Brésil : la samba semble se transformer en requiem…

Rédigé le 19 août 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Comment ne pas être d’accord avec l’économiste Philippe Waechter qui affirme : « La situation macroéconomique du Brésil est probablement la plus préoccupante des grands pays ».

Vous retrouverez facilement son étude sur Internet et nous n’allons pas vous faire perdre votre temps en la paraphrasant.

Nous attirons cependant votre attention sur le fait que le prévision d’une récession de -1,5% en 2015 est probablement « optimiste » compte tenu d’une contraction de -3% de la consommation intérieure tandis que les exportations – en valeur – s’effondrent de la façon que tout le monde connait vu la débâcle du cours des matières premières.

Mais le risque majeur pour un investisseur s’intéressant au Brésil est d’ordre politique alors que le scandale Petrobras (US71646J1097 PZE) (qui a orchestré une corruption massive des « plus hautes sphères du pouvoir ») n’en finit pas de décimer la classe politique du pays… et les principaux soutiens ministériels et parlementaires de la présidente Dilma Roussef.

Petrobras – la première entreprise du pays – risque une amende de 1,5 Mds$ aux Etats Unis pour le motif de « corruption »: le Brésil a mauvaise presse à Wall Street et les financiers internationaux risquent de devoir lui couper les vivres pour ne pas se voir reprocher de soutenir un régime à l’agonie, où la valse de ministres se conjugue avec un taux d’impopularité jamais vu de 90% de la Présidente Dilma Roussef.

Très sérieusement, plus personne ne peut prévoir la suite des évènements d’ici fin 2015 : exactement ce que les marchés détestent par dessus tout.

Et ils préfèrent une « fin dans la douleur plutôt qu’une douleur sans fin »: les jours de Dilma Roussef de ce point de vue sont peut-être comptés

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire