Bienvenue dans le Grand Délirium Boursier !

Rédigé le 22 septembre 2008 par | Big caps Imprimer

Bienvenue !! Cher trader. Prenez place ! Installez-vous confortablement, vous allez assister au nouveau grand spectacle de cette année… j’ai nommé « le Grand Délirium Boursier »!

Avant de commencer, nous vous promettons une chose : vous ne sortirez pas indemne de ce show… Car pour la première fois, dans notre grand spectacle boursier, les plus grandes stars se sont réunies et participent toutes en même temps et défient toutes les règles connues jusqu’à présent !

Accueillons tout d’abord Mister DOW et Mister CAC. Ils ne savent plus où donner de la tête pour vous émouvoir. Ils tentent tous les rebonds, cabrioles, et chutes pour vous faire rire.

CAC 40

Pendant ce temps là, Mister OIL s’enflammeen regagnant les 110$ le baril. Et le triomphant, le rutilant, le magnifique Mister GOLD fait son grand come back à 900$ l’once. On ne l’avait plus vu en si belle forme depuis… six mois : il a pris 11% en quelques heures et poursuit actuellement sur sa lancée… avec plus de 21% de gain ! Ah ce cher vieux Mister GOLD… il a toujours du ressort !

Bon, sérieusement cher trader. Qu’est ce que c’est que ce cirque !? De qui se moque-t-on ? Encore une fois, nous avons sérieusement l’impression que… c’est de nous. On veut nous faire croire que ça y est, la crise est (encore) une nouvelle fois finie. Que le gouvernement américain a (encore) sauvé in extremis le monde de la banqueroute et du chaos financier global… Qu’il a (encore) sauvé les banques… les ménages, la crise du crédit… et que maintenant, tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes. La preuve ? Vendredi, les marchés ont rebondi. Ah ça… ça, c’est un signe qui ne trompe pas : si la bourse approuve, c’est qu’on est tirés d’affaire, non ?

Eh bien… pourtant… ce que nous avons vu vendredi c’est que… les vendeurs à découvert se sont rachetés en catastrophe après l’annonce du plan de sauvetage. Normal, quand les financières rebondissent de 22% en quelques minutes après l’ouverture… que voulez-vous faire d’autre ? Tout est permis à partir de là ! On peut même imaginer que le CAC va rebondir de 10% dans la journée. Remarquez, tant mieux pour ceux qui en ont profité : c’est sur de telles annonces qu’il y a d’énormes gains à faire.

Donc, vendredi, nous avons vu la débâcle des bears, l’euphorie des bulls, nous avons lu beaucoup de types d’annonces… et, la surprise passée, nous avons bien ri (et beaucoup râlé contre l’aberration du système).

Et puis hier, lundi nous avons quand même été soulagée de constater que le bon sens semblait revenir à Monsieur le Marché. Non pas que nous nous réjouissions de la baisse. Mais nous aimons bien que les choses aillent dans le sens où elles sont supposées  aller.

Alors nous sommes contente que l’or ait gagné 11% en quelques heures et 22% en quelques séances. Et encore plus de voir l’analyse technique de Marc Dagher nous donne un retour sur les 1000$ l’once (avant d’arriver à notre objectif de 2000$).

cours_or

Nous sommes satisfaite de voir que le pétrole n’est pas complètement vaincu. Nous sommes satisfaite de voir que les indices — qui sont censés être, rappelons-le, l’indicateur de la santé des entreprises — se dirigent là où ils doivent être : au plus bas. Car comme le disait Bill Bonner, dans sa chronique d’hier : Une guerre est en train de se livrer… une bataille entre une correction boursière naturelle… et une tentative artificielle pour l’éviter. D’un côté, M. le Marché veut corriger les excès de la période de boom/bulle qui a commencé en 1982. De l’autre, messieurs Bernanke et Paulson veulent l’en empêcher. M. le Marché fait baisser les prix des actifs. Messieurs les Manipulateurs de Marchés les font remonter. Nous savons qui sera le vainqueur ultime. M. le Marché ne perd jamais. D’une manière ou d’une autre, les prix réels doivent baisser. C’est comme ça que les choses fonctionnent. La nuit suit le jour… qu’on le veuille ou non.

Là où nous nous posons plus la question, c’est sur le secteur bancaire. Je serais plutôt short sur ce secteur (surtout après le rebond de 19% du secteur vendredi !)… mais l’analyse technique nous dit autre chose… Et comme vous l’explique Marc Dagher ci-dessous « de toute façon, plus aucune règle fondamentale, quelle qu’elle soit, ne semble aujourd’hui pouvoir prédire quoi que ce soit… »

Mots clé : - - - -

Nathalie Boneil
Nathalie Boneil
Directrice de la rédaction aux Publications Agora

Nathalie Boneil est Directrice de la rédaction aux Publications Agora. Elle a travaillé dans l’univers de la Bourse plus de 4 ans – mais c’est depuis toute petite que son grand-père lui parle des marchés et de l’investissement. Aujourd’hui, elle travaille avec nos rédacteurs et analystes sur les marchés actions pour qu’ils vous proposent les meilleurs services, les meilleures idées d’investissements, de manière la plus simple et la plus profitable qui soit pour vous.

Son rôle est tout simple : rendre les idées, les méthodes, les stratégies de nos analystes professionnels facilement compréhensibles et directement applicables pour vous. Elle met l’analyse technique à votre portée, vous montre les opportunités, les pièges à éviter, et vous explique les moyens de vous positionner sans vous noyer dans un jargon d’experts.

5 commentaires pour “Bienvenue dans le Grand Délirium Boursier !”

  1. c’est quoi la valeur a 1000 % de + value ?
    le Credit Agricole ?

  2. Bonjour
    Non, je vous rassure, il ne s’agit pas de Crédit agricole. Il s’agit d’une valeur que marc Mayor a dénichée ;
    je vous en dis plus mardi !
    en vous remerciant de l’intérêt que vous portez à nos articles
    Nathalie Boneil

  3. bonjour je suis inscrit sur billet du trader et suis interresse pas votre ste a rendement a 1000%
    pouvez vous m’en dire plus et de quelle ste vous faites allusion??

  4. quel code pour basic ressources de duhamel?
    ?

  5. Bonjour
    le Basic ressources est un secteur ; pour le jouer, vous trouverez aisément des trackers qui répliquent son évolution
    cordialement

Laissez un commentaire