Bitcoin : dysfonction parabolique ou krach haussier algorithmique ?

Rédigé le 7 décembre 2017 par | Bitcoin & cryptomonnaies, Taux & Devises Imprimer

BitcoinLes « algos » sont devenus fous. En effet le Bitcoin vient de passer la barre des 17 000$ sur Coinbase. Et cela une heure seulement après avoir franchi les 16 000$. Et 3 heures après avoir franchi les 15 000$. A ce rythme, le Bitcoin vaudra plus de 2Mns$ avant la fin de l’année! Pensons également au « minage » du Bitcoin qui absorbera 100% de la production d’énergie mondiale. Il avait été calculé que cela arriverait vers fin 2019 lorsqu’il flirtait avec les 10 000$. Mais aujourd’hui, il est plus probable que cela arrivera d’ici la fin du 1er semestre 2018.

Bitcoin : la révolte des machines ?

Et personne ne sait comment arrêter ce super krach haussier virtualo-algorithmique. Parfaite illustration de la prise de contrôle des « machines » à la Terminator.

Si le mouvement se retourne, un blocage des plateformes risque de se produire sous l’afflux d’ordres. Et contrairement aux marchés réglementés, il n’y a pas de limit down.

Le Bitcoin et Trump auront rendu tant de gens riches ! Un véritable conte de fées !

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

3 commentaires pour “Bitcoin : dysfonction parabolique ou krach haussier algorithmique ?”

  1. Votre analyse est excellente et ironique comme à votre habitude. Par contre, je ne comprends pas les volumes. Sur investing, je vois des chiffres de l’ordre de 10/heure la nuit et 100/heure le jour. N’est-ce pas très faible, si cela est comparable avec d’autres actifs de même capi ? Dès lors, toutes les manipulations sont possibles. Est-ce dû à la lenteur des plates-formes de change, contrairement aux actions et aux devises ?

    Par ailleurs, j’ai étudié la Blockchain à haut niveau professionnel, et je n’ai toujours pas trouvé un produit/logiciel à lancer sur le marché qui s’appuierait dessus. On dirait un sujet de recherche échappé par erreur d’un laboratoire de maths et capturé par une mafia chinoise.

    Le réveil sera dur.

  2. Un risque de solvabilité se présente. Selon la théorie des carnets d’ordre, la valorisation du BTC se fait sur les dernières transactions. Ainsi, ce matin par exemple, des acheteurs ont négocié seulement 100 BTC à 17.000$, soit un volume de 1,7M$. Mais imaginons que les acheteurs de la première heure, qui les ont eu pour 1$, et flairent le loup, souhaitent arrêter la partie et revendre leurs 17 millions de BTC, en même temps ! Les plates-formes vont devoir mobiliser… 289 Mds$ ! Qu’ils n’ont pas puisque la somme des dollars jamais injectés n’est que d’un peu plus de 17 millions de BTC*1$/BTC=17 M$. Donc les premiers sortants pourront éventuellement récupérer leur mise (17 K$/BTC), alors que les suivants verront porte close.
    Bien sûr, cela suppose que les dollars injectées dans ces plates-formes (étrangères ?) ne sont pas immédiatement transférés dans des paradis fiscaux par la mafia qui les opère. Elles sont totalement opaques.

  3. Le BTC est un instrument speculatif comme un autre, je ne comprends pas votre volonte de le diaboliser particulierement.
    Il y a deux mois j’en ai repris a 5000 Euros. J’en ai revendu pour le meme montant ce matin a plus de 14000. Le solde ne me coute rien et me permet de conserver ce trade avec la seule perspective d’un gain. Pour le reste, j’ai toujours trouve acheteur de mes BTC en quelques instants sur ma plateforme.
    Je ne pense pas que vos lecteurs investissent a coups de centaines de bitcoins, alors pourquoi noircir a ce point le tableau? BTC est un trade comme un autre. Les traders imprudents n’ont pas attendu le BTC pour se jeter par la fenetre ou finir comme Jesse Livermore.

Laissez un commentaire