BOUYGUES : un support en béton armé

Rédigé le 11 octobre 2012 par | Big caps Imprimer

Après le secteur des Services, dont je vous ai parlé lundi, nous allons aujourd’hui nous intéresser à une valeur du secteur Industriel.

Cette valeur, c’est BOUYGUES (FR0000120503). Je ne m’attacherai pas à faire une revue du « fondamental » de cette action sachez simplement qu’elle a perdu plus de 15% depuis fin août.

Il y a quelques jours, J.P. Morgan a abaissé sa recommandation à « Neutre » avec un objectif de cours à 26 euros ce qui nous convient parfaitement comme vous allez le voir.

Au moment où j’écris ces lignes, BOUYGUES cote donc 19,5 euros. Elle offre un rendement de plus de 8% à l’année et son statut en fait une valeur défensive. Ce qui n’est pas plus mal dans la configuration actuelle des marchés.

Prenons un peu de recul

Graphique de Bouygues en unité de temps hebdomadaire
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

En unité de temps (UT) hebdomadaire, la valeur semble évoluer dans un range (délimité par les rectangles bleus). Si le niveau de la résistance du range est discutable, le support de la zone 19/19,5 euros ainsi de la médiane (en rouge) sont eux parfaitement clairs et identifiables.

Les cours sont actuellement positionnés sur ce support hebdomadaire majeur.

Alors évidemment, comme à chaque fois qu’une valeur vient titiller un support ou une résistance majeure, la première chose que je fais est de regarder ce que l’analyse des volumes nous apprend quand aux intentions des « grosses mains » qui font le marché.

Vous commencer à avoir l’habitude de ma méthode, ça y est ? LA question à se poser est donc : « les grosses mains sont-elles en train d’accumuler des positions ? (auquel cas le support a de fortes chances de tenir et d’occasionner au moins un rebond). Ou au contraire, pouvons-nous constater un flux vendeur — ce qui laisse présager de sa rupture ? »

Depuis mi-août, nous pouvons constater la formation d’un support sur les volumes (segment vert sur OBVD). En tout cas, il vient valider le support constaté sur les prix. Le béton a l’air de prendre et les grosses mains sont en train de le défendre.

Si le support hebdomadaire semble bon, il faut maintenant analyser la position en unité de temps journalière (comme vous le savez si vous avez lu mon article sur le DAX et la méthode d’analyse dynamique,  il faut suivre un peu !) — car elle sera évidemment la première à donner un signal de retournement en cas de changement de dynamique.

Etat des lieux

Graphique de Bouygues
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

La tendance baissière qui prévalait depuis mai 2011 est terminée (cassure de la ligne de tendance orange). Pour l’instant, la dynamique est « Neutre ». Ou plus précisément, les cours évoluent dans un range compris entre le support (rectangle bleu) et la médiane du report d’amplitude rouge. Un range de 15% environ tout de même !

Peut-être le plus important : l’analyse des VOLUMES via mon indicateur OBVD met en évidence un phénomène d’ACCUMULATION des titres par le marché (flèche verte). Cette accumulation s’est progressivement mise en place dès que le support a été touché, et ce, dès la première fois, en août 2011. Autrement dit, les investisseurs profitent du range actuel pour regarnir leur portefeuille en accumulant des positions et reviennent progressivement sur le titre.

Cela renforce la solidité du support et surtout cet afflux de positions acheteuses accroît considérablement la chance de voir les cours reprendre la direction du Nord.

Encore un petit détail et pas des moindres : au niveau stratégique, comme les prix sont positionnés sur le support, un stop rapproché peut être placé et offre de ce fait un excellent ratio risque/rendement potentiel.

Graphique de Bouygues
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Puisque nous sommes actuellement dans un range, l’utilisation d’indicateurs comme la stochastique est tout à fait appropriée (courbes rouges et vertes sur le graphique). Petite parenthèse pédagogique : la stochastique en analyse technique est un outil qui appartient aux oscillateurs — c’est assez flagrant sur mon graphique. Il s’agit de comparer le prix actuel d’une action par rapport à ses prix d’avant, le but étant de déterminer des éventuellement retournements de tendance (d’où la notion d’oscillateur).

Et donc dans le cas présent, la stochastique nous indique que BOUYGUES vient justement de débuter son retournement en zone de survente.

En cas de reprise de l’impulsion, le premier objectif sera donc à 22,7 euros (premier segment rouge).

Le second objectif est aux environs de 26,5 euros. Ce qui correspond d’ailleurs peu ou prou a l’objectif de Morgan Stanley que nous mentionnions en préambule.

A bon entendeur….

 

__________________Pour vous aider dans vos trades__________________

Faut-il vendre une position quand elle perd 50% ?
Faut-il la conserver, pour essayer de se refaire ?
Quand faut-il réaménager son portefeuille ?
Que garder ? Que vendre ?

Après des mois d’analyses et de travail, Mathieu Lebrun a élaboré une stratégie simple pour répondre à ces questions difficiles. Son but ? Apprendre à dominer son portefeuille !

Gestion du risque optimisée, pertes strictement maîtrisées pour un portefeuille cohérent et stable… et tout cela en y consacrant seulement 20 minutes par semaine.
Tous les détails pour en profiter au plus vite vous attendent ici !

____

Mots clé : - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Un commentaire pour “BOUYGUES : un support en béton armé”

  1. Bonjour Monsieur LECLERC,

    J’ai lu avec Attention votre Analyse sur la Valeur BOUYGUES que j’ai suivi après Parution de cet Article, pourtant ce Support a été enfoncé jusqu’à environ 17,6 Euros pendant une Quinzaine au Mois de Novembre avec une Reprise vers les 19 Euros récemment.

    Très courtoisement,

    Laurent FEIGENBAUM

Laissez un commentaire