Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Brexit entérinné et Ecosse europhile frondeuse

Rédigé le 9 février 2017 par | Statistiques et données macro, Taux & Devises Imprimer

Le parlement britannique a approuvé mercredi soir le déclenchement de la procédure de Brexit à une large majorité (environ 3/4 des suffrages). Cet ultime feu vert ne faisait guère de doute… mais s’inscrit radicalement à l’encontre de la volonté du parlement écossais qui avait procédé le 7 février à un vote symbolique contre l’activation de l’Article 50 approuvé hier soir à Londres.

Le vote écossais, qui constitue une sorte de sondage en temps réel en faveur du maintien dans l’UE, s’était soldé par un résultat sans appel :90 voix en faveur du Brimain. Ceci reflète très fidèlement le vote des électeurs écossais du 23 juin 2016 : ils s’étaient exprimés à 62% contre la sortie de l’Union européenne.

L’Ecosse europhile

L’europhilie écossaise n’aura aucun impact politique sur le processus engagé fin janvier par Theresa May puisque la Cour suprême a écarté toute consultation des parlements régionaux sur la question du Brexit. Nicola Sturgeon, la Première ministre écossaise (et oui, c’est également une femme), s’est toutefois réjouit du résultat du vote de mardi et elle compte s’assurer auprès de Theresa May que « la voix de l’Ecosse est écoutée et si les souhaits de son peuple peuvent être pris en compte ».

Le Parti national écossais (SNP) se félicite également de scrutin car si Londres refuse d’entendre la fronde écossaise contre le Brexit, un nouveau référendum pro-indépendance (et dont l’objet serait de négocier le maintien dans l’UE, voir l’adoption de l’Euro) pourrait cette fois tourner en faveur de ses promoteurs.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire