Encore une flambée des taux aux Etats-Unis !

Rédigé le 4 octobre 2018 par | Indices, sociétés et marchés, US Imprimer

Hier, le « soulagement » autour de l’Italie (dont le gouvernement pourrait finalement opter pour un budget moins « agressif » que celui redouté par Bruxelles) s’est fait voler la vedette par un regain de tensions obligataires outre-Atlantique. Les contrats T-Bond (le 30 ans américain) se sont en effet repliés de 1,7% (la flèche rouge), ce qui a poussé les rendements sur des sommets qui n’avaient plus été atteints depuis 2014 pour le 30 ans – et même depuis 2011 pour le T-Note, c’est-à-dire les contrats à 10 ans.

graphique - TBond journalier - Etats-Unis

Comme toujours sur les marchés obligataires, l’important n’est toutefois pas tant le mouvement d’ensemble (une remontée des taux longs étant le signe d’une économie américaine vigoureuse), mais plutôt sa vitesse. Et à cet égard, il me semble qu’il faut remonter à l’élection de Donald Trump en novembre 2016 pour retrouver trace d’un mouvement si brusque…

Plus près de nous, une série (en cours) de cinq semaines de baisse comme celle que nous vivons actuellement n’avait plus été constatée depuis la période janvier/février 2018 (les rectangles bleu clair ci-dessous, avec un T-bond pris cette fois en base hebdomadaire).

graphe - TBond hebdomadaire - Etats-Unis

Wall Street pourrait connaître un trou d’air comparable à celui du début de l’année

Mais si la période « post-élection » de Donald Trump avait été favorable au S&P500, je crains que la donne ne soit cette fois différente. Avec une saisonnalité peu engageante et certaines sous-performances sectorielles récentes, je m’attends en effet à un trou d’air comparable à celui enregistré en début d’année.

Pour en revenir à la thématique de l’obligataire, l’une des interrogations récurrentes de ces derniers mois est de savoir à partir de quel cap le rendement de l’obligataire devient un problème pour Wall Street : 3,30% ? 3,50 % ? 4% (pour le 10 ans) ?

En d’autres termes, à partir de quel seuil la prise de risque d’acheter un indice boursier (pour un rendement espéré) n’est-elle plus suffisante en comparaison d’un actif sûr et supposé sans risque comme le T-Note (dont le rendement, sécurisé, rapporte donc 3,30/3,50 ou 4%) ?

Nos confrères de Bloomberg ont établi hier soir un constat assez intéressant pour tenter de répondre à ces questions :

graphe - TNote - Etats-Unis

En prenant en référence le T-Note (contrat à 10 ans), ce diagramme met en avant le fait qu’une hausse de 30 points de base en l’espace de cinq semaines est justement le seuil à partir duquel la performance boursière du S&P500 devient en moyenne négative lors des cinq semaines suivantes (le cercle rouge) !

Sur le Forex, la parité euro/dollar est tombée hier sous les 1,15 $ [ le repli vers ce cap vient d’ailleurs de permettre à mes abonnés de solder leurs Put à +30%].

La remontée des taux américains a également eu des répercussions sur les indices. A ce sujet, après avoir pris 20% sur une partie de nos Put CAC avant-hier, j’aurai probablement déjà recommandé un nouveau Put, cette fois sur un indice américain, lorsque vous lirez ces lignes. Si cela vous parle, vous savez où me trouver.

 

Bourses : le retour du présage de Hindenburg

 

 

 

 

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Mots clé : - - -

Laissez un commentaire