature imprévisibles.

D’ailleurs, savez-vous qu’il existe un moyen très simple et efficace de protéger son portefeuille (même PEA) contre un risque de baisse ? C’est que je vous propose de voir dans un « flash technique » que je publierai sur le site dans la matinée.

pucepucepucepuce

Ça y est !

Je suis heureuse de vous annoncer que les réservations pour la conférence / formation du 15 novembre prochain sont grandes ouvertes ! Les marchés étant de plus en plus complexes, il nous a semblé indispensable de vous donner les outils, les stratégies, les techniques ou même les bases pour que vous puissiez vous en sortir.

Cette journée aura donc lieu en deux temps :

puce le matin, nos rédacteurs et analystes vous donneront toutes leurs perspectives de marché pour la fin de l’année / début 2014.

puce l’après-midi, nous proposons 5 ateliers au choix, selon vos besoins de formation (par rapport à vos objectifs, votre profil d’investisseur, vos points forts ou lacunes) : pendant 4 heures, vous serez alors formés et préparés pour investir en Bourse.

Gilles Leclerc animera par exemple l’Atelier 4 vous proposant les bases de l’analyse dynamique. L’objectif ? Savoir dans quelle tendance vous êtes, maîtriser le timing pour prendre position, gérez la taille de vos positions de manière à avoir le meilleur risk / reward possible sur vos trades.

Je vous laisse découvrir le programme et le contenu de cette journée ici. Réservez vite votre place car les disponibilités sont limitées par atelier.

A très bientôt !
Nathalie Boneil
Directrice de la rédaction

Mots clé : - - - - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire