Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Bitcoin : la mésaventure de Bitfinex rappelle celle de Mt. Gox

Rédigé le 3 août 2016 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Bien des commentateurs s’étaient remis à faire l’apologie des bitcoins après la spectaculaire envolée de mi-mai à mi-juin (de 445 vers 775 $, soit +75% en 1 mois).

Bitcoin et big trouble : la mésaventure de Bitfinex rappelle celle de Mt. Gox

Le bitcoin avait digéré le Brexit bien plus vite que les indices boursiers en renouant avec les 600 $ une semaine seulement après le referendum britannique. Ce qui en faisait un actif plus réactif à la hausse que l’or.

Mais voilà que le bitcoin plonge de -20% en une séance (mardi) et de -30% en 48H, entre 660 et 470$.

Voilà un flash krach qui rappelle de bien mauvais souvenirs

Cela provient de la plateforme de Hong Kong, dénommée Bitfinex, qui a découvert une faille de sécurité. Le problème, c’est que la « faille » a été exploitée, puisque Bitfinex reconnait le vol et la perte de 119 750 bitcoins (ce qui représente une valeur de 53 Mns€, avant krach de -30%).

Le précédent de Mount Gox

La plateforme a suspendu les transactions et désactivé son site pour une durée indéterminée, comme l’avait fait l’ex-leader mondial Mount Gox (basé au Japon) dans des circonstances équivalentes. C’était il y a 2 ans. Faisant face à un vol massif de 750 000 bitcoins (pour une valeur de 350 millions à 500 de dollars en ajoutant ceux volés à l’entité Mt. Gox elle-même), la plateforme s’était déclarée en faillite en mars 2014 avant de fermer boutique de façon définitive, laissant des dizaines de milliers de clients sur le carreau avec des millions de bitcoins sans valeur.

Rappel sur ce qu’est un bitcoin

Car, il nous semble utile de le rappeler : un bitcoin n’est pas comme un billet de 100 $, convertible en une autre devise dans tous les bureaux de change du monde. Un bitcoin n’est reconnu et échangeable que sur sa plateforme d’origine, en l’occurrence Bitfinex pour les clients, qui ont choisi l’opérateur hongkongais.

Tout se passe comme si tous les bureaux de change virtuels Bitfinex de la planète venaient de fermer boutique. Le dollar mauve de 100 $ (c’est une image) ne pouvait être échangés contre des dollars verts que dans ce réseau. Le dollar mauve n’est reconnu nulle part ailleurs (les concurrents émettent des dollars oranges, bleus, violets, etc.).

… rien de rien ! Oups !

Mots clé : - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire