Bourse, Banque centrale… Panique en Chine ?

Rédigé le 8 octobre 2018 par | Analyses indices, Asiatiques, Indices, sociétés et marchés Imprimer

ChineAprès une semaine de congé (« golden week »), la Bourse de Shanghai (SSE) a rouvert en chute libre et n’a cessé de creuser ses pertes : au final le SSE replonge de 3,7% et celle Shenzhen a dévissé de 4%.

La visite du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo à Pékin ce week-end n’a pas permis de faire retomber la tension avec Washington. Mais le plus inquiétant, c’est le repli inattendu de l’emploi dans les services (activité dans le secteur tertiaire, le véritable moteur de la croissance d’une économie dite « développée ») mesurée avec l’indice Caixin.

Sentiment d’urgence

Saisie par un sentiment d’urgence, la PBOC a réduit ce week-end de 100 points de base le taux de réserve obligatoire pour la plupart des banques chinoises.

Il s’agit de la quatrième baisse de cette année et cet assouplissement équivaut à 110 Mds$ de capacité de prêts en plus pour le système bancaire chinois : certains y voient un commencement de « perte de sang froid » de la part de Pékin qui injecte des liquidités (sous une forme ou une autre) à tout va, après les 200 Mds$ d’emprunts consacrés aux travaux d’infrastructures émis au mois de septembre.

Les étudiants chinois, nouvelles têtes de turc de Trump ?

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - - -

Laissez un commentaire