CAC40 : à 4600 points au printemps ? | La Bourse au Quotidien


CAC40 : à 4600 points au printemps ?

Rédigé le 6 mars 2018 par | A la une, Analyses indices, Cac 40 Imprimer

Après deux semaines de congés en terre cubaine, me voilà de retour devant mes écrans et devant notre indice le CAC40.

Premier constat : même si certaines publications ont été très mal accueillies, donc certains titres lourdement sanctionnés, les marchés n’ont dans l’ensemble guère évolué.

Reprenons.

De la semaine dernière, je retiens surtout deux discours d’importance :

Cependant, alors que la situation aurait pu dégénérer en Italie notamment sur l’obligataire, les marchés semblent complètement aveugles au risque. Le CAC40 a parfaitement rebondi, comme je l’anticipais mi-février, jusqu’à buter sur les 5 300/5 370 points avant de chuter la semaine dernière (cf. flèche rouge).

CAC40 mars 2018 index bourse indice boursier hausse baisse tendance cours graph

Retombé sur les 5100 points hier matin sur le future, notre indice amorce depuis un nouveau sursaut.

Mais où ce rebond nous mènera-t-il ?

En base hebdomadaire, la situation n’est guère rassurante. Regardez ci-dessous.

CAC 40 Gap graph graphique haussier baissier mars 2018

Vous m’avez donc compris. Pour moi, le risque baissier domine. Avec des objectifs potentiels situés dans la région des 4 900 points, voire même les 4 600 points dans un second temps.

CAC40 : le risque baissier domine

Alors que le CAC remonte sur les 5 200 points en ce mardi, cela peut vous paraître lointain. Pour autant, je pense que si une nouvelle attaque des points bas se dessine, la baisse ne sera pas de quelques points… mais plutôt de quelques centaines de points. Et ça ira très vite. C’est d’ailleurs pour cela que je mets en place une stratégie quotidienne très serrée dans La Bourse au Quotidien-Pro. En effet, chaque jour, je donne un nouveau conseil pour avoir un portefeuille optimum quelles que soient les conditions de marchés (et ici, vous avez 14 conseils gratuits).

Une situation risquée

Sur cette configuration technique dégradée, ajoutez des résultats corporate 2017 et des perspectives 2018 mitigées… et vous avez une situation vraiment risquée en ce moment.

Sans même évoquer les gros gadins type Ingenico (FR0000125346) ou Technicolor (FR0010918292), rien que dans le CAC, il y a eu pas mal de sanctions. Je pense à Valeo, Lafarge-Holcim ou Atos Origin où les baisses ont été sévères.atos graph cours

Cela dit, ce genre de phase d’accélération linéaire n’a rien de surprenant. Une fois qu’un support important (sur ATOS, celui des 120€ par exemple) a été cassé, plus rien ne retient le titre qui s’effondre jusqu’au support suivant nettement. Regardez la chute en ligne droite d’ATOS :

AXA cours graph bourse Hier, AXA s’est effondré de la même manière. D’ailleurs, c’est assez rare de voir l’assureur plonger de près de 10% sur une seule séance. De mémoire, seul un attentat ou une catastrophe naturelle majeure a eu de telles conséquences sur une seule et unique séance.

Plus largement, pas mal de titres sont sur ce que j’appelle des « points à risque ».

Regardez par exemple la situation d’Alstom, Bouygues ou Arcelor-Mittal.

Leur point commun ?

Ils sont tous en train de tester leurs supports ascendants et peinent à relancer la dynamique haussière.

Prémices ici aussi d’une rupture baissière à suivre ? C’est ce que je pense…

alstom arcelormittal bouygues graph pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Si cela se confirme, en cas de trou d’air d’ici le printemps, alors la fenêtre de tir pourrait s’avérer opportune en amont de la période des dividendes qui suivra. Les prix seront bas, et donc les rendements copieux ! C’est la prochaine phase que je vais mettre en place dans BAQ-Pro. Rejoignez nous vite !

Mots clé : - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

4 commentaires pour “CAC40 : à 4600 points au printemps ?”

  1. Oui mais il suffit de regarder le graphique hebdo avec les Bollinger pour comprendre comment la BCE protège le CAC40. Le pire qu’elle puisse s’autoriser est un retour sur la MM20 mensuelle 5047.

  2. Quelle stratégie suivre au regard du risque de consolidation?

  3. est ce que la reaction de marché la semaine dernière a invalidé votre scenario ? quelle serait la mise à jour proposée vu que nous flirtons avec les 5300 ce matin

  4. avec la séance de ce lundi 12 mars, on reste sous les 5370 ce qui a son importance, mais le rally à 5302 remet il en cause votre scenario ci dessus ?

Laissez un commentaire