Bitcoin : la solution qui va bouleverser le marché

Rédigé le 26 septembre 2018 par | Bitcoin & cryptomonnaies, Taux & Devises Imprimer

Portefeuille contenant des cryptomonnaiesIl arrive que l’actualité vous rattrape plus vite que vous ne l’auriez imaginé.

Vous vous rappelez peut-être l’article de juin dernier dans lequel je posais cette question fondamentale pour l’avenir des crypto-monnaies : « Le bitcoin bénéficiera-t-il de cette nouvelle génération cashless ? »

Si vous me lisez régulièrement, vous pourriez y reconnaître une question rhétorique. Et vous auriez à moitié raison. Les comportements monétaires sont en pleine mutation, particulièrement chez les 18-35 ans. Et je crois en effet que les adeptes de Lydia (relisez l’article si besoin) sont de futurs utilisateurs de cryptomonnaies qui s’ignorent.

Je sais en tout cas que la technologie va dans ce sens, et qu’on ne s’y oppose pas.

Toutefois, je rappelais que pour s’imposer à plus grande échelle, le bitcoin devra gagner une première bataille sur le terrain du paiement simplifié. Et devenir aussi pratique et séduisant que l’est Lydia pour les jeunes utilisateurs.

J’ajoutais qu’actuellement, les interfaces des plateformes d’échange sont à elles seules un langage à décrypter, et les portefeuilles/wallets sont encore trop difficiles à utiliser pour un profane. Mais il suffirait d’une solution de type Lydia qui s’appuie sur les cryptomonnaies pour qu’elles deviennent ludiques et accessibles au plus grand nombre…

Bakkt, la voie royale pour les cryptos

Il semble que les dieux des cryptos aient entendu nos prières puisque le 3 août dernier, l’Intercontinental Exchange (ICE) annonçait son nouveau projet d’envergure qui pourrait marquer un tournant décisif dans l’adoption définitive des cryptos par le grand public.

Son nom : le projet Bakkt.

Il regroupe plusieurs grands groupes qui vont unir leurs efforts pour permettre de proposer une solution mixte adaptée à une intégration des cryptomonnaies (et du bitcoin en particulier) dans les usages très divers de la vie quotidienne.

En se plaçant du strict point de vue du consommateur – celui dont nous avons discuté en introduction et qui constitue le point d’origine d’une adoption généralisée – Bakkt a l’ambition de faciliter les paiements en cryptos. Ainsi, pour effectuer un achat, vous n’auriez qu’à passer une carte dans un lecteur.

Notre analyste Kamal Ravikant précisait que Starbucks avait d’ores et déjà expliqué qu’il ne sera pas possible d’acheter votre Frappuccino directement en bitcoin. La conversion se fera en arrière-plan. Mais les consommateurs n’ont que faire du mécanisme – ils veulent juste que ce soit fonctionnel. Et ne pas avoir à attendre les sept confirmations bitcoin qui rendraient le paiement chronophage.

Rappelons ce que nous savons déjà : les cryptomonnaies, c’est un cercle vertueux. Plus on pourra payer en cryptomonnaies, plus les gens en auront. Plus les gens en auront, plus les paiements en cryptomonnaies seront acceptés. En mars 2018 déjà, les annonces de plusieurs enseignes majeures du e-commerce avaient laissé entrevoir de belles perspectives. Nous en avions parlé ici même.

L’infrastructure Bakkt pourrait les concrétiser plus vite qu’attendu. Et ainsi permettre au bitcoin de devenir la véritable « monnaie de l’Internet ».

Le rêve d’une monnaie mondiale

Bon, prenons un peu de hauteur sans aller jusqu’à remercier les cieux. Derrière les dieux des cryptos et leur solution révolutionnaire, se cachent en réalité ces messieurs de l’ICE, propriétaire du New York Stock Exchange. Soit le plus grand opérateur d’échanges au monde.

De quoi nous faire revenir sur Terre.

Mais ce sont bien les structures solidement ancrées dans le système actuel qui sont les plus enclines à favoriser l’afflux des capitaux institutionnels. Et qui rassureront les particuliers les plus réfractaires. Tout comme les réglementations, ces structures donnent confiance au grand public, celui précisément qui pourrait faire basculer les cryptomonnaies dans une autre dimension.

Ainsi, Bakkt a déjà noué des partenariats avec Microsoft, Boston Consulting Group et Starbucks pour amener les cryptos à la fois aux investisseurs institutionnels et aux investisseurs particuliers. L’infrastructure traiterait, garantirait et simplifierait les échanges.

C’est là tout le paradoxe : si le bitcoin devait en passer par là pour être massivement adopté, il en perdrait tout ou partie de sa philosophie originelle…

Quoi qu’il en soit, le lancement de cette plateforme est prévu pour novembre 2018.

Et s’il était grand temps de se positionner ? Le Troisième boom dont nous parlons depuis quelques mois est proche…

Selon CNN, Jeffrey Sprecher, le PDG de l’ICE, aurait déclaré que le bitcoin a le potentiel pour devenir la première monnaie mondiale…

Gageons que les dieux des cryptos lui donnent raison.

Cet article a initialement été publié sur le site Investissements personnels (le lire ici)

« Depuis des années nous soutenons le bitcoin comme nouveau moyen de paiement, nouvelle devise internationale… mais aussi, comme moyen de faire des profits. Notre expert, James Altucher, en est la preuve vivante puisqu’il fait parmi des premiers à avoir cru en les crypto-monnaies, et à avoir proposé des paiements en bitcoins ! Aujourd’hui, il vous dévoile son « secret crypto », et vous explique comment générer jusqu’à 100 000% en suivant sa stratégie. Lisez vite ce dossier pour en savoir plus ».

Yann Boutaric
Yann Boutaric
Rédacteur en chef des Dossiers d’Altucher

Yann Boutaric est diplômé de l’université Lumière Lyon 2 et de l’IAE Paris Gustave Eiffel. Dès la fin de ses études, son master en poche, il s’envole vers le Brésil où il crée son entreprise de cours de français dans l’Etat de São Paulo et travaille dans le secteur du tourisme de luxe à Rio de Janeiro.

Deux ans plus tard, il décide de rentrer à Paris pour intégrer l’équipe des Publications Agora, au sein de laquelle il s’attache à transmettre aux lecteurs ses idées sur la liberté, l’investissement et les opportunités de revenus. Fin 2015, il recommandait le Bitcoin dans nos publications. Depuis, il n’a cessé d’écrire sur les cryptomonnaies et de se passionner pour le sujet.

Rédacteur en chef d’Investissements Personnels et des Dossiers d’Altucher, il a fait appel à James Altucher et à son équipe d’experts pour vous apporter des solutions et des recommandations concrètes sur les marchés financiers et dans votre parcours personnel.

 

Mots clé : - -

3 commentaires pour “Bitcoin : la solution qui va bouleverser le marché”

  1. Le Bitcoin, un marché manipulé !

    40% des bitcoins sont détenus par moins de 1000 personnes qui sont capables de communiquer entre elles. Début décembre 2017, alors que le bitcoin faisait une chute libre en quelques minutes de 13 000 à 9000 dollars, alors que CoinBase la bourse principale des Bitcoins se fermait aux échanges, un unique ordre d’achat massif a envoyé le Bitcoin au-dessus des 11 000 dollars. Pour Marie Quantier, c’est clairement le signe d’un marché manipulé. Toutes les autorités de contrôle ont fait des mises en garde. Toutes les institutions financières ont mis en garde contre les investissements en Bitcoin.

  2. c est génial !! on dirait une carte bleue.bravo cela n existait pas

  3. Super article, enfin du contenu en français avec des informations précises et récentes.
    La frénésie spéculative de décembre 2017 est désormais bien loin, le marché s’est stabilisé après une sévère correction qui aura eu le mérite de rappeler aux investisseurs non avertis du danger de se lancer dans de tels paris.
    Certes le marché est encore manipulé mais la régulation et l’arrivée des investisseurs institutionnels va réduire le pouvoir de manipulation de ces quelques « whales ».
    Les cryptomonnaies seront les monnaies de demain, de nouvelles façon de payer (smartcash band en est un exemple) et enfin des échanges en moins d’une seconde entre 2 comptes (ou wallets) là où il faut des fois plus de 48h pour un virement bancaire.
    Je n’aborderais pas le sujet de la planche à billet, de l’endettement à outrance et des magouilles de la finance mondiale, ces thèmes feront partis des livres d’histoire de nos enfants.

    Merci M. Boutaric, votre article mérite l’attention.
    PS : les photos sur la partie droite de votre site web montrant un homme qui a qualifié les cryptos investisseurs de « gogos » il y a quelques mois rend la lecture difficile.

Laissez un commentaire