Après le Brésil et l’Australie : le Canada aussi frappé de récession

Rédigé le 1 septembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Après le Brésil et l’Australie, c’est au tour du Canada de tomber officiellement en récession.

L’étau de la décroissance se resserre autour des États-Unis, cernés par un Mexique en perte de vitesse et un Canada qui subit de plein fouet la chute du pétrole et de l’industrie minière.

Mais pour les économistes « permabulls », la récession s’arrêtera aux frontières des USA comme le nuage de Tchernobyl fut stoppé par le Jura, les Vosges et les Ardennes.

Le Canada est officiellement entré en récession au 2ème trimestre, pour la première fois depuis la précédente crise financière.

Le produit intérieur brut (PIB) canadien s’est donc contracté (de -0,1% après -0,8% de janvier à fin mars) pour le deuxième trimestre consécutif sous le triple effet de l’effondrement des cours du pétrole, du ralentissement des investissements et de l’accumulation des stocks.

Dans le détail, les investissements des entreprises canadiennes ont chuté de 7,9% en rythme annualisé, les dépenses des entreprises exploitant le pétrole sous toutes ses formes et les consortiums miniers ont réduit leurs investissements d’un spectaculaire 35%… du jamais vu depuis le pire de la crise en 2009.

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire