D’après la BoJ, il suffit de nier la réalité pour que l’économie redémarre

Rédigé le 7 août 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

La banque centrale japonaise est optimiste mais cela tient d’avantage du wishful thinking que du réalisme.

Elle affirme que « l’économie nippone poursuit sa reprise modérée », mais le patron de la BoJ (Bank of Japan, la banque centrale du Japon) Haruhiko Kuroda reconnait que la les exportations et les dépenses des ménages subissaient un ralentissement passager, du fait de la modération salariale au Japon et du fléchissement de la demande intérieure chinoise.

Mais cela ne durera pas car la tendance de fond de l’inflation s’améliore (on se demande comment et pour combien de temps alors que le cours du pétrole retombe sous 45 $ à New-York) tandis que la demande internationale va se redresser « grâce au renforcement généralisé des grandes puissances économiques ».

La première d’entre elle sur le plan industriel étant la Chine, on peut se demander comment la croissance mondiale va s’accélérer alors que les économies des pays producteurs de matières premières (Brésil, Pérou, Australie, Afrique du Sud, tec.) – principaux fournisseurs de la Chine- subissent un choc récessionniste d’une violence sans précédent depuis 2008/2009.

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire