Quand le « Wall Street se nourrit des difficultés de Mainstreet » fait école sur toute la planète

Rédigé le 17 août 2015 par | Autres indices, Toutes les analyses Imprimer

Récession au Japon, évaporation complète de la croissance en Israël, la France au point mort au T2, plongeon de l’activité industrielle sur la côte Est des États-Unis cet été (Empire State).

Alors, comment la bourse fait-elle pour afficher de la hausse de Tokyo à Paris… et même sur le Nasdaq après autant de statistiques pourries publiées en aussi peu de temps ?

Mais parce que -bon sang de bonsoir- la débâcle économique fleure bon la planche à billet !

Wall Street qui se nourrit de la déconfiture de Mainstreet… c’est un modèle qui s’exporte remarquablement de New York à Tokyo, et de Shanghai à la « City ».

De quelles nouvelles preuves avons nous encore besoin ?

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire