Exclusif ! La biotech ADDEX THERAPEUTICS a un potentiel de 350% !

Rédigé le 10 septembre 2012 par | Biotechs et Medtechs, Mid et Small Caps Imprimer

De source de marché, le courtier Wedbush Securities, très influent aux Etats-Unis, a initié la couverture de la société suisse ADDEX THERAPEUTICS (CH0029850754). Le cours d’Addex Therapeutics se négocie ce matin à un cours de 10,30 CHF, en hausse de +15,38% dès vendredi, et de 12% ce matin.

Le courtier Wedbush met en avant le fort potentiel de ventes de son produit dipraglurant en cours de développement dans le traitement de la maladie de Parkinson, pour lequel il anticipe des ventes de 1,5 milliard de dollars, ce qui en fait un potentiel statut de blockbuster.

Le 22 mars 2012, le cours de cette société avait progressé de +84% en une séance, à la suite de bons résultats de phase 2a pour dipraglurant, un traitement des dyskinésies induites par la L-Dopa chez les parkinsoniens (MP-DIL). C’est un chercheur français qui a mené l’essai (de l’université de Bordeaux). Ce composé avait atteint l’objectif principal de l’étude : il avait montré un bon profil de sécurité et de tolérance et l’objectif secondaire avait également été atteint, à savoir une réduction statistiquement significative des troubles des mouvements.

Du cash pour continuer d’avancer

La capitalisation boursière (valorisation) d’Addex est de 70 millions de francs suisses (58 millions d’euros) pour une position cash (au 31/06/2012) de 20,2 millions de francs suisses (16,7 millions d’euros). Le cash semble être suffisant pour finir 2012 —  ce qui est indispensable pour une biotech, comme je vous l’ai dit vendredi dernier.

Par ailleurs, Addex poursuit des discussions avec la Michael J. Fox Foundation pour recevoir du cash supplémentaire (20 millions de francs suisses selon les analystes de Zacks Investment), ce qui pourrait ajouter davantage de visibilité.

Au premier semestre, le cash burn (consommation de trésorerie) a été de 14,9 millions de francs suisses. Le cash burn estimé pour le second semestre 2012 est de 20 millions de francs suisses, ce qui donne une visibilité d’environ un trimestre. La société pourrait donc procéder à une augmentation de capital à tout moment si elle n’obtient pas une subvention, avec un risque de baisse du cours de -10%.

Du côté des ventes et des bénéfices, la société est toujours en phase de découverte et ne dispose d’aucun produit sur le marché. Les ventes devraient passer de 3,74 millions de francs suisses en 2011 à 23,4 millions de francs suisses en 2012 en cas de signature de partenariat par le biais d’un versement initial. Si rien n’est signé avant la fin de l’année, les ventes devraient baisser à 0,20 million de francs suisses seulement.

De fait, Addex Therapeutics a subi de fortes pertes en 2011 (-31,1 millions de francs suisses) et devrait continuer sur cette lancée en 2012.

Cette année, le résultat net devrait être proche de -25 à -30 millions de francs suisses (équilibre en cas de signature de partenariat). Le versement d’étapes de la part de partenaires sur ses programmes en développement pourrait aussi améliorer la situation financière. Mais tout dépendra des futurs résultats cliniques qui seront présentés.

Sur les prochains résultats cliniques et les prochaines annonces attendues, Wedbush souligne dans sa note publiée ce jour que le newsflow est favorable et qu’un partenariat pourrait être signé à court terme pour son dipraglurant.

En juin 2012, Addex avait elle-même avancé être « à la recherche d’un partenaire » pour ce produit afin d’évoluer en Phase 2b.

Voici donc les nouvelles que l’on peut attendre et surveiller Addex (anticipé par Wedbsuh)

  • Début du 4etrimestre 2012 : résultats cliniques de phase 2a pour l’ADX71149 mGluR2 PAM (données dans le traitement de la schizophrénie)
  • Fin 2012/début 2013 : annonce éventuelle de partenariat pour le développement et la commercialisation du dipraglurant
  • 1er trimestre 2013 : dépôt réglementaire pour les essais clinique d’au moins un nouveau composé
  • 2e semestre 2013 : mise à jour des données de l’étude ADX71149 (anxiété associée à un trouble dépressif majeur)

De son côté, le courtier Zacks prévoit un newsflow avancé (dans une note publiée le 20/06/2012), avec les résultats de phase 2a pour son ADX71149 (un traitement des patients qui souffrent de dépressions graves ainsi que les angoisses en partenariat avec Johnson & Johnson) sont prévus pour être publiés fin 2012. Près de 94 patients ont pris part à cet essai.

ADX71149 est administré oralement deux fois par jour dans des dosages allant de 25 à 150 mg, et la thérapie avec les antidépresseurs est maintenue en parallèle. Le critère d’évaluation primaire est le changement de la posologie de référence d’après l’échelle « Hamilton Anxiety Rating ». Pour ce qui est des critères d’évaluation secondaire, plusieurs autres échelles ont été utilisées pour mesurer les états anxieux et la dépression, précise le communiqué.

ADX71149 est aussi testé par J&J en phase 2 pour le traitement de la schizophrénie. Addex pourrait recevoir en cas de succès de paiements d’étape de 112 millions d’euros ainsi que des revenus de licence de 10-12% provenant de chiffre d’affaires éventuel.

Enfin, Zacks et Wedbush précisent chacun dans leur note respective qu’Addex pourrait être cotée aux Etats-Unis sur un marché important (major Exchange selon Zacks, à savoir le Nasdaq) ce qui donnerait au titre une véritable visibilité ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Nos spécialistes américains de NewTech Insider le font pour vous et vous proposent en ce moment une petite pépite qui développe en essai de Phase II un nouveau type traitement contre le cancer. Ils ont préparé un dossier dédié à cette biotech

______________________

Mots clé : - -

sachapouget
sachapouget

Un commentaire pour “Exclusif ! La biotech ADDEX THERAPEUTICS a un potentiel de 350% !”

  1. @SSympa9 avis du 10.09 sur Addex ici : http://t.co/tfl7OIXV

Laissez un commentaire