BNP-Paribas : beaucoup trop de risques à venir

Rédigé le 22 mai 2015 par | Big caps, Toutes les analyses Imprimer

Je vous ai parlé, mercredi dernier, de la vague de dégradation de nombreuses banques européennes par l’agence Fitch. A priori, BNP (FR0000131104) ne ferait pas partie de la fournée, mais sa configuration graphique est intéressante.

Et dans le cas où le secteur bancaire se trouve affecté, la valeur ne devrait pas s’en sortir indemne. (Ndlr : d’ailleurs, si vous voulez vérifier la solidité de votre banque et vous préparer à une éventuelle dégradation, consultez ce dossier)

Graphiquement, voici comment cadrer l’évolution de BNP-Paribas :

Vous voyez qu’une résistance importante est en place depuis 2002 (le rectangle rouge) et les prix ont souvent réagi violemment à son contact.

Donc, c’est très simple : la tendance est certes toujours haussière mais le contact avec cette zone de résistance est imminent.

En prenant un indicateur de tendance simple tel que la MACD, on s’aperçoit de la présence d’un axe de propagation des impulsions (segment orange qui agit lui aussi comme résistance et qui est en train de construire une divergence baissière).

La validation (une nouvelle fois) de la zone de résistance graphique majeure de la zone des 60 € sera donnée si la MACD donne un signal de retournement sous son axe de propagation. Et dans ce cas, l’objectif de retracement se situe autour de 50 € (segment bleu). C’est une zone de support graphique qui correspond aussi à la moitié du report d’amplitude (flèches orange) qui cadre les mouvements d’impulsion de la valeur.

Deux dernières choses :

1 – l’objectif des analystes pour la valeur de 60 € actuellement, soit la zone de résistance technique ;

2 – L’exposition de BNP Paribas à la dette grecque est relativement limitée (8 Mds€) mais vous connaissez la date de la prochaine échéance qui concerne ce dossier grec : le 5 Juin. Si un refinancement n’est pas trouvé d’ici là, nous aboutirons de nouveau à un blocage avec, à la clé, un défaut partiel inévitable. Et le 5 juin n’est qu’une date intermédiaire : grosses tranches de remboursement sont prévues pour cet été !

En résumé : je ne sais pas ce que vous en pensez, mais personnellement, je ne suis pas prêt de suivre un signal technique haussier quel qu’il soit sur les bancaires dans leur ensemble…

Bon week end,

Gilles,

Mots clé : - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire