Gros signal en approche sur BNP. Deux possibilités de trade… Pourquoi n’en choisir qu’une ?

Rédigé le 16 décembre 2015 par | Cac 40, Toutes les analyses Imprimer

Aujourd’hui, un gros signal est en approche sur BNP-Paribas (FR0000131104 – BNP). C’est la vue long terme (en Unité de Temps Mensuelle) qui nous  permet de visualiser le terrain de manœuvre et le signal en question. Et c’est assez clair. Les principaux éléments ressortant de l’analyse graphique long terme sont :

  1. La zone de résistance des 60 € (rectangle violet horizontal), qui avait déjà servi de point d’appui pour passer vendeur sur BNP lors de la dernière analyse que j’y avais consacré. (flèche rouge).
  2. La zone de 50€ qui était l’objectif de baisse de ce même plan de trade, objectif qui a été touché rapidement (flèche verte).

le cours de BNP FR0000131104 - BNP en vue mensuelle

Depuis ma dernière analyse, les prix sont effectivement en perte de dynamique et ils ricochent alternativement et successivement entre la résistance des 60 € et le support des 50 €. On peut donc dire, avec un peu de recul, que le cadrage graphique qui avait servi de base au plan de trade du printemps dernier, tenait bel et bien la route. Et se trouve encore renforcé au vu du parcours de l’action depuis.

Un double-trade de cassure  

Passons au fait nouveau : un support haussier conséquent (segment vert oblique)  passe maintenant par les zones qui nous intéressent et continue de « pousser » les prix vers la résistance des 60 €.

Immanquablement, l’un des deux (résistance ou support) va donc finir par céder. Et comme les deux sont des supports, ou résistances, de long terme, on peut s’attendre à une impulsion violente de la part des prix.

C’est typiquement ce que l’on appelle un trade de cassure. Où l’on joue la cassure d’un support (ou d’une résistance) qui libère un potentiel – d’autant plus fort que le support était de long terme – et engendre (très) fréquemment une forte accélération.

Par contre si l’une des deux éventualités (cassure hausse ou baisse) va nécessairement se produire, je n’en retiendrai pourtant qu’une – et une seule  – pour mon plan de trade. Laquelle et pourquoi ? Explications !

Vente ou achat : laissez votre money management arbitrer  

De façon à bien délimiter le terrain d’intervention sur ce titre, la résistance horizontale mensuelle, ainsi que le support oblique, ont été reportée en vue journalière.

le cours de BNP FR0000131104 - BNP en vue journaliere

Sur ce graphique en base Journalière on voit donc :

  1.  le support des 50€ (rectangle vert horizontal) qui, vous le voyez sert de base, aux intervenants pour reprendre position à la hausse. En effet, depuis début 2015, nous en sommes déjà au 4ème contact avec ce support et qu’à chaque fois… le titre repart directement au Nord.
  2. Cependant on aperçoit aussi une possible Epaule/Tête/Epaule en formation (les segments oranges). Or, la ligne de cou… est justement le support des 50 € (aïe).

Alors hausse ou baisse ? Ahah ! Mon cœur balance : impossible de prédire l’avenir. Seul le marché pourra décider. Par contre, ce que chacun peut décider, c’est de prendre position, ou pas.

Comment et pourquoi ?  Laissez-moi vous expliquer comment je vois les choses en matière de trading :

Stratégie #1 – Vente

En cas de cassure du support des 50 €, l’objectif théorique de baisse correspond à l’amplitude de l’E.T.E. (flèches bleues verticales). Ce qui correspond à un retour sur le support graphique horizontal bleu clair. Autrement dit,  environ 25% de potentiel par rapport aux cours actuels.

Cela dit, où placer le stop dans ces conditions ? Pour l’exercice, retenons une méthode simple, consistant à placer son stop au-dessus, ou en dessous, des derniers plus-hauts, ou plus-bas des prix.

Ici, comme on joue à la baisse, on placerait le stop au-dessus du dernier plus-haut, soit vers les 58€ (le sommet de la dernière épaule).  Ce qui représente un risque d’environ 10 %.

In fine : un  risque de 10, pour un rendement de 25 = 2,5 de ratio « risque / rendement »

Stratégie #2 Achat

Toujours pareil. En cas de prise de position maintenant, on joue cette fois-ci la cassure de la résistance. L’objectif sera ici aussi un report de l’amplitude (toujours les flèche bleue verticale).

Cela nous donne un objectif (toujours théorique) de 60 + 10 = 70 €. Ce qui aussi correspond pile poil à une résistance graphique calculée par report d’amplitude et que j’ai placée pour vous sur le graphe précédent.

Le potentiel est donc cette fois ci d’un peu plus de 30%.

Le stop ? Sous le dernier point bas vers 50 € donc. Soit un risque, allez , de 5%

In fine : risque de 5 pour un potentiel de 30 = 6 de ratio « risque / rendement »

Un ratio de risque bien différent non ?

Voilà pourquoi je ne jouerai qu’un trade haussier dans la configuration que du titre BNP-Paribas.

En fait la sélection des plans de trade en fonction de leur ratio de risque/rendement, c’est à dire de ce qui est l’un des piliers du money management, va faire toute la différence en ce qui concerne la progression de votre portefeuille boursier.

Peu importe que le « marché » vous donne raison ou pas. L’avenir est, par définition, imprédictible.

Par exemple, en imaginant que vos trades ne se valident que 50% du temps, avec un ratio de risque rendement de 2 – votre portefeuille va au mieux plafonner.

Par contre, avec un ratio  de 6 ou plus – statistiquement et sur la durée, il va progresser.

Enfin, quel sera mon signal pour prendre position ?

Ce sera un rebond de la MACD sur son axe de propagation (segment vert + pastille verte).

Gilles,

Mots clé : - - - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire